vendredi 22 octobre 2021
AccueilPolitiquePort du masque « Il y a un réel degré de complexité »

Port du masque
« Il y a un réel degré de complexité »

Publié le

Comment faire appliquer le port du masque dans les lieux publics, les bus et les commerces de la principauté ? Pour le savoir, Monaco Hebdo a interrogé le conseiller-ministre pour les affaires sociales et la santé, Didier Gamerdinger, et le conseiller-ministre pour l’équipement, l’environnement et l’urbanisme, Marie-Pierre Gramaglia. Interview à deux voix.

Quelles sont les règles sanitaires à suivre obligatoirement dans les lieux publics ?

Didier Gamerdinger : Le plan de déconfinement a été présenté le 28 avril 2020 par le gouvernement princier. Une première phase, consistant en une levée progressive du confinement a été mise en œuvre le lundi 4 mai à 6 heures du matin. Le succès de cette levée progressive s’appuie sur un respect strict d’un plan en 10 points, et sur la mise en œuvre des mesures sanitaires pour chaque catégorie de commerces et d’entreprises. Les étapes suivantes du déconfinement seront décidées en fonction du respect de l’application des mesures sanitaires et des gestes barrières, sous condition de l’évolution de la circulation du virus sur le territoire.

Quels sont ces 10 points ?

D.G. : Il s’agit de disposer de gel hydroalcoolique partout, d’avoir une asepsie régulière des lieux de passage et de contact, de masques obligatoires dans les transports et les commerces, d’appliquer une distanciation sociale d’au moins 1,50 mètre, d’installer des plexiglass dans les commerces de la principauté, d’interdire les rassemblements de plus de 5 personnes et les accès aux aires de sport et de jeux, de rendre obligatoires les rendez-vous pour les cabinets de soins, les dentistes et les coiffeurs. En revanche, le port de gants n’est pas recommandé. Les contrôles sur l’ensemble de ces points seront permanents.

Il y a aussi des recommandations ?

D.G. : Oui. Cela consiste à se laver souvent les mains, et cela pendant plus de 10 secondes. Il faut aussi éviter de s’embrasser, de se serrer la main, et il vaut mieux éviter également le contact avec les poignées de portes. Il faut tousser ou éternuer dans son coude et il faut éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche. Les foules doivent être évitées, et le maintien d’une distance de 1,50 mètre est conseillé. Bien entendu, il faut utiliser des mouchoirs à usage unique. En cas de doute, il ne faut pas aller chez son médecin traitant ou aux urgences pour éviter toute potentielle contamination. En cas de symptômes, il faut contacter directement les pompiers au 18 ou au 112.

Quelles sont les règles sanitaires à suivre obligatoirement dans les commerces privés ?

D.G. : Les magasins qui restent ouverts doivent mettre en place des mesures de prévention générales et spécifiques à leur activité, notamment : une distance de sécurité sanitaire à respecter de 1,50 mètre, une jauge d’accueil qui doit être d’une personne/4 m² pour les surfaces ouvertes au public, salariés compris. Dans les parties communes des centres commerciaux, la surface à respecter doit être d’une personne/10 m². La capacité d’accueil des commerces doit être indiquée sur une affichette placée à l’entrée. Dans les cabinets de soins, salons de coiffure, etc., les accès doivent être gérés dans le cadre des rendez-vous. Il faut aussi matérialiser au sol un « circuit » de marche en avant dans les commerces, ainsi qu’un marquage pour éviter une file d’attente à la caisse, sans oublier de veiller à la ventilation des commerces. Enfin, le port du masque est obligatoire pour tous les clients souhaitant accéder à l’un de ces établissements, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur en cas de file d’attente (1).

Quelles sont les règles sanitaires à suivre obligatoirement dans les bus de la Cam ?

