lundi 17 janvier 2022

Epargne

Publié le

Comme quoi il ne faut pas écouter les mauvaises langues… A Monaco aussi, la fiscalité de l’épargne rapporte. Alors que l’accord appliquant en principauté la directive épargne avait été plus ou moins imposé, on peut constater que les gains pour l’Etat ne sont pas négligeables. Depuis 2007, les recettes encaissées par les services fiscaux (avant d’être redistribuées aux Etats d’origine des personnes imposées à la source) ont quasiment doublé, passant de 15,6 à 30?millions d’euros. Tandis que les recettes bénéficiant au budget national ont grimpé de 3,9?millions à 6,7?millions d’euros entre?2008 et?2010.

Publié le

Article précédentEthique
Article suivantNo man’s land
Monaco Hebdo