mercredi 20 octobre 2021
AccueilPolitique« Nous n’avons pas une visionaussi sinistre de Monaco »

« Nous n’avons pas une vision
aussi sinistre de Monaco »

Publié le

Lors d’une conférence de presse le 23 novembre, Horizon Monaco a dénoncé le tableau « noir et sinistre » que Stéphane Valeri a dressé de Monaco lors de son premier meeting. « Un climat de peur » que Béatrice-Fresko-Rolfo et ses colistiers ne partagent pas.

Il est rare d’entendre lors d’une campagne électorale que tout va bien dans le meilleur des mondes… Mais selon Horizon Monaco (HM), Stéphane Valeri — tête de liste Priorité Monaco ! (Primo !) — serait allé un peu trop loin dans la sinistrose lors de son premier meeting… « Nous n’avons pas assisté à la soirée, mais nous avons eu le retour des Monégasques. Ils ont été surpris par ce tableau très noir et très sinistre qui a été dressé. Nous n’avons pas cette vision de Monaco. D’autant que, d’après ce que l’on nous a rapporté, ils n’ont pas apporté de solutions. Les Monégasques sont conscients que leur qualité de vie a baissé. Mais nous ne nous sommes pas reconnus dans ce climat de peur », a expliqué la tête de liste HM, Béatrice Fresko-Rolfo, lors d’une conférence de presse. Tout en rappelant que Stéphane Valeri est aux « affaires depuis 30 ans », que ce soit au Conseil national ou au gouvernement : « Ce tableau noir n’est-il pas alors le reflet de son inaction ? », a-t-elle questionné.

Selon Horizon Monaco, Stéphane Valeri a enchaîné les « contre-vérités », les « manipulations » et les « petites phrases polémiques » lors de son meeting

 

« La cible, c’est moi »

Selon HM, les troupes de Stéphane Valeri ont également enchaîné les « contre-vérités », les « manipulations » et les « petites phrases polémiques ». Notamment sur le logement : « Nous avons un bilan. Avec Testimonio II, l’Engelin, les opérations intermédiaires, et 140 préemptions, cela représente tout de même 450 logements. Rendons à César ce qui appartient à César », insiste la tête de liste HM. Quant à l’extension en mer, la candidate rappelle que lorsque la désaffectation a été votée, les élus HM étaient alors minoritaires au Conseil national. Par ailleurs, certains conseillers nationaux qui figurent aujourd’hui dans la liste de Stéphane Valeri, ont voté en faveur de ce texte. « Des erreurs ont été commises, je suis prête à le reconnaître. Mais il ne faut pas nous le reprocher qu’à nous. Il faut aussi se le reprocher à soi-même… », a-t-elle souligné. Ce qui a aussi choqué les membres de HM, c’est le positionnement de Stéphane Valeri contre les institutions : « Notamment contre la principale qui nous gouverne. On fait huer le gouvernement… », s’est étonnée la candidate, tout en signalant que Laurent Nouvion et elle ont été « attaqués plusieurs fois. Dois-je rappeler à M. Valeri que M. Nouvion ne se présente pas aux élections ? Son adversaire, c’est Béatrice Fresko-Rolfo. S’il doit avoir une cible, c’est moi ! »

« Nous avons un bilan sur le logement. Avec Testimonio II, l’Engelin, les opérations intermédiaires, et 140 préemptions, cela représente tout de même 450 logements. Rendons à César ce qui appartient à César »

 

Alliance avec UM ?

Après cette tirade contre Stéphane Valeri, les membres de HM ont évoqué leur meeting du 4 décembre au théâtre des Variétés [à 19h30 — N.D.L.R.]. Un meeting au cours duquel seront dévoilées les grandes lignes du programme, et la liste des candidats. « Ce meeting est ouvert à tous les gens qui aiment leur pays, et pas seulement à nos sympathisants. Tous les Monégasques peuvent venir nous écouter », a indiqué l’élu HM, Claude Boisson. Quant à une éventuelle alliance avec Union monégasque (UM) portée par Jean-Louis Grinda, pas un mot : « Ce n’est pas le sujet de ce point presse », s’est bornée à répondre Béatrice-Fresko Rolfo. Après le meeting du 4 décembre, HM organisera de nouvelles réunions de quartier. Ce sera à la Condamine le 20 décembre et à Fontvieille, en début d’année 2018.

