dimanche 19 septembre 2021
AccueilPolitiqueEntre la France et Monaco, plusieurs points de coopération

Entre la France et Monaco, plusieurs points de coopération

Publié le

La commission de coopération franco-monégasque s’est réunie à Monaco le 18 mars 2021, en visio-conférence. Cette commission a lieu annuellement en alternance à Paris et à Monaco. Elle sert de cadre aux consultations régulières entre les deux pays sur les sujets d’intérêt national. Plusieurs thèmes ont été abordés. Dans le domaine de la e-santé, la commission propose que les praticiens de la principauté obtiennent la carte de professionnel de santé française pour que les professionnels des deux pays puissent accéder au dossier médical des patients, dans l’intérêt de ces derniers, et avec leur accord. Les échanges se poursuivront pour mettre en place des solutions techniques adaptées. La France et Monaco ont aussi fait le point sur l’approvisionnement par la France à Monaco de vaccins contre le Covid-19. Monaco tient en effet à sensibiliser la France sur la question d’un éventuel passeport vaccinal européen, afin que Monaco soit intégré à tout dispositif futur. En matière de droit du travail, la commission s’est questionnée sur comment adapter les dispositifs de formation français pour les demandeurs d’emploi résidant à Monaco. La commission a aussi abordé des questions de sécurité, avec un point sur la sécurité maritime et l’action en mer, et les questions relatives aux mesures de contrôle des armes à Monaco. Un point général sur la mobilité en principauté a aussi été fait, notamment sur la lutte contre les infractions routières, ainsi que la sécurité du tunnel Rainier III reliant Monaco à la France. Une réflexion a également été menée sur la manière d’améliorer les délais d’immatriculation en France des véhicules vendus en provenance de Monaco. Dans le domaine de la coopération, la commission a examiné l’incidence de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) sur la situation des Britanniques résidant, ou travaillant, en principauté. À l’issue de la réunion de cette commission, deux accords ont été signés : un avenant à l’accord sur la reconnaissance mutuelle des formations d’enseignement artistique qui concerne l’Ecole Supérieure d’Arts Plastiques de Monaco (Pavillon Bosio), et un arrangement administratif en matière de coopération dans le domaine de la formation des plongeurs. Prochain rendez-vous en 2022, à Paris.

Publié le

Monaco Hebdo