samedi 22 janvier 2022
AccueilPolitique63 000 volts sous la ville

63 000 volts sous la ville

Publié le

Pour affronter les besoins en électricité générés par les futurs grands projets urbanistiques comme l’extension en mer, le nouvel hôpital, ou encore les chantiers de la Société des Bains de Mer (SBM), la société monégasque d’électricité et du gaz (Smeg) et le gouvernement ont décidé la construction d’un troisième poste source de 63 000 volts. Situé sous terre, dans la rive gauche du vallon de Sainte-Dévote, celui-ci a été inauguré par le Prince Albert le lundi 27 novembre, en présence de Marie-Pierre Gramaglia, conseiller-ministre pour l’équipement l’environnement et l’urbanisme. Pour réaliser ce chantier titanesque, 5 ans de travaux ont été nécessaires et plus de 30 millions d’euros ont été investis par la Smeg. Selon cette entreprise, ce projet est « une prouesse technique, et architecturale », qui accompagnera le développement économique de Monaco sur les trois prochaines décennies. Pourquoi, la Principauté a-t-elle dû booster ses capacités électriques ? Essentiellement car les deux autres postes source existant — dont le plus ancien aura bientôt 40 ans — ne suffisaient plus à répondre aux futurs besoins. « Il fallait sécuriser et anticiper l’approvisionnement électrique de la Principauté », explique la Smeg. Autre impératif : faire face aux aléas climatiques, tels qu’ils ont été constatés lors des canicules de 2003 et 2006. Le défi est aussi écologique : « Ce troisième poste source permettra à Monaco de disposer des moyens nécessaires pour réduire les consommations en pétrole par l’usage de l’électricité pour les bateaux et les véhicules », ajoute la Smeg. Un moyen de contribuer à la politique voulue par Monaco, qui ambitionne de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50 % à l’horizon 2030 par rapport à 1990, et d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Publié le

Monaco Hebdo