jeudi 9 décembre 2021
AccueilAutoRenault Kangoo 3 Roi des ludospaces ?

Renault Kangoo 3 Roi des ludospaces ?

Publié le

Le Kangoo, l’utilitaire de chez Renault devenu ludospace, fait sa mue dans une troisième version plus moderne, plus accueillante pour sillonner les routes à la recherche d’un style de vie. Le tout à partir de 25 900 euros. Monaco Hebdo a roulé avec et vous dévoile ses impressions.

Lancé en 1997 et vendu à plus de quatre millions d’exemplaires, le Kangoo a vieilli. Il a fallu attendre trois années avant de voir apparaître sur le marché une nouvelle version de cette fourgonnette qui devait réagir face à la concurrence comme le Berlingo de chez Citroën ou encore le Peugeot Rifter. La bataille s’annonçait rude, mais le Kangoo a su se renouveler. Cette troisième génération, fabriquée à Maubeugen, dans le Nord, est conçue à partir de la plateforme du Scenic ou de la Mégane. Beaucoup plus grand avec son 1,92 mètre de large, plus contemporain, plus confortable, plus accueillant, plus technologique, mieux agencé, et mieux équipé par rapport à l’ancien modèle.

© Photo Renault

Moins fourgonnette et plus ludospace

Renault a apporté à son utilitaire quelques aménagements qui le détournent avec habileté de son ADN de fourgonnette. Les portes à l’avant s’ouvrent à 90 degrés. Un bandeau central, façon bois, longe la planche de bord. Des plastiques moussés, des cerclages des compteurs chromés agrémentent le tout. La Kangoo 3 possède des rangements spacieux, une boîte à gants coulissante, ainsi qu’un coffre géant de 775 litres. Une fois les sièges rabattus, le volume passe à 3 500 litres. Les sièges sont presque invisibles, rabattus dans le plancher. Le ludospace est doté d’une climatisation manuelle, de radars de recul, d’un écran tactile 8 pouces à interface EasyLink, d’aide active au maintien dans la voie, du freinage d’urgence automatique, surveillance d’angle mort. Bref, les mêmes équipements que l’on peut constater dans les berlines cossues. Grâce aux suspensions, le confort est agréable même si les sièges manquent de maintien. Sur la route, la fermeté de la pédale d’embrayage est palpable comme la direction. La suspension absorbe efficacement les imperfections de la route. Par ailleurs, le moteur ne délivre pas beaucoup de vibrations, ce qui permet d’avoir un certain confort sur les longs trajets. Il ne faudra pas compter sur des accélérations vives et franches avec les 95 chevaux dCi, surtout sur les derniers rapports. En contrepartie, la consommation est raisonnable avec environ 6,2 litres aux 100 kilomètres, en vitesse stabilisée sur l’autoroute.

© Photo Renault

Une famille de Kangoo

Pour le nouveau Kangoo, il faudra débourser 2 400 euros de plus en entrée de gamme par rapport à la génération précédente. Et pour la version TCE 130 Intens, le prix grimpe à 27 900 euros. Cette version comprend la navigation intégrée, la carte mains libres, la caméra de recul et les radars de stationnement avant et latéraux, les barres de toit modulables. En 2022, la famille Kangoo a prévu de s’agrandir avec l’arrivée d’une version sept places ainsi que d’une motorisation électrique E-tech de 102 chevaux à une batterie de 44 kWh qui complétera la gamme essence et diesel. En matière de concurrence, on retrouve ses cousins Citroën Berlingo et Peugeot Rifter (notamment en termes de volume de coffre en configuration 5 places, confort, en finition voire en équipements). Les atouts du Kangoo 3 se trouvent dans sa modernité et dans le rapport qualité-prix, tandis que les Berlingo et Rifter offrent des astuces supplémentaires bien pratiques au niveau des sièges et lunette arrière. Il devra également rivaliser face aux Opel Combo Life, Toyota Proace City Verso et Volkswagen Caddy. Grâce à son habitabilité et son volume de chargement, le Kangoo 3 s’affirme être une alternative intéressante aux SUV. Les occupants peuvent compter sur un confort amélioré et des équipements à la hauteur des berlines. L’avenir de ce type de véhicule est bien dégagé face aux breaks en voie d’extinction, tout comme les monospaces qui attirent de moins en moins les clients.

Note globale : 2,5/5

Les plus

  • Équipements fournis
  • Habitabilité et
  • volume de rangement
  • Consommation
  • raisonnable

Les moins

  • Performances
  • poussives
  • Comportement paresseux

Publié le

Monaco Hebdo