D.G. : Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun. A bord des bus, nous avons installé un affichage avec toutes les informations sanitaires, et notamment la fiche relative aux gestes barrières. Il faut savoir que dans les bus, le port du masque est obligatoire pour les conducteurs et pour les voyageurs. Nous avons mis à disposition du personnel et des passagers des produits hydroalcooliques. Dans la mesure du possible, les portes doivent être ouvertes automatiquement à chaque arrêt, sans avoir à appuyer sur un bouton d’alerte. Les cabines des conducteurs ont été équipées d’un écran de protection. Les portes avant des bus ont été condamnées, ainsi que les premières places, afin de respecter les distances de sécurité avec les conducteurs. La montée comme la descente des bus s’effectuent par l’arrière. La vente de titres de transport à bord des bus a été suspendue. Douze distributeurs automatiques de tickets sont répartis sur le territoire de la principauté et la boutique située au 22/24 rue du Gabian est ouverte de 8h30 à 16h30. Il a aussi été demandé de laisser au minimum une fenêtre ouverte, afin que l’air soit renouvelé en permanence. Pour éviter que cette fenêtre ne soit fermée, une consigne « ne pas fermer » a été affichée. Le nombre de passagers a été limité, de façon à ce que les voyageurs se tiennent au moins à 1,50 mètre.

Photo dircom Manuel Vitali

« Les étapes suivantes du déconfinement seront décidées en fonction du respect de l’application des mesures sanitaires et des gestes barrières, sous condition de l’évolution de la circulation du virus sur le territoire »

Comment sont nettoyés les bus ?

D.G. : Les surfaces manipulées par les usagers, comme les barres et poignées de maintien, les accoudoirs, ou les boutons notamment, sont nettoyés et désinfectés plusieurs fois dans la journée avec des lingettes ou un spray virucide. Les déchets sont jetés en sachet fermé dans les poubelles publiques. De plus, chaque soir, les bus sont totalement désinfectés. Enfin, si cela est jugé nécessaire, et en complément du nettoyage manuel des surfaces, il sera réalisé une désinfection à l’aide d’appareils de désinfection industriels par voie aérienne.

Les bus fonctionnent normalement, désormais ?

D.G. : La Compagnie des Autobus de Monaco (Cam) reprend son service normal sur toutes ses lignes, y compris le bateau-bus. Toutefois, les lignes nocturnes N1 et N2 restent fermées.

Et pour la ligne de bus n°100, Nice-Monaco-Menton ?

D.G. : Concernant les bus de et vers la France, les lignes Zest et la ligne 100 sont renforcées pour les travailleurs monégasques. La ligne 100 offre un départ toutes les 20 minutes et la ligne 18 du réseau Zest a repris un service normal. Les bus Zest restent gratuits jusqu’à la fin du mois de mai (2).

Et les trains qui desservent Monaco ?

D.G. : La ligne Thello reste fermée jusqu’au 14 mai 2020 inclus (3). Pour préparer vos déplacements dans la principauté, vous pouvez télécharger l’application Citymapper dont les informations sont mises à jour par le gouvernement princier pour s’adapter à l’évolution de la situation.

Quelles sont les règles sanitaires à suivre obligatoirement en gare de Monaco ?

D.G. : Les règles sanitaires qui s’appliquent en gare de Monaco sont les mêmes que celles qui s’appliquent dans les espaces recevant du public à Monaco, ainsi que dans les gares françaises. La distanciation sociale et le port du masque sont obligatoires dans les gares et dans les trains. En France, un filtrage par les forces de l’ordre et la sûreté ferroviaire sera effectué à l’entrée des grandes gares.

Que se passera-t-il pour les personnes sans masque qui circuleront dans des lieux publics, dans un commerce privé, en gare de Monaco ou dans un bus de la Cam ?

D.G. : Le port du masque est impératif pour emprunter les transports en commun ou pour accéder à un commerce. En l’absence de masque il ne sera pas possible d’utiliser ces moyens de transport ou de pénétrer dans un commerce. Les commerçants pourront, s’ils le souhaitent, fournir un masque à leurs clients, ce qui leur permettrait de rentrer dans la boutique.

Le maintien de la distanciation sociale passera par la limitation de l’accès aux commerces, aux bus ou aux trains : avez-vous les effectifs suffisants pour faire respecter cela ?

D.G. : A l’entrée de chaque commerce, un panonceau affiché par l’opérateur économique mentionne la capacité d’accueil de la clientèle. Il appartient au responsable de cet établissement, à ses salariés et, éventuellement, au prestataire de sécurité, de faire respecter cet impératif. L’observation sur la première phase de levée du confinement confirme que les exploitants et les clients se comportent de façon responsable en observant les gestes barrières.

Pour chacun de ces lieux, quelles seront les sanctions prévues en cas de manquement à ces règles ?

