vendredi 22 octobre 2021
AccueilEconomieAnnulation surprise du plan social au Méridien Beach Plaza

Annulation surprise du plan social au Méridien Beach Plaza

Publié le


Le plan social initialement prévu à l’hôtel Méridien Beach Plaza a été annulé par la direction, faute de pouvoir garantir l’absence de départs contraints.

Une partie des salariés prévoyait ainsi de faire grève, probablement en plein Grand Prix de Formule 1.


C’est fini. Il n’y aura pas de plan social à l’hôtel Le Méridien Beach Plaza, situé dans le quartier du Larvotto. Le plan de réduction du personnel annoncé par la direction le 14 avril 2021, qui prévoyait de supprimer 31 postes [35 selon les délégués syndicaux – NDLR] sur les 229 que compte de l’établissement, est annulé. Manuel de Vasconcelos, directeur de l’établissement quatre étoiles, précise bien à Monaco Hebdo qu’il ne s’agit pas là d’une parenthèse dans les négociations avec les délégués du personnel, mais bien d’une annulation pure et simple du plan en question. En cause : le nombre de départ contraints. La direction en prévoyait quelques uns, tandis que les représentants syndicaux n’en voulaient aucun. «Dès les début des discussions, nous n’avions jamais promis qu’il n’y aurait aucun départ involontaire, l’objectif était d’avoir le moins possible recours aux départs contraints, mais pas de garantir le recours systématique aux départs volontaires, explique Manuel de Vasconcelos. Mais, avant même d’attendre que nous ayons toutes les candidatures en main pour envisager des reclassements, ils [les délégués du personnel -NDLR] ont tout à coup décidé qu’ils ne voulaient pas de départ contraints, tout court. Les conditions requises pour faire ce plan n’étaient donc plus mises en place. Ce n’était plus possible de le faire.»  

Menace de grève pendant le Grand Prix

Car c’est bien d’une grève dont il était question. En assemblée générale, le 18 mai 2021, près de 80 salariés ont en effet voté un mouvement de grève surprise d’une journée, sans en préciser la date. Mais, alors que le Grand Prix de Formule 1 (F1) débutait deux jours plus tard, et alors qu’une partie de l’écurie de Ferrari prévoyait de séjourner au Méridien, il semblait plus que probable à la direction que cette grève était programmée la semaine du Grand Prix. Dans le doute, il a donc été décidé d’annuler le plan social, et de l’annoncer par courriel le lendemain, 19 mai 2021, au soir. Lors d’un entretien accordé à Monaco Hebdo en avril 2021 [à ce sujet, lire notre article Plan social au Méridien : quelles solutions pour sauver les salariés?, publié dans Monaco Hebdo n°1194], le directeur du Méridien expliquait pourtant que l’établissement avait subi des « millions d’euros de pertes » du fait de la crise sanitaire, constant nécessitant la tenue du plan social. Mais quelle stratégie mener désormais, alors que ce plan semblait indispensable ? «Ce plan n’allait pas nous sauver la vie. Nous n’avons plus qu’à espérer que la situation va s’améliorer, et que la campagne de vaccination fera ses preuves», explique Manuel de Vasconcelos. Selon le contexte, et les résultats affichés par l’établissement, la question du plan social se reposera, ou pas. «Je n’ai aucune idée de ce que réserve l’avenir, nous verrons s’il faudra à nouveau envisager un plan

Pour l’USM, « un plan social d’opportunité »

Du côté de l’Union des syndicats de Monaco (USM), la nouvelle est, sans surprise, interprêtée comme une victoire : «C’est une satisfaction de voir des emplois préservés au sein de cet hôtel, et la preuve que la manoeuvre initiée par la direction de cet établissement était en fait un plan social d’opportunité, annonce par communiqué son secrétaire général, Olivier Cardot. La raison de cette annulation est simple: d’une part, un rapport de force favorable aux salariés mis en place de la part de nos représentants syndicaux HCR et cuisiniers-pâtissiers. Et, d’autre part, une mobilisation du personnel, en soutien avec une participation massive lors des différentes assemblées générales.»

Publié le

Monaco Hebdo