mardi 30 novembre 2021
AccueilEconomieLe soutien aux entreprises renforcé

Le soutien aux entreprises renforcé

Publié le

Il figure parmi les préoccupations du gouvernement. Le soutien aux entreprises mises en difficultés par la paralysie de la demande économique va être renforcé par l’approfondissement de certaines mesures. Notamment, l’allongement de la durée des prêts garantis aux entreprises. « Afin d’apporter une meilleure réponse aux attentes des commerçants, artisans et entreprises éprouvant des difficultés de trésoreries, le gouvernement princier s’était engagé à garantir d’éventuels crédits sollicités auprès des banques. Désormais, la durée de ces prêts pourra être prolongée et le différé d’amortissement pourra être étendu, tout en continuant de bénéficier de la garantie de l’État et de la bonification des intérêts », indique le communiqué gouvernemental. En sus du revenu minimum extraordinaire (RME) de 1 800 euros par mois, octroyé « dans certaines conditions aux personnes physiques exerçant en nom propre, une activité professionnelle autorisée en principauté », une aide aux petites entreprises monégasques est également allouée. Du même montant, l’aide aux petites sociétés (APS) concourt à « préserver le tissu économique monégasque et de faire face aux enjeux économiques et sociaux de la principauté ». Plusieurs conditions sont requises pour y avoir droit : l’entreprise requérante doit être inscrite au registre du commerce et de l’industrie de la principauté de Monaco avant le 1er février 2020 ; le gérant associé doit être majoritaire ; l’entreprise ne doit pas être détenue à plus de 50,01 % par une autre société commerciale ; l’entreprise doit avoir réalisé en 2019, un chiffre d’affaires hors taxes inférieur à 500 000 euros ; l’entreprise emploie moins de cinq salariés ; l’entreprise a réalisé en 2019 un résultat imposable augmenté de la rémunération de gérance inférieur à 80 000 euros ; l’entreprise est à jour de ses obligations fiscales. A noter que les sociétés anonymes monégasques (Sam) ne peuvent pas prétendre à l’APS.

Publié le

Monaco Hebdo