mardi 22 juin 2021
Accueil Politique Béatrice Fresko-Rolfo à la tribune de l’APCE pour les victimes de maladies...

Béatrice Fresko-Rolfo à la tribune de l’APCE pour les victimes de maladies chroniques et de longue durée

Publié le

À l’occasion de la session de printemps de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), l’élue Horizon Monaco (HM), Béatrice Fresko-Rolfo, a pris la parole en tant que rapporteur pour son avis sur la question de la discrimination à l’égard des personnes atteintes de maladies chroniques et de longue durée, un sujet sur lequel elle est à l’origine de la proposition de résolution initiale : « Comme il a été confirmé par Liz Egan, de l’organisation Macmillan cancer support, le fait de continuer à travailler apporte un sentiment de normalité, une motivation dans la vie et une source de revenus. Sachez qu’une personne sur cinq ayant repris le travail subit une certaine forme de discrimination ». Avant de souligner : « Nous parlons aujourd’hui d’enfants, de femmes, d’hommes, qui ont déjà une bataille difficile à livrer, celle contre la maladie. Ils doivent pouvoir trouver soutien et protection dans les sociétés auxquelles ils appartiennent, et ne pas à avoir à subir une double peine avec une possible marginalisation. » Pour avancer sur ce sujet délicat, Béatrice Fresko a rappelé que, face à la difficulté de trouver un emploi dans un tel contexte, la question de l’aménagement de poste de travail spécifique était une piste à explorer : « Chacun de nous connait une personne qui a eu des difficultés pour obtenir un emprunt bancaire ou une assurance au motif de sa maladie. Comment lui refuser de pouvoir se projeter dans l’avenir, d’avoir des projets pour elle, pour lui, pour sa famille ? […]. Prenons conscience que là où la maladie prend toute la place, le développement personnel et professionnel est freiné. » Face à ce constat, certains pays ont réagi, comme l’a rappelé Béatrice Fresko-Rolfo : « Le droit à l’oubli en matière d’assurance a été introduit par quatre pays : la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas. C’est une notion récente qui permet de ne pas avoir à déclarer une maladie guérie depuis quelques années, même si le nombre de maladies offrant cette possibilité reste limité. Nous devons encourager l’application du droit à l’oubli dans nos pays membres afin de donner à tous la possibilité de réaliser leur rêve. […] Les législatrices et législateurs ne devraient plus attendre pour se saisir de cette question. Le rayonnement d’un pays passe par la façon dont il traite les plus fragiles. » Dans la foulée, les deux élus HM, Béatrice Fresko-Rolfo et Jacques Rit, ont déposé auprés du secrétaire général une proposition de loi instituant « le droit à l’oubli en matière d’assurance de prêt bancaire. »

Publié le

Les plus lus

Un nouveau projet d’appartements pour les enfants du pays, courant 2024

Le gouvernement monégasque travaillerait sur la construction d’une trentaine d’appartements réservés aux enfants du pays, selon Géraldine Motillon, qui représente cette communauté de Monaco.

Krystian Zimerman avec l’OPMC

Leon Cupra e-Hybrid Un air de GTI

Monaco Hebdo