lundi 27 septembre 2021
AccueilAutoVolvo S60 T6 Le retour de la berline

Volvo S60 T6 Le retour de la berline

Publié le

Est-ce le retour de la berline chic et sobre ? Peut-être, car Volvo y croit toujours, en présentant la S60 T6 hybride rechargeable.

Une nouvelle génération qui vit avec son temps, proposant confort, sobriété et style à la sauce suédoise, pour un tarif qui débute à 59 750 euros. Monaco Hebdo l’a testée pour vous.

C’est en quelque sorte un retour aux sources dans un monde où les SUV sont devenus rois, mettant de facto de côté les berlines qui ont eu leurs heures de gloire. Ne serait-ce pas une revanche dans un monde qui évolue très rapidement ? Peut-être ! En tout cas, la Volvo S60 arrive sur le marché avec des innovations très intéressantes. La belle Suédoise est fabriquée outre-Atlantique, aux États-Unis, là où le marché de l’hybride et de l’électrique a déjà de fidèles clients. Cette berline s’adresse avant tout aux conducteurs qui utilisent leur auto sur de petits trajets la semaine, autrement dit des allers-retours domicile/travail qui permettent d’utiliser la force électrique de l’auto. Le week-end, les trajets s’allongent et l’hybride prend alors tout son sens. Malgré son air sage, cette S60 peut-elle surprendre par sa vivacité ?

Volvo S60 T6
© Photo Volvo

340 chevaux et quatre roues motrices

Nous serions enclins à répondre par l’affirmative, car la S60 dispose d’un moteur thermique deux litres turbo de 253 chevaux qui serait dans l’absolu déjà suffisant pour qualifier cette Volvo de voiture dynamique. Mais à cela viennent s’ajouter deux moteurs électriques. Le premier se situe à l’avant et le second sur l’essieu arrière. La S60 est donc une quatre roues motrices qui dispose d’une puissance totale de 340 chevaux de quoi apprécier de fortes accélérations et des départs canons. Pour les plus exigeants, Volvo propose une version Polestar Engineered de 405 chevaux. Pour la version de 340 chevaux, les 2 tonnes de l’auto sont catapultées en 5,2 secondes afin d’atteindre les 100 km/h. Mais cette mécanique doit s’empresser de boire goulûment le carburant une fois les batteries vides ? Dans ce cas-là, c’est essentiellement le deux litres turbo qui se charge de tracter le poids du véhicule. En effet, il faudra 51 kilomètres en ville pour décharger les batteries lithium-ion, 38 en parcours mixte et 30 sur autoroute. Mais pas de panique, la jauge se comporte bien en 100 % thermique. La consommation tourne autour des 8 litres aux 100 kilomètres. Pour aller plus loin dans les réglages, la Volvo S60 propose des systèmes de maintien de la charge. Par exemple, si vous souhaitez préserver un certain niveau de charge au cours de votre trajet sachant que vous allez rouler en ville prochainement, vous pouvez le faire. Et l’inverse est aussi possible. Le mode Charge a pour fonction d’alimenter la batterie alors que l’auto roule en thermique. Autre astuce intéressante, le conducteur a la possibilité de renforcer le freinage régénératif en tirant le levier de vitesse vers l’arrière.

Volvo S60 T6
© Photo Volvo

Dynamique, mais lourde

Sur la route, les sensations sont aseptisées. Cependant, le comportement est très rassurant et l’auto s’envole allègrement vers sa vitesse maximum de 180 km/h bien secondée par une boîte automatique. À l’intérieur, les kilomètres sont avalés dans un confort appréciable. Le conducteur dispose d’une instrumentation numérique de 12,3 pouces secondée par un écran central de 9 pouces. Les passagers assis à l’arrière sont confortablement installés. En revanche, le coffre disposant d’une ouverture classique ne semble pas très facile d’accès. Il faudra faire un effort pour aller chercher le dernier bagage qui s’est caché au fond du coffre. En tous les cas, cela n’enlève rien au charme esthétique de cette auto, qui s’appuie sur une ligne fluide et élégante. La large calandre barrée par le logo Volvo est délimitée par des optiques dont la signature lumineuse n’est pas sans rappeler le marteau de Thor. Sur le marché, la S60 devra affronter une concurrence assez disparate. Les grosses berlines ne sont plus à la mode et sur le marché, on retrouve la BMW 530E, la Mercedes E300e dont le nombre de chevaux est inférieur à ceux de la S60. Il faudra atteindre la Panamera 4 E-Hybrid avec 462 chevaux et un ticket d’entrée à 116 500 euros. Volvo a donc la voie libre pour tracer sa route.

Note globale : 3,5/5

Les plus

  • Performance et dynamisme
  • Sobriété 
  • Style séduisant

Les moins

  • Poids en hausse
  • Direction trop neutre
  • Coffre peu accessible

Publié le

Monaco Hebdo