jeudi 15 avril 2021
Accueil Politique Confinement le week-end : les contrôles se durcissent, mais tout n’est pas clair

Confinement le week-end : les contrôles se durcissent, mais tout n’est pas clair

Publié le

«Qui dit règles, dit contrôles ». Le ministre de l’intérieur Patrice Cellario l’avait annoncé en conférence de presse mercredi 24 février 2021, et ça n’a pas manqué. La sûreté publique a renforcé les contrôles d’accès à la principauté pour le week-end des 27 et 28 février, pour éviter un éventuel afflux de personnes provenant de France, où le confinement est instauré pour deux week-ends, au moins, sur toute la partie littorale allant de Menton à Théoule-sur-Mer, entre le vendredi à 18 heures et le lundi 6 heures. Plus de 4 000 contrôles au total ont été enregistrés, selon les chiffres transmis par le gouvernement princier. La plupart ont été opérés sur les routes, avec 2 500 véhicules contrôlés, et 245 conducteurs refoulés, qui n’ont pas pu justifier d’un test PCR négatif de moins de 72 heures. D’autres contrôles ont également été assurés au niveau des accès ferroviaires. Au total, 410 usagers de la gare ont été contrôlés samedi et dimanche, et 45 ont été invités à faire chemin inverse. En revanche, rien à signaler à l’héliport, ni en ville. Pas plus que dans les restaurants, où 555 clients ont été contrôlés, mais tous étaient en règle : « Cela illustre le respect des mesures édictées, et l’assez bon respect du confinement du week-end sur le littoral, ce que corrobore le faible nombre d’anomalies », estime le gouvernement. Ces opérations de contrôle ont été assurées entre 10 heures et 17 heures, pendant ces deux jours, par 70 agents. Globalement, le nombre de véhicules sur les routes était « en très forte baisse », toujours selon le gouvernement, par rapport au week-end précédent, avec 45 % de circulation en moins enregistrée. En revanche, plus de souplesse a été accordée aux habitants des communes françaises limitrophes situées à moins de cinq kilomètres de Monaco, comme Beausoleil, La Turbie ou Cap-d’Ail, comme l’avaient promis Patrice Cellario et Pierre Dartout, ministre d’État, en conférence de presse : « Il y a eu une tolérance pour les habitants des communes limitrophes qui venaient, par exemple, faire leurs courses de premières nécessités, comme l’autorise le décret préfectoral des Alpes-Maritimes. » Pour le week-end du 6 et 7 mars 2021, ce sera la même chose. L’entrée à Monaco sera strictement limitée entre ce vendredi 5 mars à 18 heures et ce lundi 8 mars à 6 heures. Tout résident des Alpes-Maritimes provenant d’une commune confinée, située à plus de cinq kilomètres de Monaco, se verra refuser l’accès au territoire de la principauté. Pour les Monégasques et résidents également qui rentreraient de vacances, un test PCR négatif devra être présenté pour entrer à nouveau sur le territoire. De son côté, la préfecture des Alpes-Maritimes n’a pas précisé les modalités de transits pour les Monégasques qui souhaiteraient passer le week-end dans une commune des Alpes-Maritimes n’étant pas confinée, ou bien dans le Var. Dans le doute, Pierre Dartout recommande ainsi aux Monégasques et aux résidents de ne pas quitter la principauté ce week-end.

Publié le

Les plus lus

Georges Vigarello : « Aujourd’hui on revendique sa propre beauté »

Monaco Hebdo a interrogé l’historien français né à Monaco Georges Vigarello (1), spécialiste de la représentation du corps, et directeur d’études à l’école des hautes études en sciences sociales (EHESS), sur la manière dont les critères de beauté ont évolué à travers les époques.
Monaco Hebdo