dimanche 25 octobre 2020
Accueil Culture Théâtre princesse Grace : une saison émaillée de grands noms

Théâtre princesse Grace :
une saison émaillée de grands noms

Publié le

Le théâtre princesse Grace va rouvrir ses portes en octobre pour la saison 2020-2021. Avec protocole sanitaire, jauge réduite, mais un programme dense jusqu’en mai 2021.

Lundi 7 septembre à 11 heures, au 4ème sous-sol du théâtre princesse Grace (TPG), sur la scène, debout au pupitre, Françoise Gamerdinger, directrice des lieux, débute la présentation de saison par les mots d’Antonin Artaud (1896-1948) : « Nous ne sommes pas libres. Et le ciel peut encore nous tomber sur la tête. Et le théâtre est fait pour nous apprendre cela ». Une citation piochée dans le répertoire de cet écrivain du théâtre, en résonnance à la situation actuelle. Cette nouvelle saison au théâtre princesse Grace s’inscrit dans le pas des précédentes concernant la programmation. Variée avec du vaudeville, des seuls en scène humoristiques, du théâtre classique, du Guitry (1885-1957), du Marivaux (1688-1763), du Molière (1622-1673). Mais une programmation calquée sur les succès des planches parisiennes, et peu promotrice de la scène locale. Seule Sophie Cossu, présente ce jour-ci d’ailleurs, fait office de tête de pont du théâtre local, avec sa pièce Brûler des voitures. Metteuse en scène et comédienne, sa compagnie des Farfadets fondée en 2004, réinvestit les planches monégasques cette année. Après le théâtre des Variétés l’an passé, c’est désormais le TPG qui accueille les jeunes comédiens qui composent sa troupe pour une représentation le jeudi 18 mars à 20h30. Avant cela, ce sera Monica Bellucci dans la peau de Maria Callas qui ouvrira la saison, le jeudi 15 octobre à 20h30. « Elle redonnera la voix à cette diva, qui pour la première fois au travers de ses lettres se raconte. […] Seront également évoquées ses années en principauté aux côtés d’Aristote Onassis (1906-1975) », a décrit Françoise Gamerdinger dans sa présentation de saison. A noter également durant l’année, un seul en scène de Laurent Sciamma, Bonhomme, sur le thème du patriarcat, cocasse dans un théâtre où la directrice se fait appeler le directeur, La Souricière d’Agatha Christie, joué sans interruption à Londres depuis 1952, les Plaidoiries de Richard Berry, programmé l’an passé et reporté. Beaucoup de noms célèbres vont se succéder sur les planches du TPG. Pêle-mêle : Laetitia Casta, Edouard Baer, Charles Berling, Niels Arestrup, Denis Podalydès, Roschdy Zem.

Jauge réduite de moitié

La billetterie est désormais ouverte. Sur place, du lundi au vendredi de 9h30 à 13h et de 14h à 17h, ou sur Internet sur le site montecarloticket.com. Il vaut mieux se dépêcher, la jauge de la salle étant réduite de moitié soit 189 places disponibles. Le port du masque sera obligatoire durant la représentation. En revanche, jusqu’au 17 décembre inclus, date du spectacle Mariåj en Chønsons, comédie où des frères et sœurs suédoises reprennent en français et avec humour des standards de la chanson française, les tickets sont disponibles uniquement spectacle par spectacle, « hors-abonnement ». Seule la deuxième partie de saison est comprise dans les tarifs abonnements. Ce choix a été justifié par le TPG dans son programme ainsi : « A l’heure où nous imprimons ce programme, l’évolution de la situation sanitaire et les mesures qu’elle nécessite sont difficilement prévisibles. Nous avons donc — conformément aux recommandations et pour un temps limité — réduit la capacité de notre salle, afin de pouvoir nous accueillir dans les meilleures conditions possibles. De ce fait notre première partie de saison du 15 octobre au 17 décembre 2020, est exceptionnellement hors abonnement ». En tout 29 spectacles sont programmés. En espérant que cette saison, tous puissent être joués sans annulation ni report.

Pour plus d’informations : +377 93 25 32 27, ou par mail .

Publié le

Les plus lus

De nouveaux services en ligne d’ici fin 2020

Monaco accélère sa transformation numérique : quatre nouveaux services en ligne seront disponibles d’ici la fin de l’année 2020.

Volvo donne de l’air à ses véhicules

Danseurs voltigeurs à Cannes

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!