mardi 22 juin 2021
Accueil Politique Le couvre-feu encore décalé, mais pas abandonné à Monaco

Le couvre-feu encore décalé, mais pas abandonné à Monaco

Publié le

Alors que les mesures mises en place pour freiner la propagation du Covid-19 arrivent à échéance dimanche 30 mai 2021 à minuit, le gouvernement princier a réuni la presse ce vendredi pour faire un point sur la situation sanitaire à Monaco. Et force est de constater, chiffres à l’appui, que celle-ci ne cesse de s’améliorer depuis maintenant plusieurs semaines. Le taux d’incidence continue de baisser de manière spectaculaire puisqu’au 27 mai 2021, il s’élevait à 10,4 (1).

Du jamais vu en principauté depuis le début de l’épidémie. Les indicateurs hospitaliers suivent la même progression avec actuellement, seulement trois personnes hospitalisées au centre hospitalier princesse Grace (CHPG). Les voyants épidémiques revenus au vert, l’exécutif a donc décidé ce vendredi d’alléger les restrictions en vigueur.

Couvre-feu décalé à 23 heures

Effectif depuis le 1er novembre 2020 en principauté, le couvre-feu avait initialement été fixé à 19 heures avant d’être décalé à 20 heures, puis 22 heures en fonction de la progression de l’épidémie. Face à la nette amélioration de la situation, les autorités ont décidé de reculer d’une heure le couvre-feu. Ainsi, à partir de lundi 31 mai, il débutera à 23 heures pour se terminer comme d’habitude à 6 heures. Si certains s’attendaient tout bonnement à l’abandon de cette mesure, le gouvernement en concertation avec le Conseil National a finalement souhaité se donner quinze jours supplémentaires pour évaluer la stabilité de la situation. Les autorités attendent notamment de voir les conséquences sanitaires du Grand Prix de Formule 1 (F1) et des congés, qui ont généré d’importants flux de personnes.   

Horaires étendus pour les bars et restaurants

Jusqu’à présent réservés aux résidents, scolaires et salariés de la principauté ainsi qu’à leur famille, l’accès aux restaurants et bars a été étendu aux abonnés des clubs (club bouliste…), des hôtels et des casinos. Les établissements devront continuer à suivre scrupuleusement les protocoles établis préalablement. A savoir distanciation entre les tables, pas plus de six personnes par tablée… Par ailleurs, l’exécutif a levé les restrictions concernant les horaires de service. Désormais, les établissements de restauration pourront à nouveau servir en continu entre 15 heures et 19 heures. Les bars, cafés, salons de thé voient également leurs horaires d’ouverture élargis puisqu’ils pourront à partir de lundi recevoir des clients jusqu’à 20 heures au lieu de 19 heures. Ils seront également autorisés à proposer une ambiance musicale « raisonnable » précisent les autorités, à savoir limitée à 74 décibels. 

La vaccination ouverte aux 34-44 ans

Si la situation sanitaire ne cesse de s’améliorer à Monaco, c’est aussi en raison de la vaccination qui progresse de semaine en semaine. Ainsi, ce jeudi 27 mai, 16 500 personnes soit 43 % de la population avaient reçu une première dose de vaccin. 13 500 ayant déjà eu leur rappel. Les autorités ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin, et ont ouvert la vaccination aux 34-44 ans depuis le début de la semaine. Et le succès semble au rendez-vous puisqu’à ce jour, 1 100 personnes de cette tranche d’âge se sont portées volontaires. Cette accélération a été rendue possible grâce à un récent approvisionnement en doses de vaccin. L’ouverture de la vaccination à une nouvelle tranche d’âge, plus jeune, pourrait d’ailleurs être actée la semaine prochaine. 

Télétravail obligatoire, jauges revues à la hausse…

Parmi les nouveaux assouplissements, les conditions de regroupements extérieurs ont aussi été révisées. Désormais, le nombre de personnes autorisées est porté de 6 à 10, toujours dans le respect des gestes barrières insistent les autorités. Les jauges d’accueil dans les salles et les congrès sont également revues à la hausse puisqu’elles pourront recevoir jusqu’à 70 % d’occupation des sièges. La limite maximale étant fixée à 1 000 personnes. L’exécutif ajoute que des dérogations pourront être acceptées mais uniquement « sur présentation d’un protocole sanitaire spécifique ». Enfin, le télétravail demeure obligatoire à Monaco dès lors qu’il est applicable jusqu’au 13 juin 2021. À ce sujet, le ministre d’État, Pierre Dartout, considère que « le télétravail constitue une mesure forte, particulièrement utile, qui a prouvé son efficacité ». 

Le CTTR prolongé d’un mois

En marge de ce point sanitaire, l’exécutif a également rappelé l’ensemble des aides apportées aux professionnels impactés par la crise, notamment ceux du secteur du tourisme et de l’événementiel. La Commission d’Accompagnement de la Relance Economique (Care) demeure toujours active a indiqué le conseiller-ministre aux finances et à l’économie, Jean Castellini. « Les bénéficiaires recevront au titre du mois de juin, sans faire de démarche, les mêmes montants qu’au mois de mai 2021. Le trimestre complet (avril-mai-juin) aura ainsi été pris en charge par la Care ». De son côté, le conseiller-ministre aux affaires sociales et à la santé, Didier Gamerdinger, a annoncé que le chômage total temporaire renforcé (CTTR) qui devait prendre fin le mois prochain serait prolongé d’un mois, soit jusqu’à la fin du mois de juillet. « Le CTTR est toujours très utile, puisqu’en avril 2021, 5 600 salariés en ont bénéficié. L’allégement du dispositif sanitaire avec un retour à l’activité commence à produire ses effets avec des opérateurs économiques qui rappellent leurs salariés. Mais, dans ce contexte de transition, le souverain a accepté la prolongation du CTTR jusqu’à fin juillet 2021 pour permettre d’accompagner, en douceur, le retour vers une activité plus nominale ». Une nouvelle qui sera forcément bien accueillie, alors que la saison estivale ne fait que commencer.

  1. Le taux d’incidence correspond au nombre de cas positifs enregistrés sur les 7 derniers jours, rapporté à 100 000 habitants

Publié le

Les plus lus

Festival des étoilés : « Nous avons toujours accueilli des chefs venus...

Dans le cadre du festival des étoilés, les 11 et 12 juin 2021, le chef du Grill de l’hôtel de Paris, Franck Cerutti, accueille le chef italien Riccardo Camamini, qui dirige le restaurant étoilé au Michelin Lido 84 sur le lac de Garde.
Monaco Hebdo