dimanche 28 février 2021
Accueil Politique Covid-19 et « règle des 30 kilomètres » : encore une avancée

Covid-19 et « règle des 30 kilomètres » : encore une avancée

Publié le

Nouvel épisode dans le différent qui oppose Monaco à la France concernant la « règle des 30 kilomètres » (lire Monaco Hebdo n°1184). Depuis le 1er février 2021, afin de lutter contre la pandémie de Covid-19, le gouvernement français a imposé via un décret une limitation des déplacements des résidents de la principauté à un rayon de 30 kilomètres, à moins de justifier d’un motif impérieux ou d’un test PCR négatif de moins de 72 heures. Après avoir concédé une première dérogation le 13 février 2021 (lire Monaco Hebdo n°1185), la préfecture des Alpes-Maritimes a publié un nouveau communiqué dans la soirée du 16 février 2021, faisant état d’un nouvel assouplissement de son dispositif pour les résidents de la principauté se rendant dans le département du Var. Aucun test PCR n’est désormais demandé, pourvu que le séjour soit inférieur à 24 heures. Le Var est donc désormais aligné sur les Alpes-Maritimes en termes de mesures sanitaires pour les Monégasques et les résidents de la principauté, ce qui ne satisfait qu’à moitié les autorités monégasques. Dans un communiqué, le gouvernement princier a d’ailleurs sobrement indiqué qu’il s’agissait là « d’un assouplissement supplémentaire qui va dans le sens de ce que demande le gouvernement princier aux autorités françaises », tout en indiquant appliquer désormais la stricte réciprocité aux résidents du Var qui souhaiteraient accéder à la principauté : « Toute personne venant de France à Monaco doit présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures. Sont exemptés de cette disposition les travailleurs pendulaires, les scolaires et étudiants, ainsi que les résidents des Alpes-Maritimes et du Var venant en principauté pour moins de 24 heures. » Désormais, les discussions se poursuivant entre Monaco et la France. Avec un seul objectif, que résume le gouvernement monégasque : « Lever le délai de 24 heures qui limite les déplacements dans le département du Var, ainsi que dans les Alpes-Maritimes qui constituent le bassin de vie de Monaco. »

Publié le

Les plus lus

Vadim Vasilyev et le Prince Albert II

Vadim Vasilyev : « L’AS Monaco, une belle page dans ma vie »

Si Vadim Vasilyev reconnaît avoir mal vécu son départ de l’AS Monaco en février 2019, l’ancien vice-président du club de la principauté dit aujourd’hui avoir tourné la page de son éviction.
ASM-PSG-fevrier-2021

Ligue 1 : Monaco, prince du Parc

Monaco Hebdo