lundi 17 mai 2021
Accueil Dossier Discriminations : faut-il être beau pour réussir ?

Discriminations : faut-il être beau pour réussir ?

Publié le

Quel poids l’apparence fait-elle peser sur nos vies ? C’est à cette question que Monaco Hebdo tente de répondre cette semaine.

À l’heure où l’image semble n’avoir jamais été aussi importante, notamment dans le monde du travail, quelles limites faut-il poser pour éviter les discriminations ?

Le souci de l’apparence a-t-il autant d’importance et d’incidences sur nos vies ?  En principauté, la question est suffisamment prise au sérieux pour que le gouvernement appelle à légiférer. Comme l’a confié à Monaco Hebdo la Haut commissaire à la protection des droits, des libertés et à la médiation, Anne Eastwood, un projet de loi sur les discriminations à l’embauche, notamment sur des critères physiques, devrait enfin aboutir après bientôt dix ans d’étude. Reste à savoir ce qui relève du jugement, et ce qui ne l’est pas. Si les moeurs semblent évoluer, et que l’on respecte de mieux en mieux les singularités physiques de chacun, certains choix consistant à s’approprier son propre corps demeurent encore mal compris. Et critiqués, comme ce choix de recourir à la chirurgie esthétique. C’est ce que nous révèle le docteur Isabelle Sarfati, auteur du livre Histoires plastiques (Stock, 2018), dans lequel elle expose la part humaine dont témoignent celles et ceux qui passent sous son bistouri. Et si la critique de l’apparence implique de définir ce qui est beau ou laid, reste à comprendre comment le « beau » advient. L’historien et anthropologue français né à Monaco, Georges Vigarello, spécialiste de la représentation du corps à travers l’Histoire, nous raconte dans ce dossier comment se construit le « beau », et avec quelles finalités. Essentiel, pour mieux comprendre, afin d’accepter les différences, et mettre ainsi fin aux discriminations et aux préjugés.

Pour lire la suite de notre dossier sur les discriminations au physique, cliquez ici.

Publié le

Les plus lus

Télétravail : un accord a (enfin) été signé avec l’Italie

Les autorités monégasques et italiennes ont signé, lundi 10 mai 2021, un accord encadrant la pratique du télétravail pour les salariés de la principauté résidant en Italie.

Le festival des jardins décalé

Monaco Hebdo