jeudi 9 décembre 2021
AccueilPolitiqueCovid-19 : les médecins de ville, les pharmaciens et les infirmiers libéraux impliqués...

Covid-19 : les médecins de ville, les pharmaciens et les infirmiers libéraux impliqués aussi dans la vaccination

Publié le

En France, le décret autorisant les infirmiers et les dentistes à prescrire et à vacciner contre le Covid-19 est paru au Journal officiel le 27 mars 2021. Les vétérinaires pourront aussi administrer ces vaccins. Interrogé par Monaco Hebdo, le conseiller-ministre pour les affaires sociales et la santé, Didier Gamerdinger, a rappelé que « les caractéristiques des vaccins ARN messager, utilisés actuellement en principauté, ne permettent pas de vacciner en dehors du centre de vaccination ou d’un établissement de santé. » Alors que Monaco Hebdo bouclait ce numéro le 30 mars 2021, seul le vaccin Pfizer-BioNTech était utilisé en principauté. Au départ, ce vaccin a été lancé avec une conservation entre – 60 et -80 °C, ce qui était très contraignant. Finalement, le 19 février 2021, ces deux entreprises ont indiqué que leur vaccin pouvait être conservé pour deux semaines à des températures plus élevées entre -25 et -15 °C. En revanche, pour une conservation de plus longue durée, jusqu’à six mois, la règle de la conservation entre – 60 et -80 °C, reste valable. En tout cas, le gouvernement ne néglige aucune possibilité pour accélérer la vaccination à Monaco : « Bien entendu, lorsque d’autres types de vaccin seront disponibles, les médecins de ville ou encore les pharmaciens et les infirmiers libéraux participeront activement à la campagne de vaccination, indique Didier Gamerdinger. À ce stade, les ressources que constituent l’ensemble de ces professionnels de santé apparaissent suffisantes, sans qu’il soit nécessaire de mobiliser les chirurgiens-dentistes et les vétérinaires dans l’organisation vaccinale. »

Publié le

Monaco Hebdo