mercredi 20 octobre 2021
AccueilPolitiqueHorizon Monaco :« Nous sommes prêts ! »

Horizon Monaco :
« Nous sommes prêts ! »

Publié le

Le 4 décembre, devant un peu plus de 350 sympathisants réunis au théâtre des Variétés, le groupe Horizon Monaco a présenté 18 candidats et les grandes lignes du programme électoral pour les élections de février 2018.

Pour Horizon Monaco (HM), c’était le grand soir… Devant environ 350 personnes réunies au théâtre des variétés, les troupes de Béatrice Fresko-Rolfo ont déroulé pendant un peu plus de deux heures les grandes lignes du programme électoral. Tout en adressant un message fort aux 6 500 électeurs monégasques appelés à renouveler le Conseil national le 11 février prochain : « En venant si nombreux ce soir, vous envoyez un message clair et limpide à ceux qui croient que tout est joué. À ceux qui croient qu’ils ont déjà acquis votre vote. Rien n’est gagné, et tout commence ce soir ! Votre vote vous appartient », a lancé la candidate Elodie Kern de Millo, en début de soirée. À deux mois de l’échéance électorale, HM croit donc encore dur comme fer en ses chances. Et compte bien imposer sa voix et sa vision du pays face à la liste Priorité Monaco (Primo !), portée par Stéphane Valeri : « Chez nous, il n’y aura pas d’outrance. Ni de cynisme. Nous mènerons un combat contre la démagogie ambiante, contre le populisme qui pointe, contre le clientélisme, contre les postures faciles. Nous porterons un projet qui ne vous ment pas. Des propositions sérieuses, attendues et réalisables, a poursuivi la tête de liste, Béatrice Fresko-Rolfo. J’ai conscience de la responsabilité qui est la mienne aujourd’hui. Je m’y suis préparée. Nous sommes prêts. Nous allons gagner pour porter quelque chose de plus grand que nos propres personnes ! »

Meeting-Horizon-Monaco-4-decembre-2017-@-Edwright-Horizon-Monaco-14

« À entendre certains, l’apocalypse se serait abattue sur Monaco. Les Monégasques dorment dans des caravanes, Le chômage de masse étouffe nos familles. Même le Rocher et les barbajuans sont en voie de disparition ! »

Cyril Durand. Candidat HM

 

« L’apocalypse »

Durant le meeting, certains des 18 candidats n’ont donc pas hésité à lâcher les coups contre le principal rival : Stéphane Valeri. C’est la vision « très sinistre » de Monaco — dépeinte par Primo ! lors du premier meeting à l’espace Léo Ferré (lire notre article publié dans Monaco Hebdo n° 1040) — qui a été particulièrement épinglée : « À entendre certains, l’apocalypse se serait abattue sur Monaco ! Les Monégasques dorment dans des caravanes. Le chômage de masse étouffe nos familles. Même le Rocher et les barbajuans sont en voie de disparition ! Quel panorama sinistre ! », a ironisé avec humour le candidat Cyril Durand. Dans le même registre, Béatrice Fresko-Rolfo a également pointé du doigt « les tragédies imaginaires » de son concurrent. « Cela fait faire des frissons dans le dos, mais ce sont juste des histoires ! Moi, je ne raconterai pas d’histoires aux Monégasques ! Je ne ferai pas campagne sur des mensonges et des “fake news”, a-t-elle promis, applaudie par le public. À lire et à entendre les propos des oracles, il semble que Monaco soit un enfer. Dante n’y reconnaîtrait plus les siens. Les Monégasques seraient donc une cible matin, midi et soir du gouvernement princier. Je vous le dis ! L’ennemi des Monégasques n’est pas le gouvernement. Et le Conseil national n’est pas l’ennemi du gouvernement. C’est un partenaire institutionnel. »

