lundi 18 octobre 2021
AccueilAutoOpel Grandland : Une équation sans X

Opel Grandland : Une équation sans X

Publié le

Le Grandland X fait sa révolution à l’occasion de son lifting de mi-mandat et perd son X. Le SUV se modernise avec un nouveau look et un style qui se rapproche des autres modèles de la marque, le tout pour un ticket d’entrée à 42 750 euros. Monaco Hebdo l’a essayé pour vous.

Arrivé sur le marché en juin 2019, le SUV du constructeur Opel doit désormais se moderniser. Il est temps pour le grand frère du Mokka de séduire à nouveau et de suivre les codes stylistiques avec en particulier plus d’agressivité. En effet, la concurrence se met, elle aussi, à enrichir son catalogue de modèles hybrides rechargeables. Il faut donc réagir, se renouveler, être en somme à la page. Pour y arriver, Stellantis, la maison mère d’Opel, s’appuie sur un nouveau design qui se remarque immédiatement. Le Grandland X est sorti en 2017 sous l’impulsion du groupe PSA déjà propriétaire de la marque. Le SUV est dès l’origine une pièce maîtresse du groupe. C’est le cousin du Peugeot 3008 dont l’air de ressemblance saute au premier coup d’œil. C’est aussi le cousin du C5 Aircross et du DS7 Crossback.

© Photo Opel

Design fort et moderne

Après avoir reçu une hybridation rechargeable, le Grandland X a déjà fait un peu de route sans convaincre véritablement une clientèle qui boude encore ce SUV compact. Même la version 300 chevaux délivrés par un moteur thermique 1,6 litre turbo complété par deux moteurs électriques et une seule pédale pour accélérer et freiner n’a pas su attirer les amateurs qui recherchent de la sportivité. Alors, pour son restylage, Opel mise plutôt sur le design et les équipements sans regarder à la dépense, ce qui a pour conséquence une hausse des tarifs. Les designers ont donc revu leur copie et ont concocté une toute nouvelle calandre baptisée Vizor, plus contemporaine, et qui donne véritablement un coup de vieux à l’ancienne face avant du Grandland X. Cette nouvelle calandre englobe les optiques Full LED dans un laqué noir. À l’arrière, les transformations sont beaucoup plus timides. On remarquera un bouclier revu ainsi que des optiques modifiés. À l’intérieur, un vent de modernité a soufflé sur le tableau de bord. Dans cette version restylée, l’instrumentation est entièrement numérique (12 pouces). Une dalle numérique de 10 pouces regroupe l’ensemble des fonctions. Le SUV est gâté, car il reçoit une climatisation bi-zone, le capteur de pluie, le maintien dans la voie ; il ne reste plus que les radars à l’avant, la caméra de recul et l’aide au stationnement qui sont malheureusement en option dans un pack à 350 euros.

© Photo Opel

Des équipements en hausse

Un service d’Opel Connect sera disponible ainsi que l’apparition de la conduite semi-autonome de niveau 2. Dans son ensemble, l’habitacle respire la qualité avec une finition en hausse. Pour les plus exigeants, la version Ultimate propose des sièges en cuir et Alcantara. Elle est munie d’une caméra 360° et d’un régulateur actif. Il est proposé en 4 roues motrices avec une puissance de 300 chevaux. Cette ultime version restera confidentielle sur le marché. Opel mise surtout sur la finition GS Line qui remplace la série spéciale Design & Tech. Elle est reconnaissable à son toit noir, des jantes en 18 pouces. Juste au-dessus, la finition Elegance Business étrenne l’écran tactile 10 pouces et l’instrumentation numérique de 12 pouces. Les futurs acheteurs du GrandLand hybrid seront privilégiés, car cette déclinaison bénéficie d’équipements supplémentaires face aux modèles thermiques. On notera à cet effet, le système anticollision, les rétroviseurs rabattables électriquement, le volant avec palettes de changement de rapports… Sous le capot, pas de réelle évolution. Le combiné thermique et électrique totalise 225 chevaux avec un moteur essence de 1,6 litre, le jumeau des Peugeot. Les premières livraisons sont prévues à la fin de l’année et les commandes d’ores et déjà possibles. Désormais, le Grandland dispose d’une remise à niveau pour entreprendre une carrière pleine d’espoir face à une concurrence qui est toujours à l’affût.

Note globale : 4/5

Les plus

  • Design moderne
  • avec du style
  • Equipements

Les moins

  • Tarifs en hausse
  • Options nombreuses

Publié le

Monaco Hebdo