 

Les nouveaux candidats Horizon Monaco (1)

• Jean-Christophe Pages : professeur de physique-chimie au lycée Albert Ier.

• Robert Boisbouvier : membre du comité politique de Rassemblement & Enjeux (R&E) et fondateur de la société Papyrus, vainqueur du 1er prix du gouvernement dans le cadre de la 22ème édition du concours de création d’entreprise organisé par la Jeune chambre économique de Monaco (JCEM).

• Catherine Chailan Grover : fonctionnaire.

• Odile Frolla : membre du comité politique de R&E. Retraité de la fonction publique.

• Cyril Durand : employé à la Société des bains de mer (SBM) aux appareils automatiques

• Henri Riey : ancien collaborateur du gouvernement au département des finances et chef d’entreprise.

• Criss Roux : directeur administratif au Yacht Club de Monaco (YCM)

• Jade Aureglia : entrepreneur, fondatrice de start-up

Mathilde Bellon Le Clerc : juriste

• Christophe Spiliotis : ancien conseiller national

• Jean-François Riehl : chef d’entreprise, président de la chambre patronale du bâtiment

(1) Monaco Hebdo bouclait ce numéro le 28 novembre 2017.

 

centre-commercial-de-fontvieille-oct2016-dsc_1043-mh

HM à l’écoute des commerçants

Condamine, Fontvieille, Moulin et Larvotto… Les membres d’Horizon Monaco (HM) sont allés dans tous les quartiers de la Principauté pour rencontrer les commerçants. L’occasion d’écouter leurs doléances mais aussi leurs idées. « Les commerçants, notamment ceux des Moulins, souhaitent que des grandes enseignes s’installent à Monaco, de manière à dynamiser les quartiers. D’autres ont pointé du doigt le problème du stationnement et des locaux dormants », a détaillé Béatrice Fresko-Rolfo. Autre problématique soulevée : le prix des locaux. « Certains se plaignent de l’évolution des prix quelques fois excessive et se demandent combien de temps ils tiendront », a regretté Claude Boisson. Certains d’entre eux ont également fait part de leur souhait que les horaires d’ouverture et de fermeture des commerces soient homogénéisés dans chaque quartier, de manière à créer une dynamique supplémentaire. Quant à l’épineux débat autour du travail dominical, selon HM, la plupart des commerçants se disent réticents à une obligation d’ouverture. « Ils souhaitent davantage avoir la liberté d’ouvrir ou de ne pas ouvrir », indique Claude Boisson. Après avoir rencontré les commerçants, HM souhaite aller à la rencontre d’autres partenaires économiques : notamment les taxis, le bâtiment et les professions réglementées. S.B.

 

Un élu « observateur et pas acteur » des négociations

Les négociations actuellement menées entre Monaco et l’Union européenne (UE) sont devenues un sujet central de ces élections nationales. Dans une vidéo publiée sur Facebook, la tête de liste Horizon Monaco (HM), Béatrice Fresko-Rolfo, estime que ce débat « manque de clarté » et que « la méfiance et l’inquiétude » de la population sont réelles. Pour autant, ce groupe politique refuse « d’agiter des chiffons rouges, d’attiser des peurs, et de véhiculer des fantasmes. » Pour un climat plus serein, HM demande ainsi au gouvernement qu’un représentant du Conseil national puisse assister aux négociations. Et ce, uniquement en tant qu’observateur. « Bien évidemment, il ne s’agit pas d’un acteur de plus dans ces négociations, mais d’un relais d’information, en temps réel, auprès de l’assemblée élue par les Monégasques. C’est au souverain et au gouvernement de mener ces négociations. Mais le sujet est trop important pour que le Conseil national soit tenu à l’écart avant toute éventuelle ratification », a indiqué la candidate. S.B.

Publié le

Monaco Hebdo