samedi 24 juillet 2021
Accueil Politique Une galerie pour favoriser la mobilité douce

Une galerie pour favoriser
la mobilité douce

Publié le

Dans la soirée du 3 décembre 2020, le Conseil national a voté un texte permettant la création de la galerie des Salines, une galerie piétonne qui reliera le Jardin Exotique au quartier de Fontvieille au premier semestre 2023.

Derrière le projet de loi qui prévoit le « transfert d’un volume en tréfonds du domaine public de la commune au domaine public de l’Etat », se cache un projet très concret, qui prendra forme entre le boulevard du Jardin Exotique et l’avenue Pasteur. Le rapporteur et élu Priorité Monaco (Primo !), Daniel Boeri, explique : « Afin de poursuivre la politique de mobilité, il s’agit de donner à l’Etat les moyens juridiques nécessaires à la création d’une galerie dénommée galerie des Salines. » Sur le fond de cette opération, cet élu de la majorité s’est voulu rassurant : « Il ne s’agit ni d’une aliénation, ni d’un changement de statut. Ce volume demeurera donc inaliénable, et ne pourra être utilisé que dans l’intérêt général, ce qui est précisément l’objectif du projet structurant, rendant nécessaire ce transfert. » Plus concrètement, il s’agira de créer un parcours piétons qui reliera l’entrée ouest « supérieure » de Monaco, le nouveau centre hospitalier princesse Grace (CHPG), et le quartier de Fontvieille par une galerie souterraine, une passerelle aérienne et une série d’ascenseurs installés aux deux extrémités de ce projet. Parmi les principaux atouts de ce dossier, Daniel Boeri a évoqué la possibilité de rendre plus fluides les « circulations horizontales et verticales, pour certaines par des moyens mécanisés, conduisant à promouvoir, dans les meilleures conditions, la mobilité douce, sujet ô combien essentiel pour un Etat aussi engagé que l’est notre principauté dans la protection de l’environnement et l’amélioration constante de sa qualité de vie ». Autre atout de cette galerie des Salines : jouer la complémentarité avec la construction du futur parking relais d’entrée de ville, afin de diminuer la circulation des salariés et des touristes sur l’axe qui part du Jardin Exotique, et qui descend jusqu’au quartier de Fontvieille.

« Mobilité douce »

Marie-Pierre Gramaglia, conseillère-ministre pour l’équipement, l’environnement et l’urbanisme, a parlé d’une « constante » pour évoquer les déplacements piétons à Monaco. Rappelant que le parking de dissuasion de 1 820 places serait opérationnel au premier semestre 2023, donc en même temps que la galerie des Salines, Marie-Pierre Gramaglia a aussi indiqué que cette nouvelle infrastructure serait un outil de plus en faveur de la mobilité douce : « Elle limitera les flux entrants par la moyenne corniche et le Jardin Exotique et contribuera à diminuer les nuisances liées à la circulation automobile dans Monaco, notamment des pendulaires et des touristes. » Des œuvres d’art et des panneaux publicitaires numériques seront également déployés dans cette galerie. « Le quartier de Fontvieille étant l’un des principaux bassins d’emploi de la principauté, il faudra veiller à ce que ce projet soit suffisamment important pour absorber l’intégralité du flux de personnes qui utiliseront, à terme, cette nouvelle voie d’accès », a réclamé pour sa part l’élue Primo ! Marie-Noëlle Gibelli. Le président du Conseil national, Stéphane Valeri, s’est « réjoui » de la création de cette galerie, qu’il voit comme un « élément de plus favorisant la mobilité douce dans un schéma de déplacement piéton cohérent ». Le conseiller national Primo !, José Badia a lui aussi jugé que ce projet se justifiait, car « au-delà de la desserte d’un quartier assez mal-aisé, il s’agit de faciliter l’accès à notre nouvel hôpital. À son achèvement, le fascicule Monaco Malin et l’application Citymaper proposeront un nouvel itinéraire ».

Publié le

Les plus lus

Statut des enfants du pays : « Nuls droits ou devoirs n’ont été...

Le gouvernement et le Conseil national se sont mis d’accord le 30 juin 2021 autour d’un texte qui confère un statut aux enfants du pays. Géraldine Motillon, la présidente de l’association des enfants du pays, nous livre son point de vue sur ce texte.

Du ABBA, le 24 juillet

Des remous autour des ports de Menton

Monaco Hebdo