lundi 20 septembre 2021
AccueilEconomieLa SBM mise sur l'immobilier

La SBM mise sur l’immobilier

Publié le

Bernard Lambert
Bernard Lambert : « La formule de la salle de concerts du Moods va sans doute changer. » © Photo Monaco Hebdo.

Balmoral, villas du Larvotto et nouveau Sporting d’Hiver… Après le succès des appartements du Bay Hotel, la Société des bains de mer mise sur la pierre et le concept des résidences hôtelières pour faire face à la crise. Rencontre avec son directeur général, Bernard Lambert. Interview relue.

Revenus immobiliers

M.H.?: La partie immobilière est aujourd’hui très lucrative pour la SBM, non??

Bernard Lambert?: Les revenus immobiliers de la SBM proviennent essentiellement de la résidence hôtelière du Monte-Carlo Bay, du loyer des boutiques et des bureaux que nous possédons à Fontvieille. Cela représentait un chiffre d’affaires de plus de 10 millions d’euros l’an passé. Incontestablement, ce sont les 24 appartements du Bay qui ont fait progresser ce chiffre. C’est un endroit agréable, qui offre de belles prestations avec assez peu de turn over. Il y a eu seulement trois changements de locataires depuis le début et les appartements sont aussitôt reloués.

M.H.?: Le projet de résidence hôtelière de Testimonio a été abandonné. Vous visez un autre site ou le Balmoral suffira pour développer ce concept de résidence hôtelière??

B.L.?: Le Balmoral sera terminé en décembre 2011. Nous avons récupéré trois mois sur notre retard. Il y aura 5 appartements luxueux, avec vue sur mer, un niveau légèrement supérieur à celui du Monte-Carlo Bay. A la Résidence du Sporting, nous sommes à environ 6?000 euros pour un 2 pièces. Pour le Balmoral, n’ayant que de grands appartements, l’équivalent sera d’environ + 10 à 15 %.

M.H.?: La Société des Bains de Mer est-elle intéressée par une reprise du Méridien??

B.L.?: Pas à ma connaissance. Nous disposons de 850 chambres et cela ne fait pas partie de mes réflexions.

M.H.?: Le Méridien est pourtant placé à un endroit stratégique??

B.L.?: C’est certain.

M.H.?: Vous misez également sur les villas du Larvotto pour étoffer l’offre immobilière??

B.L.?: Une ordonnance souveraine de fin 2010 a en effet pris en compte nos trois villas très luxueuses de 400 à 500 m². Nous sommes en train de finaliser le dossier pour le déposer. Les travaux, d’une durée de deux ans, devraient pouvoir commencer en octobre 2011. Le chantier débutera par le renforcement de la dalle du parking du Sporting d’été et sa mise aux normes.

M.H.?: Avez-vous eu des offres pour La Vigie??

B.L.?: Nous n’avons pas eu d’offres d’achat récemment. Nous avons des demandes de location de temps en temps. Cette villa, propriété de la SBM depuis 1921, est louée pendant le tournoi de tennis, le grand prix et durant l’été. Elle aura encore plus d’attrait lorsqu’elle sera dotée d’une piscine. Nous n’avons pas encore eu d’autorisation pour sa construction mais j’espère l’obtenir bientôt.

M.H.?: Un bail emphytéotique est envisageable??

B.L.?: Tout est possible mais la SBM ne fait pas beaucoup de baux emphytéotiques.

M.H.?: Vous l’avez fait pour La Belle Epoque, avec un intérêt financier substantiel. La SBM aurait déjà touché 20 millions d’euros en 2009??

B.L.?: La société Port View Limited, actuel locataire de la SCI Belle Epoque depuis le 1er octobre 2006 pour la partie résidentielle, d’une superficie de 1?529 m² (terrasses et loggias incluses), désirait bénéficier d’un bail emphytéotique de longue durée directement concédé par la SBM. Après discussions, la SBM a consenti, le 21 juin 2009, à prolonger la durée du bail emphytéotique au 30 septembre 2094 avec une promesse d’extension de 11 années. La société Port View Limited bénéficie donc potentiellement d’un bail emphytéotique de 99 années, approuvé par l’assemblée générale, à compter du 1er octobre 2006.

Fermeture du Sun

M.H.?: Certains employés du Sun casino craignent que le Fairmont soit vendu et que le Sun ferme. Vous avez eu des échos??

