samedi 22 janvier 2022
AccueilEconomieMonaco Telecom : 58 départs volontaires

Monaco Telecom : 58 départs volontaires

Publié le

Annoncé le 23 octobre, le plan social de Monaco Telecom tablait sur le départ volontaire de 35 personnes. Finalement, ce sont 58 salariés qui ont décidé de quitter l’opérateur de téléphonie monégasque, dont deux directeurs techniques. Signe de la défiance vis-à-vis du projet d’entreprise mené par Xaviel Niel depuis 6 mois, près de la moitié des CDI des services réseaux et systèmes sont concernés. Alors que les services des fonctions supports, visés initialement par la direction, n’enregistrent que peu de départs volontaires. Une situation inattendue qui n’est pas pour rassurer le personnel restant. Leur crainte : un second plan de départ, imposé cette fois. « Ce plan ne sera pas suivi d’un plan collectif » a souhaité rassurer le directeur général Martin Péronnet. « L’adaptation de l’organisation de l’entreprise est rendue nécessaire par l’ambition que nous portons de placer Monaco à la pointe des technologies numériques et accroître le rayonnement de la Principauté à l’international » explique un communiqué de presse de la direction. Il est étonnant de constater que la direction n’ait pas pensé à cette organisation dans le passé. De la même façon, l’opérateur monégasque, détenu à 55 % par Xavier Niel, précise que 70 % de son budget d’investissement serait consacré à l’innovation : « Nous préparons plusieurs lancements majeurs qui seront le reflet de notre ambition. » Un sujet qui a fait réagir en séance budgétaire, au Conseil national, mi-décembre. Le ministre d’Etat, Michel Roger, a promis d’informer les conseillers nationaux, fin janvier, sur les tenants du plan industriel de Monaco Telecom. Le conseiller pour les finances, Jean Castellini, a indiqué que le gouvernement tirerait les conséquences du plan de départs volontaires : « Il faut innover pour réussir. Cela passe par une adaptation de la structure de coûts et notamment des coûts salariaux. »

Publié le

Monaco Hebdo