lundi 27 septembre 2021
AccueilPolitiquePasse sanitaire obligatoire à Monaco : forte demande de tests antigéniques en pharmacie

Passe sanitaire obligatoire à Monaco : forte demande de tests antigéniques en pharmacie

Publié le

Dès lundi 23 août, il faudra présenter un passe sanitaire à Monaco pour accéder aux restaurants et aux bars. Cette obligation s’appliquera à l’ensemble des Monégasques, résidents et salariés. Résultat, les demandes de tests antigéniques en pharmacie montent en flèche. 

À l’instar du voisin français, dès le 23 août 2021 à Monaco, le passe sanitaire devient obligatoire pour accéder aux restaurants et aux bars, pour l’ensemble des Monégasques, résidents et salariés de la principauté. Juste le temps de se faire vacciner avant, du moins pour ceux qui le souhaitent, comme l’a précisé le gouvernement au moment de rendre cette décision publique, le 27 juillet 2021. Le gouvernement rappelle également que depuis samedi 24 juillet, la présentation d’un passe sanitaire est obligatoire pour toutes les personnes extérieures à la principauté et qui souhaitent se rendre dans un restaurant ou un bar. Pour rappel, le passe sanitaire permet d’indiquer que son détenteur est pleinement vacciné ou rétabli du Covid-19 depuis deux semaines minimum et six mois maximum, ou s’il est en possession d’un test PCR négatif de moins de 48 heures. Le port du masque est également redevenu obligatoire en extérieur, dans tout Monaco, depuis le 24 juillet 2021, pour toute personne âgée de plus de 5 ans, face « au relâchement constaté du respect de la réglementation actuelle dans les zones de port du masque », explique le gouvernement. L’obligation avait en effet été partiellement levée le 19 juin 2021, par décision du prince Albert II, dans quelques zones de la principauté à moindre affluence.

À l’instar du voisin français, dès le 23 août 2021 à Monaco, le passe sanitaire devient obligatoire pour accéder aux restaurants et aux bars, pour l’ensemble des Monégasques, résidents et salariés de la principauté

Hausse des hospitalisations

Cette décision a été prise alors que la progression du Covid-19, notamment son variant Delta, se poursuit sur le territoire, ainsi qu’en France et en Italie. À Monaco, le nombre de cas positifs, ainsi que le nombre de patients hospitalisés est continuellement en hausse. Si les personnes prises en charge au centre hospitalier princesse Grace (CHPG) étaient, récemment encore, des personnes non-résidentes, les chiffres arrêtés le lundi 2 août 2021 au soir ont fait apparaître sept résidents sur les dix patients soignés à l’hôpital, en plus d’une résidente en service de réanimation. Toujours le lundi 2 août 2021, 88 personnes étaient également suivies par le centre de suivi à domicile, qui soutient médicalement les patients, présentant peu de symptômes, invités à se confiner à domicile. Le bilan sanitaire de la principauté s’élevait donc, à cette date, à 2 897 personnes touchées par le coronavirus, depuis le début de la crise sanitaire. En raison de cette dégradation sanitaire, assez rapide, le ministre d’État, Pierre Dartout, a souhaité échanger mardi 27 juillet avec le Conseil national, afin de proposer un renforcement du dispositif sanitaire face à « ce qu’il convient de qualifier de quatrième vague », notait le gouvernement, qui entend par là « maintenir l’ensemble des activités économiques, sportives et culturelles tout en assurant la protection sanitaire maximale ». Le 3 août 2021, à l’heure où Monaco Hebdo bouclait ce numéro, les salles de sport n’étaient pas encore concernées par l’obligation de présenter un passe sanitaire à Monaco.

Projet de loi pour la vaccination obligatoire

Le gouvernement princier annonce aussi qu’un projet de loi visant à rendre la vaccination obligatoire pour les personnels travaillant dans les établissements de santé monégasques est programmé pour le début du mois d’août 2021. Cette mesure devrait également s’appliquer aux structures accueillant des personnes âgées et aux personnes en contact avec des personnes âgées ou fragiles. De son côté, le Conseil national a confirmé que le texte serait examiné en séance publique et en session extraordinaire, dans la première quinzaine du mois de septembre 2021. La vaccination reste gratuite et accessible pour les Monégasques et les résidents de plus de 12 ans, ainsi que pour les salariés non-résidents de plus de 50 ans. La vaccination gratuite a également été étendue aux assurés sociaux des régimes monégasques âgés de 40 ans et plus, le 29 juillet 2021.

À la pharmacie de Fontvieille, environ 200 personnes demandent chaque jour un test antigénique, contre 60 auparavant

Forte demande de tests antigéniques en pharmacie

En matière de tests anti-Covid, à compter du 15 août 2021, les tests RT-PCR réalisés sans prescription médicale ne seront plus remboursés par les services monégasques. Le centre national de dépistage continuera toutefois à tester gratuitement, sans ordonnance, à l’auditorium Rainier III, les résidents monégasques uniquement. Les salariés qui souhaiteront se faire tester au centre national devront obligatoirement présenter une prescription médicale. Selon le centre national de vaccination, ces tests RT-PCR devraient coûter entre 80 et 100 euros en laboratoire, sans prescription médicale, et pour des raisons non-médicales. Mais ce sont surtout les tests antigéniques qui ont du succès en pharmacie à Monaco, depuis les annonces sur le passe sanitaire d’Emmanuel Macron, en France, puis de celles du ministre d’État, Pierre Dartout, à Monaco. À la pharmacie de Fontvieille, environ 200 personnes demandent chaque jour un test antigénique, contre 60 auparavant : « Ce test est nécessaire pour pouvoir séjourner à l’hôtel, aller au restaurant, ou même s’assurer qu’ils sont bien négatifs au Covid-19 avant d’aller voir un proche. Ils sont parfois utilisés en complément d’un test RT-PCR », nous explique Antonio Sillari, patron de la pharmacie de Fontvieille. Ces tests sont facturés au prix fixe de 27, 49 euros depuis le 1er juillet 2021, et les résultats sont connus 15 à 30 minutes après le prélèvement. Ces tests offrent la possibilité de traverser les frontières françaises et italiennes. Mais attention : un test RT-PCR reste généralement valable 72 heures, alors qu’un test antigénique n’est valable que 48 heures. La fiabilité du test antigénique est également un peu moindre : en France, sur les tests antigéniques nasaux recensés en mars 2021 par la Haute autorité de santé (HAS), les sensibilités cliniques évoluaient entre 80 et 95 % chez les patients symptomatiques, et entre 50 et 60 % chez les asymptomatiques. En revanche, pour les tests PCR nasopharyngés, la sensibilité avoisine les 100 %.

Publié le

Monaco Hebdo