jeudi 15 avril 2021
Accueil Politique Covid-19 Les mesures sanitaires reconduites pour deux semaines à Monaco

Covid-19 Les mesures sanitaires reconduites pour deux semaines à Monaco

Publié le

Alors que la situation sanitaire semble se stabiliser en principauté, le gouvernement princier a décidé de prolonger les mesures en vigueur jusqu’au 2 avril 2021 inclus.

Alors que le département des Alpes-Maritimes a basculé dans un confinement sept jours sur sept pour une durée d’un mois, le gouvernement princier a, lui, acté jeudi 18 mars 2021 le prolongement du dispositif en vigueur — plus souple — jusqu’au 2 avril 2021 inclus. Preuve, s’il en fallait encore, que la stratégie monégasque n’est aucunement liée à celle de la France. « Le gouvernement a pris connaissance des mesures concernant le reconfinement pour quatre semaines de 16 départements français, dont celui des Alpes-Maritimes. Il confirme le maintien du dispositif actuellement en vigueur à Monaco […] qui a été arrêté en tenant compte de la situation sanitaire en principauté », a ainsi réagi l’exécutif dans un communiqué publié au lendemain des annonces du premier ministre français, Jean Castex.

« Léger rebond »

Il est vrai que la situation sanitaire entre les deux territoires n’est en rien comparable. Et il suffit de jeter un rapide coup d’œil sur les indicateurs de référence pour s’en rendre compte. À commencer par le taux d’incidence (1), qui culminait à 449 dans les Alpes-Maritimes, alors qu’il s’élevait à Monaco à 173,6 à Monaco le 22 mars 2021. Plus inquiétant encore, tous les indicateurs hospitaliers ont viré au rouge de l’autre côté de la frontière, avec notamment une occupation des lits de réanimation estimée à 82,6 % (2). Cette saturation des hôpitaux de la région avait d’ailleurs déjà poussé les autorités françaises à décréter, fin février 2021, un confinement le week-end du littoral maralpin pour une durée de trois semaines. Une mesure qui s’est donc révélée insuffisante, puisque le département se trouve désormais confiné sept jours sur sept. À Monaco, la situation reste sous contrôle au centre hospitalier princesse Grace (CHPG), même si 14 personnes se trouvaient en réanimation le 18 mars 2021, un record depuis le début de l’épidémie. À l’heure où Monaco Hebdo bouclait ce numéro, mardi 23 mars 2021, 31 patients étaient pris en charge à l’hôpital, dont 11 en réanimation. « Les chiffres démontrent que la circulation du virus est toujours active en principauté. […] Certes, le taux d’incidence a été divisé par deux par rapport au début du mois de février, mais il reste élevé, plaçant la principauté au niveau enregistré fin décembre 2020 », indique le gouvernement, tout en précisant avoir constaté « un léger rebond [épidémique — NDLR] suite aux congés de février ».

Reconduction jusqu’au 2 avril

Pas question donc de baisser la garde pour le moment, même si les conseillers nationaux espéraient intimement un allégement des mesures. « Nous souhaitons tous que le couvre-feu soit levé à brève échéance, en fonction de l’amélioration de certains indicateurs. Parmi les mesures les plus attendues par les résidents figurent la réouverture des restaurants le soir, ainsi que la possibilité de pratiquer tous les sports, dans le respect de protocoles sanitaires stricts », avait ainsi déclaré le président du Conseil national, Stéphane Valeri, au cours d’une séance extraordinaire le 10 mars dernier. L’appel des élus n’aura donc finalement pas été entendu, puisque l’exécutif a décidé de prolonger jusqu’au 2 avril inclus les mesures sanitaires visant à juguler l’épidémie de coronavirus. Concrètement, le couvre-feu restera effectif entre 19 heures et 6 heures pour deux semaines supplémentaires. Il en va de même pour les règles relatives à la consommation dans les établissements de restauration à midi. « Leur accès est réservé aux résidents, salariés et scolaires de la principauté, la réservation est obligatoire, le nombre de convives est limité à six par table, le service ne peut avoir lieu qu’entre 11 heures et 15 heures », rappelle le gouvernement dans son communiqué. Enfin, le télétravail demeure obligatoire dans les secteurs privé et public dès lors qu’il est applicable.

1) Le taux d’incidence correspond au nombre de cas positifs enregistrés sur les 7 derniers jours, rapporté à 100 000 habitants.

 2) Source : Agence régionale de sante, chiffre arrêté au 19 mars 2021.

Confinement dans les Alpes-Maritimes : Contrôles aux frontières renforcés à Monaco

Pour le quatrième week-end consécutif, la police monégasque a procédé à des contrôles aux frontières samedi 20 et dimanche 21 mars 2021. L’objectif étant d’éviter l’afflux de visiteurs maralpins soumis à un confinement. Mais, selon la sûreté publique, relayée par nos confrères de Monaco Matin, il n’y aurait pas eu de mouvement de déplacements vers la principauté le week-end dernier, puisque samedi matin, seulement 37 véhicules sur 515 contrôles avaient été sommés de rebrousser chemin, faute de justificatif obligatoire. Pour rappel, chaque personne non-résidente souhaitant se rendre en principauté doit disposer d’une réservation hôtelière et d’un test PCR négatif de moins de 72 heures. Une certaine tolérance est toutefois accordée aux salariés de la principauté, ainsi qu’aux habitants des communes limitrophes et à ceux d’Èze et Menton sur présentation de l’attestation dérogatoire française. Selon les autorités, les contrôles aux frontières devraient se poursuivre jusqu’à la fin du confinement dans les Alpes-Maritimes.

Publié le

Les plus lus

La navette maritime Nice-Cap d’Ail en service à partir du mois...

Dans les cartons depuis plusieurs années, le projet de navette maritime qui devait initialement relier Nice à Monaco va voir le jour dès le mois d’août 2021.
Monaco Hebdo