vendredi 3 décembre 2021
AccueilPolitiqueBudget rectificatif 2021 : Un déficit ramené à 8,8 millions d’euros

Budget rectificatif 2021 : Un déficit ramené à 8,8 millions d’euros

Publié le

Les débats pour le vote du budget rectificatif 2021 ont débuté le 7 octobre 2021 devant les élus du Conseil national. Malgré les dépenses engendrées par la pandémie de Covid-19, le déficit a pu être contenu à moins de 10 millions d’euros.

C’est une première bonne nouvelle. Alors qu’on pouvait craindre de voir le budget de l’État lourdement impacté par la pandémie de Covid-19, l’activité économique enregistrée pendant l’été 2021 a permis de réduire très nettement les pertes. En effet, le budget primitif 2021 affichait un trou de 114,5 millions d’euros, puis de -71,5 millions en juin 2021. Finalement, le déficit a pu être ramené à -8,8 millions d’euros en septembre 2021, soit un redressement spectaculaire de plus de 105 millions d’euros. C’est le premier chiffre qui a été communiqué au Conseil national le 7 octobre 2021, à l’occasion de la première séance publique concernant le budget rectificatif 2021. Si l’embellie se confirme, l’État peut même espérer atteindre l’équilibre d’ici décembre 2021. De quoi satisfaire le président de la commission des finances et de l’économie nationale, Balthazar Seydoux : « L’été 2021 a été globalement positif. Les chiffres des rentrées de TVA, notamment commerciale, indiquent une tendance à la reprise et les recettes au premier semestre dépassent déjà le milliard d’euros, en progression de 12,9 % par rapport au mois d’août de l’année dernière. Pour l’essentiel, la principauté a su protéger ses salariés et ses entreprises, en grande partie grâce au Chômage Total Temporaire Renforcé (CTTR), aux différentes aides proposées et en particulier à celles allouées par la Commission d’Accompagnement de la Relance Économique (Care). » Monaco s’inscrivant dans une réalité économique internationale, Balthazar Seydoux a souligné que « pour les principaux organismes économiques internationaux (FMI, Banque Mondiale, Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque centrale européenne (BCE)), les prévisions de croissance mondiale pour l’année 2021 sont en forte hausse et les résultats du premier semestre confirment le rebond économique de l’ensemble des pays européens. De nombreux États ont déjà amorcé un mouvement de sortie de crise et la reprise est bien engagée dans les pays qui sont les partenaires économiques naturels de la principauté. » Autant d’éléments qui ont conduit les élus à estimer que le contexte dans lequel est examiné ce budget rectificatif 2021 est « très différent » de celui qui a conduit au vote du budget primitif 2021.

Le budget primitif 2021 affichait un trou de 114,5 millions d’euros, puis de -71,5 millions en juin 2021. Finalement, le déficit a pu être ramené à -8,8 millions d’euros en septembre 2021, soit un redressement spectaculaire de plus de 105 millions d’euros

Masque

De son côté, le ministre d’État, Pierre Dartout, s’est félicité de ces résultats, tout en estimant que « cette situation plus encourageante de nos finances publiques est le résultat d’une action volontariste de l’État pour surmonter cette épreuve sans précédent dans l’époque actuelle. Tout, je dis bien tout, a été mis en œuvre pour permettre à nos forces vives d’affronter cette période difficile, afin de mieux repartir au moment de la reprise. Y a-t-il un autre pays qui ait fait mieux ou plus que nous en la matière ? ». Reste un sujet qui inquiète le ministre d’État : le taux de vaccination, qui pourrait freiner la reprise économique. Loin des 90 % nécessaires pour espérer atteindre une immunité collective, il semblerait qu’un plafond de verre a désormais été atteint en principauté. « Soyons lucides : sans une augmentation significative du taux de vaccination, nous ne pourrons pas retrouver une vie économique et sociale normale. J’encourage donc toute personne en âge de le faire à sauter le pas et à effectuer ce geste pour elle-même, mais surtout pour les autres », a lancé Pierre Dartout. Le président du Conseil national, Stéphane Valeri, en a profité pour demander des assouplissements, et notamment la levée du port obligatoire du masque. Promettant d’en dire plus à ce sujet « dans les tous prochains jours », Pierre Dartout a tenu parole. Un communiqué a en effet été publié le 11 octobre 2021. Le prince Albert II a décidé que le port du masque en extérieur ne serait plus obligatoire, sauf dans les zones fortement fréquentées de la principauté [à ce sujet, lire nos pages Essentiels dans ce numéro — NDLR]. Cette décision est intervenue dans le prolongement de propositions du gouvernement qui avait donc discuté sur ce thème avec le Conseil national. Si les échanges ont pris fin après minuit le 8 octobre 2021, ils se poursuivaient le 12 octobre 2021, alors que Monaco Hebdo bouclait ce numéro. Le vote de ce budget rectificatif est attendu en fin de journée, le 14 octobre 2021.

Publié le

Monaco Hebdo