lundi 20 septembre 2021
AccueilAutoCarrera 911 Le bon plan, par Porsche

Carrera 911 Le bon plan, par Porsche

Publié le

Le charme et le charisme, voilà ce qui caractérise cette nouvelle Carrera Coupé, qui est une sportive à part entière, et certainement pas au rabais.

Elle allie le charme à la polyvalence. Les tarifs débutent à partir de 106 654 euros.

Constructeur mythique, iconique, Porsche est une marque que l’on n’a plus besoin de présenter. Certes mais à chaque nouveau modèle, la marque allemande propose un design, une mécanique  typique de la 911 (type 992), le flat six survitaminé grâce au turbo. Si l’on doit définir Porsche et ses modèles, il suffit d’employer un seul terme : intemporel. Les lignes galbées, le regard rond, une descente de reins harmonieuse, voilà les atouts stylistiques de Porsche depuis sa création en 1963. Le modèle est alors présenté au salon de Francfort et prend la succession de la 956. Cette 911 était d’ailleurs à l’origine présentée avec trois chiffres différents : 901. Mais Peugeot avait déjà déposé les trois chiffres avec le fameux 0 au milieu. Alors Porsche rectifia le tir et remplaça le zéro par un 1 ce qui correspond au numéro d’urgence aux États-Unis. Cependant, avant le veto de Peugeot, 82 exemplaires ont été badgés sous le numéro 901. La légende, en marche, aboutit en 2020 à la huitième génération. Présentée en novembre 2018, la Carrera Coupé remplace sa devancière la 911 type 991 sur le marché depuis 2011. C’est, si l’on peut dire, l’entrée de gamme de la nouvelle génération de 911. Le premier modèle se décline donc en Carrera. Elle aura d’ici quelques mois des petites sœurs plus sportives comme la Carrera S, la 4S, les GTS et GT3. La puissance se situe déjà à 385 chevaux et grimpe tout de suite à 450 chevaux pour la Carrera 4S.

© Photo Jimmy Meloni

Un équipement complet

A ce stade, les différences ne sont pas flagrantes. Il faut se pencher pour s’apercevoir que des 19 pouces équipent la Carrera à l’avant et 20 pouces à l’arrière contre une taille supérieure pour la Carrera S. Mais si les différences ne se voient pas à l’œil nu côté esthétique, peut-on les remarquer dans l’habitacle et dans les équipements ? Là encore, il faudra chercher la petite bête pour que les deux versions puissent se démarquer. En effet, on retrouve à la fois sur la Carrera et la version S les mêmes équipements, à savoir la navigation GPS, la suspension pilotée, les optiques entièrement LED et le mode WET. Ce dernier système est très ingénieux, car il s’appuie sur un mode révolutionnaire. Des capteurs placés dans les passages de roue permettent à l’ordinateur de savoir si la chaussée est glissante. Le système fonctionne grâce à des détecteurs acoustiques qui analysent en temps réel la quantité d’eau soulevée par les pneus. Ainsi, l’auto peut calculer la possible perte d’adhérence due à l’aquaplaning et réagir en amont.

© Photo Jimmy Meloni

Polyvalence et sportivité

Cependant, Porsche a limité certaines options,  réservées exclusivement aux versions supérieures. C’est le cas par exemple des roues arrière directrices et de la boîte mécanique à 7 rapports. Sous le capot, le flat six s’est légèrement dégonflé par rapport à la S. Il perd 65 chevaux avec deux turbos qui fonctionnent avec une nouvelle cartographie. Dès les bas régimes, le couple est disponible et le 0 à 100 km/h est expédié en 4,2 secondes. Une demi-seconde sépare la Carrera de sa sœur en version S. Elle n’a pas à rougir et son agrément de conduite compense largement cette petite perte d’énergie. Cette Carrera se conduit très facilement. Elle est docile malgré la cavalerie et donne beaucoup de plaisir en conduite “coulée”. Mais une Carrera docile et sage peut se transformer en bolide débordant de vivacité. Les virages et les courbes s’enchaînent avec vigueur. Un regain de puissance se fait sentir avec en prime une boîte plus réactive. Le freinage est puissant surtout si l’auto est équipée des disques carbone céramique. Ce sera peut-être sur ce terrain qu’elle ira affronter la concurrence comme la Jaguar F-Type de 380 chevaux ou encore la BMW M2 Compétition de 410 chevaux. Mais la Porsche garde un atout important : celui de la polyvalence et aussi du charme intemporel. Cette dernière génération de Carrera n’est véritablement pas une voiture au rabais. Elle a sa place parmi ses sœurs. Une auto performante, bien équipée, qui séduira les futurs acheteurs qui auront compris qu’il vaut mieux payer moins, et se faire plaisir avec les options.

Note globale : 4/5

Les Plus

  • Auto polyvalente et agréable
  • Qualité des matériaux
  • Châssis et moteur performants

Les Moins

  • Tarif élevé
  • Sonorité moins démonstrative

Publié le

Monaco Hebdo