D.G. : Le non-respect de ces règles par le client a pour effet de ne pas l’autoriser à utiliser les transports en commun ou à rentrer dans le commerce. Le commerçant qui, de façon délibérée, n’observerait pas ces mêmes règles pourrait faire l’objet d’une fermeture administrative.

Au vu de l’ensemble de ces mesures sanitaires à faire respecter, la phase de déconfinement pourrait-elle être encore plus compliquée que la phase de confinement ?

D.G. : La levée progressive de confinement s’accompagne de mesures à respecter en fonction de la nature de l’activité exercée. Elle suppose que les préconisations soient établies avec beaucoup de précision et s’appuient sur une capacité de mise en œuvre par les personnes concernées. Cela présente un réel degré de complexité. Pour autant, c’est un élément incontournable du retour à l’activité, après la période de confinement.

Photo Michael Alesi / Direction de la Communication

« Se déplacer en vélo est une réponse à la distanciation sociale, même si en principauté la forte déclivité peut représenter un handicap pour les cyclistes débutants qui ne sont pas équipés de vélo à assistance électrique »

En gare de Monaco, qui empêchera l’accès aux trains, aux quais et aux gares ?

Marie-Pierre Gramaglia : En matière de distanciation sociale, une signalétique a été mise en place le week-end dernier sur les accès, les quais, les halls. Des distributeurs de gel hydroalcoolique ont été installés depuis le 7 mai 2020. Trois bornes de 800 ml sont en place dans la gare côté sortie Fontvieille, hall voyageurs et échange central. Concernant l’accès, depuis mardi 5 mai 2020 au soir, aux personnels SNCF s’est ajouté un dispositif de huit agents d’une entreprise de sécurité privée monégasque aux quatre points d’accès de la gare, Fontvieille, hall voyageurs, parvis et échange central, de 16h à 20h.

Quelle est leur mission ?

M.P.G. : Ces agents de sécurité ont pour mission le rappel de l’obligation du port du masque, la distanciation sociale, l’application des gestes barrières, et la gestion des flux. En cas de forte affluence, ils peuvent fermer l’accès aux quais. L’agent « régie » de la gare fait des annonces vocales « spécial Covid-19 » en fonction de l’affluence sur les quais et des mesures à respecter. Enfin, rappelons que depuis le 28 avril 2020, la Croix-Rouge monégasque a mis en place trois stands permettant la distribution de masques.

Globalement, pour faire respecter la sécurité sanitaire, la stratégie de beaucoup de pays est de faire remonter au maximum l’offre de transports urbains et de faire baisser la demande : comment réussir cela à Monaco ?

M.P.G. : Pour les bus de la Cam, pendant la période de confinement, le service quotidien était celui qui est celui du dimanche, avec une fréquence réduite de bus. Il s’agissait avant tout d’assurer une continuité du service public. Depuis lundi 4 mai 2020, nous sommes revenus à un service normal de semaine, avec une fréquence à 10 minutes sur les lignes principales. En offrant un service maximal, nous limitons le nombre d’usagers par bus. Nous avons également l’obligation du port du masque pour tous les passagers, et des distributeurs de gel hydroalcoolique ont été installés dans tous les bus. Je rappelle également que, lorsque cela est possible, le télétravail reste à privilégier.

Allez-vous plébisciter davantage l’utilisation du vélo pour se déplacer dans Monaco, afin de répondre à l’impératif de distanciation sociale ?

M.P.G. : Se déplacer en vélo est une réponse à la distanciation sociale, même si en principauté la forte déclivité peut représenter un handicap pour les cyclistes débutants qui ne sont pas équipés de vélo à assistance électrique. Le service Monabike, avec ses 32 stations et ses 290 vélos, est une bonne option pour ceux qui voudraient se déplacer en vélo. Par ailleurs, la réflexion initiée pour augmenter la place du vélo en ville se poursuit, avec en fond la question sur le partage des voies entre véhicules motorisés et vélos.

1) Consulter aussi : https://service-public-entreprises.gouv.mc/Covid-19/Informations-pratiques-Covid-19/Levee-progressive-du-confinement/Commerces-de-vente-et-Centres-Commerciaux-reglementation-temporaire-pour-la-reouverture

2) Pour plus d’informations : https://www.zestbus.fr/

3) Pour s’informer en temps réel sur les trains au départ et à destination de Monaco, consulter le lien suivant : https://www.ter.sncf.com/sud-provence-alpes-cote-d-azur

Publié le

Monaco Hebdo