samedi 22 janvier 2022
AccueilCultureChut?! Athènes s'offre un temple de la culture…

Chut?! Athènes s’offre un temple de la culture…

Publié le

Arctic Monkeys
Portishead, Arctic Monkeys et Arcade Fire vous attendent dès ce week-end à Benicàssim, près de Valence, en Espagne.© Photo D.R.

Oubliée la crise?! La Grèce va mieux?! Le 3 juillet dernier, on eut le bonheur de visiter le site du futur Stavros Niarchos Cultural Center, à Kallithea, dans la banlieue sud et chic d’Athènes, en bord de mer. Le centre, dédié aux arts et construit sur des capitaux privés, sera livré en 2015. Démarrage des travaux à l’automne. Pour 561 millions d’euros, on aura droit à un théâtre de 1?400 places, confié à l’Opéra national grec, à une autre salle, plus petite, 400 places, au déménagement de la Bibliothèque nationale qui installera ici ses plus de deux millions de livres, et à quelques babioles de salles d’exposition. Comptez 85?000 m2 pour cette « agora contemporaine », ainsi nommée par son architecte, Renzo Piano, l’un des deux concepteurs du Centre Pompidou. La merveille deviendra propriété de l’Etat grec dès 2015, ce qui, n’en doutons pas, devrait inciter l’Europe à davantage aider Athènes dans sa recherche d’argent. Mieux que Céline Dion et Patricia Kaas réunies?? Voyez l’Anglaise Adele. Son deuxième album, 21, s’est vendu depuis janvier à sept millions d’exemplaires à travers le monde, dont deux et demi chez elle, en Grande-Bretagne, et quand même 200?000 en France, où elle donnera quelques concerts à l’automne. Aussi bien que le si compassé Festival d’Aix-en-Provence, pour lequel vous ne trouverez quasi plus de billets à cette heure?? Le Festival international d’opéra baroque de Beaune, chaque week-end de juillet. Ce découvreur de grands talents propose cette année Porpora, Vivaldi, Rameau et Lully, ainsi que du classique, pour ceux qui n’ont pas encore succombé au charme du baroque. Dans un autre genre, Portishead, Arctic Monkeys et Arcade Fire vous attendent dès ce week-end à Benicàssim, près de Valence, en Espagne.

Publié le

Article précédentNi communistes ni gosses
Article suivantEntrez dans la transe
Monaco Hebdo