dimanche 28 novembre 2021
AccueilPolitiqueÉlections régionales en Paca : pâle victoire de Renaud Muselier face à l’abstention

Élections régionales en Paca : pâle victoire de Renaud Muselier face à l’abstention

Publié le

Renaud Muselier, président sortant de la région Provence Alpes-Côte d’Azur (Paca), a remporté le second tour des élections face au candidat du Rassemblement national, Thierry Mariani.

Mais cette victoire a un goût de défaite, alors que moins de 35 % des électeurs se sont exprimés ce dimanche 27 juin 2021.

Peut-on parler de victoire lorsque les deux tours des élections ont réuni à peine 35 % de votants ? Peut-on parler de victoire lorsque les préoccupations des électeurs paraissent si éloignées du champ de compétences des régions et des départements [à ce sujet, lire notre article Élections régionales et départementales en Paca : entre confusions, abstention et manœuvres pré-présidentielles, publié dans Monaco Hebdo n° 1201] ? Peut-on, enfin, parler de victoire, lorsque les instituts de sondage peinent, eux-mêmes, à mesurer l’opinion des personnes questionnées ? Dans les faits, on peut le noter : Renaud Muselier (Union de la droite) a bel et bien remporté le second tour des élections régionales de Provence Alpes-Côte d’Azur (Paca) dimanche 27 juin 2021, avec 57,3 % des suffrages exprimés, devant son adversaire du Rassemblement national (RN), Thierry Mariani, 42,7 %. C’est une victoire sur le papier mais, dans le fond, cette victoire a un goût de défaite. De débâcle, même, car le taux de participation, aux deux tours des élections régionales et départementales, n’a même pas dépassé les 35 %. Au premier tour, il était de 66,5 %, puis de 65,5 % au second tour, selon les estimations d’Ifop Fiducial et Ipsos. Quasiment le même scénario, à quelques poussières près. Malgré tout, le président sortant du conseil régional de Paca, n’a pas boudé son plaisir au moment d’annoncer sa victoire devant les militants, dimanche soir : « C’est la victoire de toutes celles et ceux qui sont allés voter aujourd’hui, a-t-il scandé. Vous avez décidé de faire cause commune face au péril de l’extrême droite. Et, en cela, vous avez répondu à l’appel de personnalités diverses, courageuses et engagées. » Bernard Tapie et Nicolas Sarkozy avaient, en effet, exprimé leur soutien à Renaud Muselier pendant l’entre-deux tours, ou plutôt leur hostilité à l’encontre de Thierry Mariani et du RN.  « Votez Muselier ou abstenez-vous », avait suggéré l’homme d’affaires et patron de presse français dans les colonnes de Nice-Matin. L’ancien chef de l’État français apparentait quant à lui Thierry Mariani, pourtant son ancien ministre aux transports de 2010 à 2012, au « symbole d’une forme de sectarisme, qui nuira considérablement à l’attractivité de Paca dans le monde entier ». En tête du premier tour, Thierry Mariani, crédité alors de 36,68 % des suffrages, a, semble-t-il, subi le traditionnel « barrage républicain », consistant à faire reporter les voix des malheureux du premier tour vers le candidat n’étant pas RN. C’est donc avec amertume qu’il s’est exprimé dimanche soir depuis son QG de campagne, à Marseille : « Je le dis aujourd’hui, notre liste a été battue par tout un système coalisé, par un candidat qui a vu les trois derniers président de la République voler à son secours. »

« C’est la victoire de toutes celles et ceux qui sont allés voter aujourd’hui »

Renaud Muselier. Président du conseil régional de Paca

Pas de suspens pour les départementales

En ce qui concerne les résultats des élections départementales dans les Alpes-Maritimes, il n’en est sorti qu’une seule couleur, ou presque. Les Républicains (LR), l’Union des démocrates indépendants (UDI) et l’Union de la droite, ont remporté 26 des 27 cantons en lice. Leur victoire était déjà quasiment assurée dès le premier tour, en faisant le choix de l’union. Dans le canton de Beausoleil, le duo sortant composé de Xavier Beck et Sabrina Ferrand (LR-UDI) a été facilement réélu avec 66,52 %, face à Mickaël Rosellini et Sandrine Manfredi-Cavallère (33,48 %) pour le Rassemblement national / La Droite Populaire. Dans le canton de Menton, l’élu sortant LR-UDI Patrick Cesari a été reconduit dans ses fonctions, en compagnie de Gabrielle Bineau (54,64 %), face au RN d’Anthony Malvaut et Pascale Véran (45,36 %). Le canton d’irréductibles concerne celui de Grasse-2 avec la victoire de la liste Divers gauche de Marie-Louise Gourdon et de Mathieu Panciatici, crédités de 67,73 %. Aucun canton n’est donc remporté par le RN, qui réussit son plus beau score dans le canton de Menton (45,36 %). Avec 52 conseillers départementaux sur 54 désormais, le président sortant du département, Charles-Ange Ginésy, réélu dans le canton de Vence à 76 %, devrait être reconduit, sans surprise.

