mardi 27 juillet 2021
Accueil Politique Disparition d’Olivier Dassault « c'était un ami de la principauté »

Disparition d’Olivier Dassault
« c’était un ami de la principauté »

Publié le

Olivier Dassault, député Les Républicains (LR) de l’Oise depuis 2002, est décédé lors d’un accident d’hélicoptère dans le Calvados, le 7 mars 2021, vers 18 heures, dans la commune de Touques, près de Deauville. Il avait 69 ans.

L’accident s’est produit dimanche 7 mars 2021 vers 18 heures, dans la commune de Touques, près de Deauville. A bord de l’hélicoptère, Olivier Dassault, député Les Républicains (LR) de l’Oise depuis 2002, et son pilote. L’appareil décollait d’une propriété privée, lorsqu’il aurait percuté un arbre, indique une source proche de l’enquête, citée par nos confrères de France Bleu. Deux enquêtes ont été ouvertes. Une première pour « homicide involontaire » par le parquet, et une deuxième par le Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA). Le 7 mars 2021 au soir, les réactions se sont multipliées. « Olivier Dassault aimait la France. Capitaine d’industrie, député, élu local, commandant de réserve dans l’armée de l’air : sa vie durant, il ne cessa de servir notre pays, d’en valoriser les atouts. Son décès brutal est une grande perte. Pensées à sa famille et à ses proches », a réagi le président de la République, Emmanuel Macron sur Twitter. Le premier ministre, Jean Castex, a évoqué pour sa part « un député humaniste, un entrepreneur visionnaire, un homme profondément engagé pour son pays, un artiste à l’élégante audace ». Le président La République en marche (LREM), de l’Assemblée national, Richard Ferrand, a dit penser « à sa famille et à ses proches qui doivent ressentir une terrible douleur ». 

Groupe d’amitié France-Monaco

Père de trois enfants, Olivier Dassault était à la tête d’une fortune estimée par le magazine Forbes à 5 milliards d’euros, notamment grâce à l’héritage de son père, Serge Dassault, patron de presse et ex-sénateur LR de l’Essone, décédé en 2018. Lorsque le père de Serge Dassault, Marcel Dassault, est mort, en 1986, Olivier Dassault a alors été nommé directeur adjoint d’Europe Falcon Service et directeur de la stratégie des appareils civils de l’entreprise Dassault Aviation. Puis, en 2011, il a été nommé président du conseil de surveillance du groupe Dassault. Mais, en 2018, quelques mois avant la disparition de son père, Olivier Dassault a décidé de démissionner de la présidence du conseil de surveillance de cette holding familiale, en raison d’une incompatibilité avec son mandat de député. En revanche, son mandat d’administrateur de Dassault Aviation avait été reconduit en mai 2019, pour quatre ans. Olivier Dassault était aussi président du groupe d’amitié France-Monaco à l’assemblée nationale. En 2018, il avait notamment pris la tête d’une délégation qui était intervenue pour des échanges interparlementaires au Conseil national. Plus récemment, on se souvient aussi qu’Olivier Dassault avait soutenu Monaco pour que les résidents de la principauté puissent circuler librement sur le territoire français.

Olivier Dassault Monaco
Olivier Dassault le 23 juillet 2010 © DR

« Il y a d’abord une longue amitié, avec le prince Rainier et avec le prince Albert » Olivier Dassault, le 23 juillet 2010

« Emu et triste »

De passage à Monaco le 23 juillet 2010 pour une conférence, Monaco Hebdo avait pu interviewer Olivier Dassault, afin d’évoquer notamment ses liens avec la principauté, qu’il avait résumé ainsi : « Il y a d’abord une longue amitié, avec le prince Rainier et avec le prince Albert. Je suis aussi venu, en tant que parlementaire, donner une conférence à l’invitation de Laurent Nouvion sur les questions d’attractivité du territoire. Notre groupe a également des relations étroites avec la principauté. Michel Pastor est actionnaire, avec le groupe Dassault, d’Artcurial, une maison de vente aux enchères. Et Dassault Systèmes peut aussi travailler, au coup par coup, sur des projets immobiliers à Monaco. » En principauté, les réactions n’ont donc pas tardé. Interrogé en marge de l’inauguration du Monaco One (lire notre article par ailleurs, dans ce numéro) le 8 mars 2021, le prince Albert II a rappelé qu’Olivier Dassault était « un ami de longue date. Par son parcours, par ses fonctions professionnelles, c’était un ami de la principauté. D’ailleurs, il présidait le groupe d’amitié France-Monaco à l’Assemblée nationale. […] Je voulais donc lui rendre hommage et saluer sa famille. Bien sûr, j’irai aux obsèques, lorsqu’elles seront décidées ». La veille, le 7 mars au soir, sur son compte Twitter, le président du Conseil national, Stéphane Valeri, a indiqué avoir « appris avec peine la disparition tragique et brutale du député français Olivier Dassault […]. Nous étions proches et régulièrement en contact. Ce soir je suis particulièrement ému et triste. Monaco a perdu un grand ami. J’adresse à sa famille, en mon nom et au nom de tous élus du Conseil national, nos pensées les plus attristées et nos très sincères condoléances ».

« Je voulais rendre hommage à Olivier Dassault et saluer sa famille. Bien sûr, j’irai aux obsèques, lorsqu’elles seront décidées » Le prince Albert II

Publié le

Les plus lus

Rencontre entre le prince Albert et le secrétaire d’Etat du Vatican

Comme prévu, Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Vatican, s’est rendu à Monaco les 17, 18 et 19 juillet 2021.

Des remous autour des ports de Menton

Thylacine à Cannes, le 7 août

Monaco Hebdo