jeudi 28 janvier 2021
Accueil Economie Le PIB poursuit sa croissance en 2019, avant une chute attendue en...

Le PIB poursuit sa croissance en 2019, avant une chute attendue en 2020

Publié le

Après avoir franchi pour la première fois les 6 milliards d’euros en 2018, le PIB monégasque poursuit sa croissance. Il s’élève pour l’année 2019 à 6,63 milliards d’euros contre 6,09 milliards en 2018. Selon l’Institut monégasque de la statistique et des études économiques (Imsee), les secteurs les plus porteurs sont ceux des activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien (1,2 milliard d’euros, + 8,3 %), des activités financières et d’assurance (1,1 milliard d’euros, + 14,2 %) ainsi que la construction (657 millions d’euros, + 13,9 %), qui représentent à eux seuls près de la moitié (44,4 %) de la richesse produite. Cinq autres grands secteurs d’activité ont vu leur PIB grimper parmi lesquels l’administration, enseignement, santé et action sociale (+ 40,8 %) et l’hébergement et restauration (+ 18,4 %), qui contribuent à cette croissance. Les activités immobilières enregistrent en revanche une légère baisse de près d’un point par rapport à 2018. Autre enseignement du rapport de l’Imsee publié le 11 novembre 2020, « l’emploi continue de croître en 2019, dans le privé comme dans le public, avec 1 564 salariés supplémentaires (+ 2,8 %) au mois de décembre. La masse salariale augmente (+ 4,6 %) et représente près de la moitié du PIB (44,8 %) hors subventions. Cela correspond à la redistribution sous forme de salaires et cotisations de la richesse annuellement créée ». Les impôts versés sur les produits augmentent « assez fortement » (+ 5,8 %) et contribuent à hauteur de 12,4 % à la richesse produite. « C’est principalement la croissance de la TVA, mais aussi dans une moindre mesure celle des droits de mutation qui expliquent cette augmentation », avance l’Imsee. Du côté des subventions, la hausse est limitée à 1,5 % en 2019. Enfin, le PIB « per capita » s’élève cette année à 75 942 euros (+ 5,8 % en volume) alors que le PIB « par salarié », indicateur de productivité, augmente également de +4,6 % à 114 600 euros. Si « ces excellents résultats témoignent de la bonne santé économique et du dynamisme de la principauté », souligne l’Imsee, il convient toutefois de rappeler que ces chiffres sont ceux de l’année 2019. Depuis, la crise du Covid-19 est passée par là et laisse craindre des résultats 2020 nettement moins réjouissants : « En effet, il est à craindre qu’à l’instar des autres pays, le PIB 2020 soit certainement en nette baisse l’an prochain », et ce malgré « l’attractivité et la solidité économique » de Monaco, prévient l’Imsee.

Publié le

Les plus lus

Jean-Christophe Maillot, chorégraphe et directeur des Ballets de Monte-Carlo

Jean-Christophe Maillot : « Nous misons plus sur la visibilité que sur...

Les Ballets de Monte-Carlo ont lancé leur plateforme de streaming, BMC stream, pour assister à certaines représentations à distance.

Pas sur la bouche, le 30 janvier 2021

Charles Nègre célébré à Grasse

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!