© Clément Martinet / Monaco Hebdo

« Je le dis aujourd’hui, notre liste a été battue par tout un système coalisé, par un candidat qui a vu les trois derniers présidents de la République voler à son secours »

Thierry Mariani. Candidat RN aux élections régionales en Paca

Elections régionales en Paca

Deuxième tour, 27 juin 2021 :

• Renaud Muselier (Union de la droite) : 57,3 % (84 sièges).

• Thierry Mariani (RN) : 42,7 % (39 sièges).

• Taux d’abstention en Paca : 63,16 %.

Elections départementales dans les Alpes-Maritimes

Deuxième tour, 27 juin 2021 :

• Union de la droite : 60,20 %

• Rassemblement national : 32,22 %

• 26 cantons remportés sur 27 pour l’Union de la droite (50 sièges sur 54 au conseil départemental, 4 sièges pour les Divers droite, l’Union de la gauche et les écologistes)

• Taux de participation : 34 %

Elections départementales

Les résultats dans les cantons

• Antibes 1 : Kevin Luciano et Françoise Thomel (Union de la Droite)

• Antibes 2 : Alexandra Borchio-Fontimp et Jacques Gente (Union de la droite)

• Antibes 3 : Jean-Pierre Dermit et Sophie Nasica (Union de la droite)

• Beausoleil : Xavier Beck et Sabrina Ferrand (Union de la droite)

• Cannes 1 : Joëlle Arini et Franck Chikli (Union de la droite)

• Cannes-2 : David Lisnard et Mme Alexandra Martin (Union de la droite), dès le 1er tour la semaine dernière

• Cagnes-sur-Mer 1 : Roland Constant et Carine Papy (Union de la droite)

• Cagnes-sur-Mer 2 : Pierrette Alberici et Joseph Segura (Union de la droite)

• Contes : Céline Duquesne et Sébastien Olharan (Union de la droite)

• Grasse 1 : Michèle Olivier et Jérôme Viaud (Union de la droite)

• Grasse 2 : Marie-Louise Gourdon et Mathieu Panciatici (Union Gauche et Écologistes)

• Le Cannet : Didier Carretero et Fleur Frison-Roche (Union de la Droite)

• Mandelieu-la-Napoule : David Konopnicki et Michèle Paganin (Union de la droite)

• Menton : Gabrielle Bineau et M. Patrick Cesari (Union de la Droite)

• Nice 1 : Valérie Sergi et Auguste Verola (Union de la droite)

• Nice 2 : Bernard Asso et Françoise Monier (Union de la droite)

• Nice 3 : Yannick Bernard et Mme Pascale Guit-Nicol (Divers droite)

• Nice 4 : Caroline Migliore et Philippe Pradal (Union de la droite)

• Nice 5 : Franck Martin et Catherine Moreau (Union de la droite)

• Nice 6 : Jean-Pierre Lafitte et Martine Ouaknine (Union de la droite)

• Nice 7 : Jean-Jacques Carlin et la sortante Fatima Khaldi-Bououghroum (Union de la droite)

• Nice 8 : Bernard Chaix et Anne Ramos-Mazzucco (Union de la droite)

• Nice 9 : Gaëlle Frontoni et Philippe Soussi (Union de la droite)

• Tourrette-Levens : Eric Ciotti et Christelle d’Intorni (Union de la droite), dès le 1er tour la semaine dernière

• Valbonne : Vanessa Lellouche et le sortant Gérald Lombardo (Union de la droite)

• Villeneuve-Loubet : Marie Benassayag et Michel Rossi (Union de la droite)

• Vence : Charles-Ange Ginésy et Anne Sattonnet (Union de la droite)

Publié le

Monaco Hebdo