mardi 20 avril 2021
Accueil Economie Résidences secondaires?: pas de taxe supplémentaire

Résidences secondaires?: pas de taxe supplémentaire

Publié le

Christophe-André Frassa
Christophe-André Frassa © Photo Monaco Hebdo.

C’est le 18 juin, à l’issue d’une réunion entre le président Nicolas Sarkozy, le ministre du budget, François Baroin, et les sénateurs UMP représentant les Français établis hors de France — dont l’enfant du pays Christophe-André Frassa — que le gouvernement français a décidé de renoncer à taxer les résidences secondaires des Français et des étrangers non-résidents. Un projet qui visait à instaurer dès le 1er janvier 2012, une taxe pour les particuliers qui vivent à l’étranger et qui sont propriétaires d’un logement secondaire en France. Cette taxe annuelle devait représentait 20 % de la valeur locative cadastrale du bien. Objectif?: faire participer les non-résidents au financement des services publics en France, et combler par la même occasion, une partie des pertes liées à l’allègement de l’impôt sur la fortune (ISF). Selon le journal Les Echos, avec 363?000 résidences secondaires appartenant à des non-résidents, cette taxe annuelle aurait rapporté quelque 176 millions d’euros à l’Etat. Mais selon les sénateurs UMP, cette mesure bafouait à la fois « le principe d’égalité de traitement devant l’impôt, le principe de territorialité de l’impôt et le droit européen. » « Le Président nous a rappelé lors des entretiens son attachement à la communauté française expatriée », indiquent également les sénateurs UMP des Français de l’étranger dans un communiqué.

Publié le

Les plus lus

Restaurants ouverts le soir, couvre feu étendu, sport dans les écoles...

Dès lundi 19 avril 2021, et jusqu’au lundi 3 mai 2021 inclus, des assouplissements vont être opérés compte tenu du ralentissement de la circulation du virus.
Monaco Hebdo