24 en janvier

Si Valeri en a pris pour son grade, en revanche, il n’y a pas eu un seul commentaire sur la troisième liste en lice, à savoir Union Monégasque (UM), portée par Jean-Louis Grinda. Béatrice Fresko-Rolfo s’est même présentée comme le seul challenger face à Stéphane Valeri, en indiquant que les Monégasques auront à choisir « entre deux visions, deux méthodes et deux projets ». Il faut dire que ce soir-là, l’hypothèse d’une alliance avec UM planait encore… Sauf que, dès le lendemain du meeting, HM a définitivement mis fin au suspense… Dans un communiqué officiel, le groupe a annoncé qu’il n’y aura pas d’alliance (voir encadré, par ailleurs). HM présentera donc une liste 100 % HM de 24 candidats « en janvier prochain ». Et tous les Monégasques recevront chez eux le programme électoral à la mi-janvier.

Meeting-Horizon-Monaco-4-decembre-2017-@-Edwright-Horizon-Monaco-1

 

« L’ennemi des Monégasques n’est pas le gouvernement. Et le Conseil national n’est pas l’ennemi du gouvernement. C’est un partenaire institutionnel »

Béatrice Fresko-Rolfo. Tête de liste HM

 

Le bilan « concret » de HM

Lors de ce meeting — où Laurent Nouvion était, bien sûr, aux premières loges — les candidats en ont aussi profité pour défendre le bilan de HM des cinq dernières années. « Nous sommes légitimes d’un bilan que personne ne pourra nous enlever, et qui est tout à fait concret. Nous ne cherchons pas une revanche », a insisté Christian Barilaro. Cet élu a notamment évoqué la création de la cellule de veille pour la priorité nationale (CVPN), la prime « équivalente à un 13ème mois » intégrée dans le salaire des fonctionnaires, le tableau de garde de la médecine, qui couvre tous les jours de l’année, le vote de la loi sur les prêts étudiants, et surtout les 450 appartements construits, ou en construction, en 40 mois. « Sans oublier les 140 logements préemptés sous la présidence de Laurent Nouvion. En trois ans de mandat, c’est inédit ! », a assuré cet élu. Le logement, c’est justement le sujet qui a particulièrement piqué au vif son collègue, Claude Boisson. Et encore une fois, c’est la liste de Stéphane Valeri qui a été critiquée : « Primo ! parle de pénurie et d’échecs, et prétend que sous la présidence de M. Nouvion, jamais il a été fait aussi peu pour le logement des Monégasques. C’est un énorme mensonge, ridicule et grotesque ! », a déploré l’élu, tout en précisant dans la foulée, que son groupe est contre le projet très Grand Ida. Les raisons ? « Il est trop coûteux et trop lointain. Il pose le problème du relogement des locataires des Cèdres et des Mélèzes. Cela représente aussi 10 ans de travaux pour seulement 150 logements. Nous sommes favorables au moyen Ida. »

« Un ralentissement » des négociations

Le “monsieur Europe” de HM, Jacques Rit, s’est ensuite longuement exprimé sur les négociations actuellement menées entre la Principauté et l’Union européenne (UE). L’occasion de rappeler le positionnement du groupe : « Pour nous, il n’est pas envisageable que notre pays ressorte de cette négociation autrement que gagnant. Si cet accord met réellement en danger les équilibres fondamentaux de la Principauté, HM s’engage à ne pas le ratifier et à réclamer un retour aux négociations ! » Ce groupe politique demande ainsi au gouvernement qu’après chaque étape des négociations, « une information transparente et exhaustive » soit transmise aux élus et aux Monégasques. Et si c’est nécessaire, « nous demanderons que le gouvernement sollicite un ralentissement de la cadence des réunions de négociations ». Pendant ce meeting, les candidats HM ont aussi insisté à plusieurs reprises sur l’idée qu’ils ne souhaitent pas bouger d’un iota le fonctionnement des institutions. Tout en rappelant leur attachement « à la monarchie constitutionnelle », et leur « fidélité au Prince ». Deux éléments qui forment l’« ADN » de HM.

 

Publié le

Monaco Hebdo