mardi 19 octobre 2021
AccueilPolitiqueSalles de sport : le gouvernement fait à nouveau volte-face

Salles de sport : le gouvernement fait à nouveau volte-face

Publié le

Le plaisir des amateurs de sport et de fitness aura tourné court. Alors que le gouvernement princier avait décidé, à la surprise générale, de rouvrir les salles de sport juste avant les fêtes de fin d’année, les gérants ont appris, la mort dans l’âme, mardi 5 janvier 2021, une nouvelle fermeture de leurs établissements à compter du mercredi 6 janvier. Une décision brutale justifiée par la dégradation de la situation sanitaire à Monaco. La principauté connaît en effet une flambée des cas de Covid-19 depuis quelques semaines avec un taux d’incidence (1), qui culmine désormais à plus de 400 au moment où Monaco Hebdo bouclait ce numéro. Face à cette situation, le gouvernement a donc décidé de revoir sa position et de refermer les salles de sport deux semaines seulement après leur réouverture. « Comme la situation s’améliorait à la fin de la première quinzaine de décembre [le taux d’incidence était de 113 – N.D.L.R.], nous avions à nouveau autorisé les activités d’intérieur. Nous sommes conduits aujourd’hui de revenir sur cette décision et de suspendre l’activité sportive en intérieur pendant une durée de trois semaines », a annoncé, mardi 5 janvier 2021, le ministre d’État, Pierre Dartout, sans donner davantage d’explications. Il faut dire qu’on ne sait plus vraiment que penser. Qualifiées d’utiles et bonnes pour la santé par le gouvernement mi-décembre 2020, les salles de sport referment, alors même qu’aucun foyer de contamination n’a été détecté depuis leur réouverture et que des protocoles sanitaires stricts étaient appliqués. Ces établissements serviraient-ils alors de bouc et émissaire ? « Je reste très favorable à la pratique sportive. Je soutiens que le sport est bon pour la santé physique et psychologique. Mais nous sommes face à un rebond épidémique très marqué », se défend le conseiller-ministre aux affaires sociales et à la santé, Didier Gamerdinger. « Dans les salles de sport, on ne porte pas le masque, alors qu’on respire violemment. On est en hyperventilation et on vaporise, on « aérosolise » (sic) beaucoup plus. Le risque est donc beaucoup plus important que dans les restaurants, où l’on est assis à une table », justifie-t-il.

1) Le taux d’incidence correspond au nombre de cas positifs enregistrés sur les sept derniers jours, rapporté à 100 000 habitants.

Publié le

Monaco Hebdo