lundi 17 mai 2021
Accueil Economie Plan social au Méridien : quelles solutions pour sauver les salariés ?

Plan social au Méridien : quelles solutions pour sauver les salariés ?

Publié le

Après la Société des Bains de Mer, l’hôtel Fairmont et le Novotel, c’est au tour de l’hôtel Méridien Beach Plaza d’avoir recours à un plan de licenciement.

La faute à la crise sanitaire, selon la direction de l’établissement. Mais c’est plus compliqué, estiment les syndicats.

Encore un établissement hôtelier touché par un plan social en principauté. Après la Société des bains de mer (SBM), l’hôtel Fairmont et le Novotel, c’est en effet au tour de l’hôtel Le Méridien Beach Plaza, dans le quartier du Larvotto, d’avoir recours à un plan de licenciement. La nouvelle a été officialisée le mercredi 14 avril 2021 par la direction de cet établissement, qui explique avoir subi des « millions d’euros de pertes », du fait de la crise sanitaire, comme l’a confié à Monaco Hebdo Manuel de Vasconcelos, le directeur général du Méridien. Au total, 31 postes sont menacés selon la direction, et 35 selon les délégués syndicaux, qui pensent donc que d’avantages de salariés pourraient être visés par ce plan de restructuration, notamment par l’intermédiaire de départs anticipés à la retraite. Ce plan social viserait essentiellement de salariés travaillant dans les secteurs restauration, bagagerie, bar, le service technique, mais aussi certains commerciaux, ainsi qu’un chef de la sécurité, et un assistant de direction. « Nous n’aimons pas faire ça. Mais la crise est bien là, assure Manuel de Vasconcelos. Jusqu’à présent, nous arrivions à compenser avec notre bonne activité l’été. » Le directeur général l’assure toutefois : « Nous allons éviter au maximum les départs contraints et privilégier les candidatures pour les départs volontaires. Ensuite, nous étudierons toutes les options possibles pour envisager les solutions de reclassement, au sein du groupe Marriott auquel nous appartenons, et qui compte près de 7 000 hôtels dans le monde. Ou bien avec la SBM, avec qui nous sommes en contrat de gestion. » Selon Manuel de Vasconcelos, la plupart des 31 salariés concernés par le plan de restructuration ont plus de 55 ans.

« Nous allons éviter au maximum les départs contraints et privilégier les candidatures pour les départs volontaires. Ensuite, nous étudierons toutes les options possibles pour envisager les solutions de reclassement, au sein du groupe Marriott auquel nous appartenons, et qui compte près de 7 000 hôtels dans le monde. Ou bien avec la SBM, avec qui nous sommes en contrat de gestion » Manuel de Vasconcelos. Directeur général du Méridien Beach Plaza

Les négociations débutent

Se pose la question du retour d’activité cependant. Comment faire, en effet, pour assurer une qualité de service équivalente avec moins d’effectifs, lorsque les jours meilleurs reviendront ? C’est la question que se posent les délégués syndicaux, mais aussi Olivier Cardot, secrétaire général adjoint de l’Union des syndicats de Monaco (USM) : « Lorsque l’activité reprendra, un tel plan sera difficile à justifier. Il est avant tout question de réduction de la masse salariale ici, estime-t-il. Ce plan social est difficile à comprendre, alors que beaucoup d’employeurs profitent des aides de l’Etat pour sauvegarder l’emploi. Pour le personnel, c’est le désarroi, d’autant qu’ils n’ont cessé de faire des efforts pour maintenir un service de qualité à la clientèle depuis le début de la crise. » En cas de reprise de l’activité cet été, Manuel de Vasconcelos explique qu’il serait « probable d’embaucher temporairement » des personnes en renfort pour assurer la demande. Mais il ne devrait pas être question de nouvelles embauches à l’avenir, bien au contraire. Le directeur général de cet établissement assure que des réunions seront programmées chaque semaine avec les délégués du personnel détachés pour poursuivre les négociations. Objectif : s’efforcer de trouver des solutions pour les salariés concernés. Et ainsi, éviter de recourir aux départs contraints.

Publié le

Les plus lus

L’Enfer de Dante, par l’association Dante Alighieri

L’acteur, réalisateur et dramaturge Pietro Conversano est l’invité de l’association Dante Alighieri de Monaco au théâtre des variétés, mercredi 19 mai 2021.

Initiation magique

Monaco Hebdo