dimanche 23 janvier 2022
AccueilEconomieMohed Altrad sacré meilleur entrepreneur mondial de l’année

Mohed Altrad sacré meilleur entrepreneur mondial de l’année

Publié le

Pour la première fois, un Français a remporté le prix mondial de l’entrepreneur de l’année qu’Ernst & Young organise depuis 1986. Le 7 juin, à Monaco, Mohed Altrad, patron du groupe d’échafaudages Altrad et président du club de rugby de Montpellier, représentait la France parmi les 64 sélectionnés de 53 pays. Ce businessman s’est imposé sur le marché du BTP, dans les bétonnières, les brouettes et les échafaudages. Altrad a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 870 millions d’euros avec 7 300 salariés, et sa croissance reste soutenue. Né dans le désert syrien, Mohed Altrad a décroché une bourse qui lui a permis de venir étudier en France dans les années 1970. Il est devenu ingénieur et a rejoint Alcatel, puis Thomson. Avant d’être recruté par une compagnie pétrolière à Abu Dhabi. En 1984, il a créé France Informatique Electronique et Télématique (FIET), qu’il a revendu à Matra. L’année suivante, il a racheté un fabricant d’échafaudage en faillite. Aujourd’hui, Altrad fabrique son matériel dans 17 usines, installées dans 12 pays. Sa force commerciale est présente dans plus d’une centaine de pays. En mars 2015, Altrad a racheté le groupe néerlandais Hertel. Du coup, son groupe devrait désormais peser 1,8 milliard d’euros de chiffre d’affaires, avec 17 000 salariés. Cité par Les Echos à l’occasion de la remise du prix de l’Entrepreneur pour la région Méditerranée, Altrad expliquait son parcours avec humour : « Il y a 30 ans, je galérais pour avoir 200 000 francs auprès d’une banque. Imaginez-vous, un Arabe, venant du désert, ingénieur dans le pétrole, puis dans l’informatique, qui reprenait une boîte d’échafaudages en faillite dans l’Hérault. Aujourd’hui, on me prête 150 millions d’euros sans problème. » A Monaco, Altrad a lancé : « Nos pays ont besoin de paix. Cela passe par créer du travail pour les gens. »

Publié le

Monaco Hebdo