mercredi 20 octobre 2021
AccueilPolitiqueR&E à l'écoute des Moneghetti

R&E à l’écoute des Moneghetti

Publié le

Rassemblement & Enjeux a organisé une réunion publique à la Chaumière, le 19 avril dernier. Les habitants des quartiers du Jardin Exotique et des Moneghetti ont notamment dénoncé le manque de commerces de proximité.

Après les Monégasques de Fontvieille, ce sont les nationaux résidant au Jardin Exotique et aux Moneghetti que Rassemblement & Enjeux a consultés, le 19 avril. Aux côtés de Laurent Nouvion et de l’élu indépendant Christophe Spiliotis-Saquet, figuraient entre autres Joël Tchobanian et Christian Barilaro. Le premier a rappelé la « dolce vita » qui régnait auparavant dans le quartier tandis que le second a mis en avant le « passé » de l’endroit, l’associant à la culture et à la tradition monégasque. Aujourd’hui, la vie n’y est plus totalement rose à entendre les résidents présents. « Il manque des commerces de proximité. C’est fort dommage que tout ait disparu », a expliqué une habitante. « Le seul cœur de ce quartier se résume à un rond-point sur la place des Moneghetti. Le quartier doit être moins « auto » centré », a ajouté un autre. Certains ont pointé des conditions de vie « déplorables » dans l’impasse Malbousquet.

Une tour de 178 m et 54 étages??
Le leader de R&E, Laurent Nouvion, a défini trois axes de réflexion?: l’absence de cœur du quartier avec une interrogation sur le devenir de l’immeuble Herculis, le futur hôpital et le tunnel descendant. « Il y a peu de terrains disponibles autour du parcours de santé Vita. Il faut garder ce dernier comme une réserve foncière. Une réflexion devra être engagée à terme sur les terrains de l’actuel immeuble Herculis et du stade des Moneghetti », a-t-il déclaré. L’architecte Emmanuel Deverini a présenté un embryon de projet sur les 1?700 m2 des deux terrains, qui comprennent aussi l’église du Sacré-Coeur. Un bâtiment qui pourrait atteindre 178 mètres de haut et compter 54 étages. « Ce projet n’a aucune faisabilité pour l’instant mais ce terrain a du potentiel », a indiqué l’architecte. Seulement, les participants de la réunion ont tiqué sur une éventuelle démolition de l’immeuble actuel et de la chapelle. « Ce n’est qu’une idée. Il faut être conscient que dans les 15 à 20 ans qui viennent, il faudra trouver de la place pour loger les Monégasques. De plus, le bâtiment ne répond pas aux normes anti-sismiques et n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite », a tempéré Laurent Nouvion.

Le futur CHPG, « une belle endormie »
Sur les commerces, celui-ci a indiqué « ne pas vouloir se mêler des attributions de la mairie »?: « La mairie dispose d’un système de préemption de commerces avec des loyers préférentiels. A nous de faire pression sur la mairie pour que petit à petit, des commerces de proximité soient réinstallés ici. » Autre doléance des habitants?: le manque de parkings sur l’avenue Pasteur. Et c’est le futur hôpital, « une belle endormie » selon Christophe Spiliotis-Saquet, qui est revenu au centre des préoccupations. « Nous avons un défaut d’informations sur le futur CHPG, malgré nos demandes. Personne ne sait comment ça va se passer. Nous serons plus entendus lorsque nous serons majoritaires », a déclaré Laurent Nouvion. Concernant le tunnel descendant, le dirigeant de R&E a rappelé que le gouvernement avait « mis le couteau sous la gorge » de l’hémicycle. « Nous avons demandé à ce que le tunnel soit doublé. Nous n’avons pas eu de réponse. Dans les dix ans à venir, les Moneghetti seront l’un des quartiers les plus actifs en termes d’urbanisme. Il faut que nous soyons un groupe de pression par rapport au gouvernement », a conclu Laurent Nouvion, promettant de revenir voir les habitants du Jardin Exotique et des Moneghetti avant les élections de janvier 2013.

Publié le

Monaco Hebdo