jeudi 15 avril 2021
Accueil Politique Covid-19 : comment se déplacer en France et en Italie depuis Monaco

Covid-19 : comment se déplacer en France et en Italie depuis Monaco

Publié le

Alors que Monaco Hebdo bouclait ce numéro le 30 mars 2021, la situation sanitaire était plus que tendue sur le territoire français. La réponse d’Emmanuel Macron à ce contexte sanitaire très délicat était attendue cette semaine. En attendant, la mise en place d’un confinement partiel 7 jours sur 7 depuis le 19 mars 2021 dans les Alpes-Maritimes oblige toute personne y résidant à disposer d’une attestation de déplacement pour tout déplacement, au-delà de la limite des 10 kilomètres de leur domicile, sur le territoire français. Tout déplacement doit répondre à un motif précis et, être éventuellement, justifié par des documents. Cette règle s’applique également à toute personne résidant à Monaco qui souhaite effectuer un déplacement dans le département des Alpes-Maritimes, au-delà d’une limite de 10 kilomètres. Une personne qui habite à Monaco, et qui veut se déplacer dans le département des Alpes-Maritimes pour une durée inférieure à 24 heures, n’a pas à justifier d’un test PCR négatif. Elle doit en revanche se conformer aux règles applicables en cette période de confinement. Son déplacement doit être justifié par une attestation de déplacement remplie, si elle se trouve à plus de 10 kilomètres de son domicile. Un habitant de la principauté qui désire aller dans le département du Var pour une durée inférieure à 24 heures, n’a pas à justifier d’un test PCR négatif.  «Toutefois, comme elle transite par le département des Alpes-Maritimes, sujet à un confinement de quatre semaines, elle doit justifier d’une attestation de déplacement dûment remplie et la présenter en cas de contrôle sur le territoire maralpin», précise le département de l’intérieur. Pour le cas d’une «personne de plus de 11 ans habitant à Monaco et qui souhaite aller au-delà des 30 kilomètres en France, elle doit pouvoir justifier d’un test PCR négatif de moins de 72 heures. Sauf si, conformément à la dérogation en vigueur, elle se rend dans les Alpes-Maritimes ou dans le Var pour une durée de moins de 24 heures. Elle doit aussi fournir une déclaration sur l’honneur », indique le département de l’intérieur. Une personne de moins de 11 ans habitant à Monaco et qui se déplace au-delà des 30 kilomètres « doit seulement disposer d’une déclaration sur l’honneur. Dans les deux cas, comme elles transitent par le département des Alpes-Maritimes, sujet à un confinement de quatre semaines, elles doivent justifier d’une attestation de déplacement remplie, et la présenter en cas de contrôle sur le territoire maralpin », ajoute le département de l’intérieur. Pour celles et ceux qui viennent d’Italie pour se rendre à Monaco, ils doivent être munis d’une attestation de l’employeur justifiant leur accès sans test PCR en principauté, dans le cas où ils sont salariés. S’ils viennent d’Italie et qu’ils sont en visite en principauté pour plus de 24 heures, ils doivent alors fournir un test PCR négatif de moins de 72 heures. Enfin, pour aller en Italie, tout voyageur en provenance de l’Union européenne (UE), même un ressortissant italien, devra effectuer un test avant son départ, respecter une quarantaine de cinq jours, puis effectuer un nouveau test à l’issue de cette période. Cette mesure est déjà en vigueur pour les pays hors UE. Elle sera appliquée du 2 au 6 avril 2021.

Publié le

Les plus lus

Laurent Stefanini interview

Conférence-dédicace avec l’ambassadeur de France à Monaco

La médiathèque de Monaco, bibliothèque Louis Notari, organisera une conférence-dédicace intitulée « À la table des diplomates.
Monaco Hebdo