dimanche 28 février 2021
Accueil Auto Peugeot 508 PSE Surpuissante et hybride

Peugeot 508 PSE
Surpuissante et hybride

Publié le

La Peugeot PSE hybride rechargeable devient la Peugeot la plus puissante. Pour le prouver, elle défend son système hybride sur le circuit du Mans.

Confort, dynamisme et sportivité sont les atouts de cette berline, pour un tarif à 67 100 euros. Monaco Hebdo l’a essayée pour vous.

La Peugeot 508 PSE montre le bout de son nez. Elle associe un bloc thermique de 200 chevaux avec deux moteurs électriques de 110 et 113 chevaux. La puissance totale est de 360 chevaux. La 508 PSE (Sport Engineered) est bien la première Peugeot la plus puissante des modèles thermiques existants. Cette hybride rechargeable, dont l’autonomie en tout électrique est de 42 kilomètres, a également un autre atout dans sa besace car elle se décline en quatre roues motrices. Est-ce suffisant pour se frotter à la concurrence ? À priori, la balance penche vers le oui. Les Allemandes comme la Mercedes AMG C 43 de 390 chevaux ou encore la BMW M340i de 374 chevaux ont un surplus de taxe en France. La Peugeot sort donc son épingle du jeu et profite de sa puissance sans être alourdie en France par un quelconque malus.

test auto peugeot 508
© Photo Peugeot

La sportivité à l’honneur

Mais est-ce suffisant pour devenir la reine de l’asphalte et des circuits ? Sur le plan du design, le côté dynamique et sportif est à l’honneur. Elle chausse des jantes de 20 pouces et est dotée d’un bouclier spécifique. La calandre et les bas de caisse apportent une touche sportive. Mais ce qui fait vraiment la différence entre la 508 hybrid 225 et la PSE, ce sont les voies élargies, les disques de freins avant de 380 mm et une caisse qui rase les pâquerettes, abaissée de 4 mm. Si la robe est convaincante, qu’en est-il du comportement routier et des performances ? La 508 PSE dispose de plusieurs modes de conduite que le conducteur peut sélectionner à sa guise. Le premier, le tout électrique, permet de rouler pendant 40 kilomètres à une allure de moins de 60 km/h sans solliciter le moteur thermique. Le mode Confort apporte de la souplesse pour l’ensemble des passagers grâce notamment à la suspension pilotée. Le troisième mode baptisé Hybrid associe le moteur électrique et le bloc thermique pour une meilleure optimisation de la consommation. Mais le mode qui nous intéresse est bien celui du mode Sport. Il réveille les trois moteurs et affermit la suspension. Les choses sérieuses peuvent commencer sur le circuit du Mans pour un test grandeur nature des performances de cette sportive hybride.

test auto peugeot 508
© Photo Peugeot

Une motricité efficace

La première impression n’est pas forcément très flatteuse. L’accélération du départ n’est pas prodigieuse. Il faut attendre les reprises pour avoir les sensations d’une sportive. La puissance arrive rapidement aux quatre roues. La motricité est très bien conservée pour une efficacité optimale. Un léger coup de frein permet d’aborder les courbes en toute quiétude. L’auto s’inscrit correctement dans les virages. Il faudra cependant s’attendre à un petit temps de réflexion de la part de la boîte automatique à huit rapports. Sur le circuit Bugatti, la Peugeot 508 PSE reste joueuse. L’ESP qui se fait très discret en mode Sport donne de l’angle à l’auto pour contrer le sous-virage. En abordant un virage, on a donc la sensation d’une légère dérive du train arrière. Il faudra ne pas trop s’éterniser sur le mode Sport, car les freins sont très sollicités à la fois par le poids de l’auto et par le système antipatinage. À l’intérieur, l’ambiance est sportive. Le conducteur dispose d’un petit volant, d’une position basse et d’une planche de bord qui intègre l’écran central de 10 pouces, légèrement orienté vers le conducteur. La dalle aurait mérité une meilleure interface et des dimensions plus généreuses. On retrouve les boutons style aviation devenus une caractéristique des Peugeot. Pour une touche supplémentaire de confort, les sièges sont massants et chauffants. À ce niveau, la 508 PSE est bien équipée et elle a une forte concurrence. Elle va se frotter aux BMW 330 exDrive disposant de 292 chevaux, affichant 58 200 euros ou encore à la Volvo S60 Polestar T8 AWD valant 69 100 euros. Reste à savoir à qui s’adresse cette Peugeot surpuissante, dont le tarif peut malgré tout faire réfléchir.

Note globale : 3/5

Les plus

  • CO2 maîtrisé
  • 360 chevaux 
  • Reprises dynamiques

Les moins

  • Prix élevé
  • Boîte dépassée
  • Sonorité sans panache

Publié le

Les plus lus

Suzane-streaming-musee-arts-asiatiques

Suzane au musée des arts asiatiques de Nice

En attendant de retrouver le festival crossover au palais Nikaïa à Nice les 10 et 11 septembre 2021, la chanteuse Suzane se produira au musée des arts asiatiques.
Monaco Hebdo