lundi 18 octobre 2021
AccueilCultureJaime Lorente : « J’aimerais beaucoup jouer le rôle de Caligula »

Jaime Lorente : « J’aimerais beaucoup jouer le rôle de Caligula »

Publié le

À l’occasion de la 60ème édition du festival de télévision de Monte-Carlo, Monaco Hebdo a rencontré Jaime Lorente, acteur dans les séries La Casa de Papel et El Cid.

Vous venez pour la première fois à Monaco pour le festival de télévision : qu’est-ce que cela représente pour vous ?

C’est effectivement la première fois que je viens sur ce festival. Et j’espère que ce ne sera pas la dernière. C’est aussi une façon pour moi de me familiariser avec la culture cinématographique française que je ne connaissais pas trop jusqu’à présent. Donc je suis très content d’être ici.

Que connaissez-vous du cinéma français ?

Je connais plutôt des mouvements d’auteurs. Mais je ne pourrais pas vraiment définir quelque chose de concret. Tout ce qui est contemporain, je ne connais pas trop. De toute façon, du bon cinéma ça reste du bon cinéma. Peu importe d’où il vient.

Qu’est-ce que cela représente pour vous d’interpréter un personnage comme le Cid à la télévision ?

Le Cid a été une œuvre, un roman. L’interpréter à la télévision est vraiment une responsabilité très forte pour moi car cette œuvre est connue dans le monde entier.

Quel est le plus difficile pour vous dans la série El Cid ?

Donner vie à un personnage historique est quelque chose d’assez difficile. Il faut vraiment s’imprégner de sa façon de vivre, de se mouvoir, de combattre. C’est un défi en soi.

Certains comparent El Cid avec Game Of Thrones. Comprenez-vous le rapprochement entre les deux séries ?

Pour moi, c’est un énorme compliment de comparer El Cid à cette immense série qu’est Game Of Thrones. Ce sont deux séries historiques, de guerre, de conflits… C’est la raison pour laquelle les gens trouvent des similitudes entre ces deux séries.

« J’aimerais beaucoup jouer le rôle de Caligula. C’est un personnage que j’ai vu jouer, et ça ne m’a pas plu justement. J’ai trouvé que la façon de jouer était toujours la même. J’ai ma propre idée de ce rôle »

C’est la première fois que vous interprétez le rôle principal ?

Oui. C’est une chance et un cadeau pour moi, surtout avec un personnage aussi incroyable et magnifique. Ça me remplit de joie.

Quels points communs partagez-vous avec le Cid ?

Moi aussi, j’essaie d’être honnête avec beaucoup de principes et d’être très fidèle. Ce sont nos points communs.

À quel point La casa de papel a-t-elle changé votre vie ?

La casa de papel a vraiment tout changé pour moi. C’est la série qui m’a exposé au monde entier.

Étiez-vous toujours d’accord avec les choix des scénaristes ?

Bien sûr, parce que finalement, ce sont eux qui sont les mieux placés pour savoir où va la série, pour que les choses se passent bien.

À quoi peut-on s’attendre dans l’ultime saison de La casa de papel, dont la diffusion débutera début septembre 2021 ?

Ça a été la saison la plus difficile à tourner en raison du niveau de combat, de guerre, de conflits, de scènes comme ça qu’il va y avoir. J’ai très hâte de voir ce que cela va donner.

« Je ne regarde pas beaucoup de séries, car finalement, je n’aime pas trop ça. Parce que je tourne toute la journée, et la dernière chose que j’ai envie de faire, c’est de regarder des séries quand je rentre chez moi »

Quel sentiment vous anime à la fin de cette belle aventure ?

Toutes les bonnes choses ont une fin. Ça a duré quand même plusieurs années et je pense qu’il fallait mettre un point final, la dernière petite touche à ce tableau.

Vous jouez le rôle d’un braqueur dans La casa de papel, un chevalier dans El Cid… Comment faites-vous pour jouer des rôles si différents ?

Tout d’abord, il est très important d’étudier très précisément le rôle que l’on va jouer et passer beaucoup de temps sur chaque personnage qu’on va interpréter pour vraiment faire les choses de façon très exclusive. Au début, l’adaptation demande énormément de temps.

Quel rôle rêveriez-vous de jouer ?

J’aimerais beaucoup jouer le rôle de Caligula. C’est un personnage que j’ai vu jouer, et ça ne m’a pas plu justement. J’ai trouvé que la façon de jouer était toujours la même. J’ai ma propre idée de ce rôle.

Vous jouez souvent le mauvais garçon. Qu’est-ce qui vous plaît dans ce genre de rôle ?

Je dirais que c’est plus amusant de jouer le méchant parce que dans la vraie vie, c’est ce qu’on ne nous laisse jamais faire.

Avez-vous des envies de cinéma ?

Oui énormément. Justement j’essaie de me concentrer un peu là-dessus en ce moment. J’ai des projets en cours mais je ne peux pas en dire plus.

Quel type de séries regardez-vous ?

Je ne regarde pas beaucoup de séries, car finalement, je n’aime pas trop ça. Parce que je tourne toute la journée, et la dernière chose que j’ai envie de faire, c’est de regarder des séries quand je rentre chez moi.

Publié le

Monaco Hebdo