lundi 6 décembre 2021
AccueilPolitiqueLaurence Sailliet démissionnepour rejoindre Cyril Hanouna

Laurence Sailliet démissionne
pour rejoindre Cyril Hanouna

Publié le

La porte-parole des Républicains, Laurence Sailliet, quitte son poste pour intégrer dès la rentrée de septembre l’équipe de Balance ton post !, l’émission de Cyril Hanouna diffusée sur C8.

C’est la surprise de la semaine. Dans un tweet envoyé le 15 juillet, Laurence Sailliet, 47 ans, a annoncé qu’elle quittait son poste de porte-parole des Républicains (LR) qu’elle occupait depuis décembre 2017, sur décision de Laurent Wauquiez. Objectif : ouvrir un « nouveau chapitre » de sa vie. Mais il s’agit d’un virage assez surprenant, puisqu’elle a décidé de rejoindre dès septembre l’équipe de Balance ton post !, l’émission de Cyril Hanouna diffusée sur C8. Elle indique avoir été engagée « en tant qu’éditorialiste et chroniqueuse », sans que l’on en sache réellement plus sur le contenu exact de ses interventions, alors que Monaco Hebdo bouclait ce numéro, le 17 juillet 2019.

Parrainages

« Libre de ma pensée et dorénavant libre de ma parole, j’aborde cette nouvelle expérience avec un grand enthousiasme ! », a lancé Laurent Sailliet dans un texte publié sur Twitter. Elle avait rejoint l’UMP en 2002, avant d’intégrer le bureau politique en 2011. Pendant les primaires organisées en France en 2016, elle occupait aussi la fonction de vice-présidente du comité de soutien de Nicolas Sarkozy pour les Français de l’étranger. L’année suivante, en 2017, elle avait été candidate à la présidence de LR, avant de jeter l’éponge, par manque de parrainages. Après une dixième place sur la liste LR à l’occasion des élections européennes fin mai 2019, elle n’a pas obtenu de siège. Un échec qui s’explique par le faible score, 8,5 %, obtenu par la liste LR conduite par François-Xavier Bellamy.

Dysfonctionnements

A Monaco, on se souvient que, dans le cadre de l’élection législative de juin 2017 pour la cinquième circonscription des Français de Monaco, d’Espagne, du Portugal et d’Andorre, Laurence Sailliet, alors candidate, s’était illustrée en déposant un recours. Un recours qu’elle avait motivé par l’acheminement tardif du matériel électoral, un faible écart entre les voix, et par la diffusion par voie électronique du candidat de la France Insoumise, soutenu par Europe Ecologie Les Verts (EELV), François Ralle-Andreoli, de ce qu’elle jugeait être un « message de propagande » après la fin de la campagne, fixée le 2 juin 2017 à minuit. François Ralle-Andreoli avait nié, expliquant avoir envoyé cet email à 23h40 le 2 juin 2017. Le conseil constitutionnel s’était appuyé sur des dysfonctionnements dans l’acheminement des votes par correspondance, pour justifier l’invalidation de cette élection.

Ironique

Pour LR, Laurence Sailliet avait été remplacée par Raphaël Chambat pour cette élection partielle, finalement remportée par la candidate de La République en Marche (LREM), Samantha Cazebonne, avec 53,96 % des suffrages, et une participation très faible de 7,8 % sur l’ensemble de la circonscription. Une certitude, le 15 juillet 2019, la décision de Laurence Sailliet a été très commentée, et souvent de manière très ironique. A commencer par la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, qui s’est, elle aussi, exprimée sur Twitter : « Après que les Républicains m’ont vouée aux gémonies pendant des mois […] pour avoir osé participer à une émission de Cyril Hanouna […], leur porte-parole en devient chroniqueuse permanente. Je lui souhaite bonne route dans cette expérience et un peu plus de bienveillance de ses camarades. » L’intéressée, et les Républicains, apprécieront.


Publié le

Monaco Hebdo