jeudi 5 août 2021
Accueil Culture Cinéma Tout (ou presque) sur Abbas Kiarostami

Tout (ou presque) sur Abbas Kiarostami

Publié le

Samedi 19 juin, l’institut audiovisuel de Monaco (IAM) ouvre les portes de sa petite salle pour une séance consacrée au cinéaste iranien Abbas Kiarostami (1940-2016). L’après-midi débute par trois courts-métrages. Le Pain et la rue (1970) entraîne le spectateur dans les mésaventures d’un jeune garçon, bloqué dans une ruelle par un terrifiant chien, une miche de pain à la main. Les couleurs (1976) montre comment éduquer les enfants aux couleurs. Le dernier court-métrage s’intitule Ordre ou désordre (1981). Le moyen métrage de 48 minutes Cas n° 1, cas n° 2 (1979) sera ensuite présenté au public. Dans une salle de classe, un groupe d’élèves est puni par le professeur. Un seul individu est fautif mais l’enseignant n’a pas réussi à trouver le coupable. Il décide de sanctionner les 7 enfants situés dans la zone concernée par le chahut. Le réalisateur a conçu la suite de son film en proposant aux téléspectateurs deux solutions : la première, le responsable est dénoncé par ses camarades ; la seconde, c’est l’omerta.

À Monaco, institut audiovisuel de Monaco, niveau +1 (S4) de l’immeuble L’Engelin, 83-85 bd. du Jardin exotique. Samedi 19 juin 2021, à 15 heures. Tarif : 3 euros. Réservations et renseignements : 97 98 43 26.

Publié le

Les plus lus

Monaco – Québec : les liens économiques et politiques se renforcent

Suite au passage de la délégation générale du Québec en principauté, à l’initiative du Monaco Economic Board, de nouveaux partenariats et échanges commerciaux sont attendus entre les acteurs économiques de ces deux États, qui n’en finissent pas de se rapprocher.

Le signal du promeneur, le 6 août

Monaco Hebdo