dimanche 25 octobre 2020
Accueil Economie Plus de 900 millions d’euros de perte de chiffre d’affaires pour Monaco

Plus de 900 millions d’euros de perte de chiffre d’affaires pour Monaco

Publié le

L’Institut monégasque de la statistique et des études économiques (Imsee) a dévoilé à la presse, lundi 21 septembre, le bilan économique du deuxième trimestre 2020 (avril, mai et juin). Et sans surprise, il s’agit de l’un des pires bilans que le pays ait connu depuis la création du bulletin de l’économie. En cause, la crise sanitaire du Covid-19 qui a fait plonger le chiffre d’affaires de la principauté de 13 %, perdant plus de 900 millions d’euros. Parmi les secteurs les plus impactés figurent en première place l’hôtellerie-restauration. Très dépendant du tourisme, au ralenti voire nul durant ce second trimestre à cheval entre confinement et déconfinement, le secteur affiche une perte abyssale de 60 % de son chiffre d’affaires. Autres grands perdants, le commerce de gros (- 19,4 %) et de détail (- 23,8 %) ou encore l’industrie (- 23,1 %). « Le commerce extérieur est retombé au niveau des années 2016-2017, en enregistrant – 51 % pour les achats et – 37 % pour les ventes », a indiqué Sophie Vincent, directrice de l’Imsee. Quelques rares secteurs ont tout de même réussi à tirer leur épingle du jeu durant cette période délicate. Il s’agit du secteur de la construction (+ 2,1 %) et celui des activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien (+ 37,5 %). Du côté de l’emploi aussi, le bilan de ce second trimestre de l’année est morose. Dans le secteur privé, 50 481 emplois étaient dénombrés fin juin 2020 contre 58 580 l’année dernière à la même époque, soit une baisse de 13,8 % (plus de 8 000 emplois de moins). « Toutefois, la fin de la période du confinement à partir du 4 mai et les réouvertures d’établissements ont permis une résurgence de l’activité en principauté. Ainsi, après la chute brutale constatée entre mars et avril 2020, les indicateurs d’emploi n’ont cessé d’augmenter depuis le mois d’avril. Ils restent malgré tout inférieurs par rapport aux résultats observés au deuxième trimestre 2019 », précise l’Imsee. Le conseiller-ministre aux affaires sociales et à la santé, Didier Gamerdinger, a lui salué les effets bénéfiques des dispositifs d’aide mis en œuvre par le gouvernement à commencer par le chômage total temporaire renforcé (CTTR), « qui ont permis d’ériger un bouclier de protection pour les entreprises et leurs salariés ». Malgré tout, cinq nouveaux plans sociaux ont été annoncés en principauté. Ils concernent « une trentaine d’employés du secteur du yachting durement impacté par la crise », indique le gouvernement. Reste désormais à savoir si la période estivale aura permis de relancer quelque peu l’économie locale. Réponse en fin d’année 2020 avec le bilan économique du troisième trimestre (juillet, août et septembre 2020).

Publié le

Les plus lus

Bientôt un métro entre Nice et Monaco ?

La conseillère-ministre pour l’équipement, l’environnement et l’urbanisme, Marie-Pierre Gramaglia, a évoqué la possibilité de créer un métro entre Nice et Monaco.

Mariage arrangé

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!