lundi 27 septembre 2021
AccueilPolitiqueCéline Caron-Dagioni : 24 ans passés entre secteur privé et public

Céline Caron-Dagioni : 24 ans passés entre secteur privé et public

Publié le

À 48 ans, la Monégasque Céline Caron-Dagioni a succédé le 1er septembre 2021 à Marie-Pierre Gramaglia au poste de conseillère-ministre pour l’équipement, l’environnement et l’urbanisme. Et elle affiche un CV bien rempli.

Alors qu’elle a pris ses fonctions de conseillère-ministre pour l’équipement, l’environnement et l’urbanisme le 1er septembre 2021, elle a fréquenté le secteur public en début de carrière, avant de se tourner vers le secteur public. Entre 1991 et 1995, après une licence en sciences économiques, option « gestion d’entreprise » décrochée à l’université d’économie appliquée d’Aix-Marseille III, Céline Caron-Dagioni a enchaîné par une maîtrise de sciences économiques du côté de l’université d’économie appliquée de Nice. Puis, elle s’est envolée vers Lille, où elle a obtenu en 1997 un DESS de commerce international, option franco-britannique. Elle effectue ses débuts professionnels dans le milieu de l’automobile, au sein de l’entreprise monégasque Mecaplast, où elle travaille de 1997 à 2001 en tant que responsable commerciale grands comptes. Elle rejoint ensuite le secteur public, où elle est nommée en 2001 cheffe de division « création d’entreprises » à la direction de l’expansion économique. Elle enchaîne en acceptant un poste de chargée de mission à la direction des services fiscaux de 2001 à 2010.

Industrie automobile, écologie et environnement, finance, économie ou encore social et santé : Céline Caron-Dagioni affiche un riche éventail de connaissances

Charge

Sa trajectoire se poursuit en 2010 au département des relations extérieures, où elle endosse la fonction de secrétaire en chef. En 2012, elle est nommée présidente déléguée de l’institut monégasque de médecine du sport (IM2S), un poste qu’elle occupe encore aujourd’hui. De 2011 à 2018, Céline Caron-Dagioni occupe le poste de secrétaire générale du département des affaires sociales et de la santé. Elle travaille donc d’abord avec Stéphane Valeri, puis avec Didier Gamerdinger à partir de 2017. Les sujets sont variés, de l’activité de la direction du travail à l’organisation du centre hospitalier princesse Grace (CHPG). C’est en 2018 qu’elle est appelée par Robert Calcagno. Le directeur général de l’institut océanographique lui propose alors de rejoindre sa structure, en devenant secrétaire générale. Industrie automobile, écologie et environnement, finance, économie ou encore social et santé : Céline Caron-Dagioni affiche donc un riche éventail de connaissances. Un éventail qui ne sera pas de trop pour assumer la charge de travail conséquente que suppose ce poste de conseillère-ministre pour l’équipement, l’environnement et l’urbanisme.

Publié le

Monaco Hebdo