lundi 20 septembre 2021
AccueilPolitiqueLogement : prochaine livraison en novembre

Logement : prochaine livraison en novembre

Publié le

Juste après que le conseil national ait dénoncé le « choc de pénurie de logement », le gouvernement annonce l’attribution prochaine de 130 appartements neufs.

Majorité et opposition parlementaire sont au moins d’accord sur un point : Monaco souffre d’une pénurie de logements domaniaux. La semaine dernière, lors de la conférence de presse du conseil national, c’est Thierry Poyet, président de la CISAD (Commission des intérêts sociaux et des affaires diverses), qui s’est fait le porte-voix de ce problème devenu récurrent. Et pour cause. Lors de la dernière commission d’attribution, qui concernait les 116 logements de la deuxième tranche des Jardins d’Apolline ainsi que les appartements récemment libérés, 187 logements étaient disponibles pour… 453 demandes enregistrées. Ce qui représente à peine 41 % de demandes satisfaites. Et uniquement 35 % concernant les demandes de 2 pièces (soit 254 demandes pour une offre de 90 appartements).

Besoins prioritaires
« C’est le type d’appartements qui manque le plus, constate Thierry Poyet. Entre les personnes qui ont un appartement trop petit à cause, notamment, de la naissance d’enfants, et celles qui n’en ont même pas et qui sont hébergées, on arrive à 226 demandes. Cela montre bien la pénurie : il n’y a même pas assez de logements pour les besoins prioritaires ! » Même constat du côté de Bernard Pasquier, qui a participé à la commission d’attribution du 27 mars. « L’ensemble des élus est d’accord pour parler d’une pénurie de logements », a déclaré l’opposant dans les colonnes de Monaco Matin. En accord avec la proposition lancée par la majorité parlementaire pour modifier les critères d’attribution : « Dans les données du gouvernement, tous les locaux sont comptés, même les rez-de chaussée ou les appartements avec les fenêtres qui ne s’ouvrent pas. On doit prendre en compte la notion de confort », souffle l’élu.

« Déficit pour les F2 »
Ce bilan négatif, le ministre d’Etat Michel Roger souhaite le tempérer, tout en reconnaissant « qu’il existe pour l’heure un déficit pour les F2 ». « Par le jeu des mouvements internes au parc domanial, nous allons récupérer une soixantaine d’autres appartements aujourd’hui occupés par les personnes retenues déjà logées dans les Domaines, avance le chef du gouvernement. Ils seront attribués lors de la future réunion de la commission. » Une commission qui concernera l’îlot Canton et les Tamaris. « L’appel à candidatures aura lieu dès le début du mois de mai pour une livraison au mois de novembre de cette année. Ce seront 130 logements neufs dont l’affectation devrait permettre également d’en récupérer au moins une trentaine. En quelques mois, nous aurons donc ainsi mis sur le marché pratiquement 250 logements neufs et en aurons reloué 90 autres après remise en état », ajoute le ministre qui veut mettre en exergue « l’importance de l’effort qui est réalisé » pour le logement, « priorité du gouvernement ». La demande exponentielle en F2 sera-t-elle amortie par la livraison de la Tour Odéon ? En partie selon Michel Roger qui rappelle aussi que sur les 177 logements domaniaux, livrés à l’échéance du deuxième semestre 2014, 90 sont des deux pièces. On verra si ces annonces tout comme le lancement prochain de l’appel d’offres pour Testimonio II calmeront les ardeurs du conseil national. Devant la presse, Laurent Nouvion a en effet prévenu. Face à ce « choc de pénurie de logement », le président de l’assemblée incite fortement le gouvernement à activer deux opérations domaniales avant la fin de l’année et de faire marche sur le projet de la Villa Ida, afin de le transformer en opération mixte élargie au logement des Monégasques. « Sinon, il y aura un gros souci politique », a menacé Nouvion. Thèmatique forte de la campagne électorale, le logement risque de faire encore couler beaucoup d’encre. Et de salive.

Publié le

Monaco Hebdo