dimanche 25 octobre 2020
Accueil Auto Skoda Superb Hybride et rechargeable

Skoda Superb Hybride et rechargeable

Publié le

Skoda lance deux modèles hybride et rechargeable : la Superb IV, que Monaco Hebdo vient d’essayer, et une Octavia IV qui sera traitée dans un prochain numéro.

La Superb est le grand modèle haut de gamme de la marque tchèque. Le prix est compétitif, à partir de 39 500 euros.

Skoda a fortement évolué depuis sa création, il y a plus d’un siècle. D’abord marque prestigieuse, elle a connu ensuite quelques décennies moins flatteuses avant d’être rachetée et redéveloppée par Volkswagen Group en 1991. Depuis presque 30 ans, sont apparus des modèles très rationnels, à la fois fiables, spacieux et au prix compétitif, sur fond de technologie Volkswagen, un gage de confiance pour la clientèle. En parallèle, Skoda est fortement montée en gamme, grâce à une qualité perçue au niveau des marques premium. Skoda est même la première marque importée en Allemagne, en Suisse et en Autriche, et ses clients ne tarissent pas d’éloges dans les enquêtes clients.

© Photo Skoda

218 chevaux

L’actuelle Superb, troisième génération du modèle, est apparue en 2015 et a fait l’objet d’un restylage fin 2019. Grande berline ou grand break, avec une longueur de 4,86 mètres, la Superb est de loin le modèle le plus spacieux de sa catégorie. Sa nouvelle version IV (le nouveau code Skoda pour électrique ou rechargeable) vient d’être lancée ; elle est très attendue, autant par les clients particuliers que par les professionnels. La Superb IV utilise des éléments déjà connus au sein de Volkswagen Group, que ce soit sur Audi A3 e-tron ou sur Golf et Passat GTE. Le moteur thermique est un 1 400 cm3 essence de 156 chevaux, accouplé à une boîte double embrayage DSG et un moteur électrique de 116 chevaux. La puissance cumulée atteint 218 chevaux, qui ne sont pas de trop pour entraîner les 1 730 kg de la machine. C’est 280 kg de plus qu’une Superb essence : malgré des accélérations énergiques (surtout si vous sélectionnez le mode « Sport » de la boîte DSG) et une conduite agréable, ne vous attendez pas au comportement routier d’une voiture sportive… Et la consommation en mode thermique pâtit aussi un peu du surpoids. Le confort donne toujours satisfaction. Le coffre conserve un bon volume de 480 litres, mais inférieur aux autres Superb à cause des batteries.

© Photo Skoda

Bonne élève

L’autonomie en tout électrique est homologuée pour 55 kilomètres. Nous sommes parvenus, sur un parcours varié, à rouler 46 kilomètres en électrique, ce qui est une performance très correcte. La recharge s’effectue en 5h30 sur prise domestique, et 3h30 sur prise Wallbox. Mais bien sûr, aucun risque de tomber en panne puisque le moteur thermique est là, avec un réservoir d’essence de 50 litres (contre 66 litres pour les autres modèles, encore à cause des batteries) permettant une autonomie complémentaire d’au moins 600 kilomètres. La gamme Superb IV démarre à exactement 40 000 euros en finition Business (déjà bien équipée) et culmine à 50 400 euros pour la très luxueuse Laurin Klement. C’est, à équipement et performances équivalents, 6 400 euros de plus qu’une essence et 3 600 euros de plus qu’un diesel. La carrosserie break est affichée 1 100 euros de plus. Le bonus gouvernemental de 2 000 euros vient en déduction de ces tarifs. Mais l’achat d’une hybride rechargeable est-il rentable ? Pas toujours d’un strict point de vue financier… Mais, pour les entreprises, les taxes de voitures de société sont bien moindres (CO2 officiel à 42 g maxi), et lors de la revente vous récupérerez une bonne partie de ce supplément. D’une façon générale, hybride ou non, les valeurs résiduelles des Skoda sont en général très bonnes, au même niveau que Volkswagen ou Peugeot. La nouvelle Superb IV ne révolutionne pas le marché, mais coche toutes les cases de la bonne élève, sérieuse, raffinée et agréable à vivre. 

Note globale : 3,5/5

Les Plus

  • Grande habitabilité  
  • Douceur d’utilisation
  • Finition premium

Les Moins

  • Poids pénalisant l’agrément
  • Consommation élevée
  • en mode thermique

Publié le

Les plus lus

Les pompiers de Monaco font leur transformation numérique

Malgré la crise du Covid-19, qui a entraîné une nette baisse de leurs interventions, les pompiers de Monaco s’équipent de nouvelles technologies, afin de renforcer leur efficacité.

Volvo donne de l’air à ses véhicules

La galerie publique La Noix rénovée

Les habitants de Monaco exposés

La prime de Noël fait débat

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!