B.L.?: Je ne suis pas au courant. Les propriétaires ne nous en ont pas parlé et même si le Fairmont était vendu, je ne vois pas pourquoi il y aurait un impact pour le Sun Casino. Nous étions locataires du Loews, puis du Grand Hotel et ensuite du Fairmont. Le Sun est un locataire sérieux, qui paie son loyer rubis sur l’ongle. Ce n’est pas négligeable à cette époque (surtout pour 1?500 m²).

M.H.?: Où en est on de la destruction du Sporting d’hiver?? Vous n’avez toujours pas le feu vert du gouvernement??

B.L.?: J’espère qu’en 2011, nous pourrons avancer sur le dossier, qui représenterait une énorme opération immobilière. Nous allons dès que possible travailler sur notre projet qui, à l’heure actuelle, n’est pas prêt. Nous avons été pris jusqu’à présent par la rénovation du casino. C’était délicat pour ce bâtiment “classé”, il ne fallait pas faire n’importe quoi. Nous avons commencé la phase 1, les salons privés et les terrasses extérieures seront prêts pour le grand prix 2?011. Puis nous attaquerons la phase 2. A partir de décembre 2012, nous fermerons le Train Bleu pour refaire les décorations et la cuisine.

M.H.?: Les travaux ne chassent pas la clientèle??

B.L.?: Les travaux se déroulent le matin jusqu’à 14 h donc ça ne gêne personne.

Social

M.H.?: Le statut unique des jeux de table a été refusé en bloc par les employés de jeux. Vous allez le relancer??

B.L.?: Pour l’instant, nous ne relançons pas ce dossier délicat sur lequel nous travaillions depuis 3 ou 4 ans. Nous nous attaquerons à la situation des « hors jeux », avec lesquels nous devrions pouvoir finaliser un accord d’ici peu.

M.H.?: Certains employés contestent le principe de discrimination inscrit dans les statuts de la SBM??

B.L.?: En tant que SBM, et ce que nous représentons, nous respectons les lois et appliquons ce même respect à toutes et tous. Il n’y a pas d’action en justice à ma connaissance.

Fermerture du Moods

M.H.?: On parle aussi de la fermeture du Moods qui aurait un déficit de 500?000 euros??

B.L.?: Le Moods va fermer fin avril car c’est la fin de la saison mais il ne s’agit pas d’une fermeture définitive. Le Moods rouvrira à la rentrée. En revanche, il y a effectivement une réflexion sur l’orientation de cette salle de concerts. La formule va peut-être changer. Il faut toujours évoluer.

M.H.?: Quant au trou financier de 500?000 euros, vous validez ce montant??

B.L.?: 500?000 euros, c’est faux. Heureusement que le déficit n’atteint pas ce chiffre-là. Mais il est évident qu’un endroit comme celui-là, qui attire principalement la clientèle le week-end, est difficile à rentabiliser. Je pensais initialement que la partie bar prendrait davantage. Finalement, à l’heure actuelle, c’est le Buddha Bar qui fait office de bar en semaine pour la SBM. Il faut donc reconsidérer notre positionnement.

Justice

M.H.?: La presse italienne fait état d’une enquête contre la SBM pour escroquerie à l’encontre de la société Extreme Gaming pro. En 2008, la SBM et la société Extreme Gaming Pro auraient conclu un accord pour l’organisation d’une série de tournois internationaux de Texas Holdem appelés « Monte Carlo poker tour ». Or ce circuit, programmé en 2009, n’aurait jamais vu le jour. Qu’en est-il??

B.L.?: Ce sont des allégations mensongères. Nous ne sommes absolument pas attaqués devant la justice italienne. Ces gens nous accusent de ne pas avoir organisé leur tournoi de poker. Mais de nombreuses personnes nous ont demandé d’organiser un tournoi de poker. Il est logique pour la SBM d’organiser son propre tournoi. Avant, nous accueillions l’European Poker Tour, dans le cadre d’une opération commerciale. Mais maintenant que la SBM est actionnaire de Betclic et Everest, nous ne pouvons plus travailler, comme par le passé, avec l’EPT qui, elle, est partenaire de notre concurrent PokerStars. En avril, nous organiserons donc notre tournoi, les sites BetClic et Everest gérant quant à eux les qualifications des joueurs.

M.H.?: Un mot sur la conjoncture?? Vous sentez une reprise économique??

B.L.?: Je n’ai pas de boule de cristal. Il y a une légère reprise mais elle est très lente. Nous ne savons pas aujourd’hui quelles répercussions mondiales aura le drame japonais. La clientèle japonaise n’est pas prépondérante mais il est certain que cette tragédie et les événements du Moyen-Orient peuvent avoir des conséquences sur le comportement de nos clients.

Publié le

Monaco Hebdo