jeudi 5 août 2021
Accueil Economie Mecaplast mise sur la Chine

Mecaplast mise sur la Chine

Publié le

Mecaplast
© Photo DR

« Nous avons actuellement un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros sur nos deux usines à Wuhan et Shanghai. Nous allons plus que doubler ce chiffre d’ici 2014 où nous visons 100 millions de chiffre d’affaires. Soit environ 20 % du chiffre d’affaires de Mecaplast. » Le directeur général, Christine Bénard, explique dans un communiqué la stratégie du groupe Mecaplast qui a donc décidé d’investir encore un peu plus en Chine. Avec l’ouverture d’une troisième usine dans le sud du pays, puis une quatrième, dans le nord. Résultat, l’antenne technique de Shanghai va voir son nombre d’ingénieurs doubler pour atteindre 150 d’ici 2012. Pour expliquer cette volonté de doper son implantation en Chine, Bénard se défend de vouloir délocaliser?: « En Chine, nous ne délocalisons pas. Nous localisons. C’est-à-dire que nous développons et fabriquons localement les produits destinés au marché chinois. Autrement dit, si nous ne le faisions pas, non seulement cela ne sauverait pas un seul emploi en Europe de l’ouest. Mais au contraire, cela mettrait en danger notre groupe, en le privant d’une zone de croissance extraordinaire où notre compétence sur des produits très techniques est appréciée de nos clients. »
A noter que Mecaplast s’est lancé en Chine en 1997, avec la création d’un joint-venture, c’est-à-dire une co-entreprise, à Wuhan. Avant de créer une usine et une antenne technique à Shanghai. En Chine, cette entreprise monégasque fabrique surtout des pièces pour les moteurs. Notamment des lignes d’admission d’air, des couvres-culasse et des répartiteurs. Mais aussi des pièces de carrosserie. Créée à Monaco en 1955 par Charles Manni, Mecaplast, qui fabrique des équipements automobiles notamment pour PSA, Renault et Toyota, a réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de 570 millions d’euros avec 5?800 salariés dans 14 pays, dont 494 à Monaco.

Publié le

Les plus lus

L’histoire des réfugiés, en photo, dans Monaco

La principauté de Monaco a mis en place, en lien avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), une exposition numérique dans les abri-voyageurs mis à disposition par la mairie.
Monaco Hebdo