lundi 27 septembre 2021
AccueilPolitiqueSur Facebook, des contestataires face au passe sanitaire à Monaco

Sur Facebook, des contestataires face au passe sanitaire à Monaco

Publié le

La gronde se fait aussi ressentir en principauté. Alors que le passe sanitaire sera obligatoire à Monaco dès le lundi 23 août 2021 pour l’ensemble des Monégasques, résidents et salariés, pour accéder aux restaurants et aux bars, un mouvement d’opposition, hors syndicats et mouvements politiques, semble émerger. Formé sur le groupe privé Facebook « Manifestation pacifique contre le pass sanitaire à Monaco », ce mouvement contestataire au passe sanitaire réunissait près de 3 300 personnes, alors que Monaco Hebdo bouclait ce numéro le 3 août 2021. Il rassemble des résidents et nationaux, mais aussi des salariés étrangers de Monaco, ainsi que des retraités. Selon les administateurs de ce groupe Facebook, ils réuniraient des personnes vaccinées et non vaccinées. Si l’idée est avant tout de se faire entendre, il n’est pas forcément question de manifester dans la rue, comme c’est par exemple le cas à Nice chaque samedi depuis l’annonce du président français Emmanuel Macron le 12 juillet 2021. Samedi 31 juillet, 6 500 personnes ont ainsi manifesté dans la capitale des Alpes-Maritimes, selon la police.  « Aucune manifestation n’est prévue pour l’instant. Cela est prématuré et nous ne souhaitons pas agir avec impulsivité, ni dans la précipitation. Toutefois, ce n’est pas exclu par la suite, une fois que nous aurons pu prendre du recul et nous organiser. Mais il y a d’autres moyens citoyens efficaces d’exprimer un mécontentement », explique ainsi une administratrice du groupe. En tout cas, ce mouvement est pris au sérieux par le ministère d’État, puisque Pierre Dartout a reçu une délégation de six de ses membres lundi 2 août 2021, en compagnie de Patrice Cellario, conseiller-ministre de l’intérieur, et de Didier Gamerdinger, conseiller-ministre pour les affaires sociales et la santé. Le but étant, pour cette délégation, de proposer des solutions alternatives à la politique du passe obligatoire. Rien n’indique cependant que le gouvernement princier soit enclin à revoir sa feuille de route sur la gestion de la pandémie de Covid-19, notamment en matière de stratégie vaccinale.

Publié le

Monaco Hebdo