jeudi 5 août 2021
Accueil Auto Mitsubishi Eclipse Cross : Une nouvelle carrière

Mitsubishi Eclipse Cross : Une nouvelle carrière

Publié le

L’Eclipse Cross s’offre une nouvelle jeunesse au point de renier ses origines thermiques.

Doté d’une motorisation hybride rechargeable, le SUV asiatique s’aligne sur son grand frère l’Outlander pour attirer une nouvelle clientèle, avec un prix de base de 39 990 euros. Monaco Hebdo l’a testé pour vous.

La marque nippone continue sur sa lancée car, après avoir électrifié en partie son gros SUV le Outlander, la firme asiatique propose un restylage pour son Eclipse Cross avec, en prime, un moteur hybride rechargeable. Mitsubishi a fait ses débuts dans l’électrification grâce à l’Outlander PHEV, le gros SUV qui est devenu hybride à partir de 2015. On peut dire qu’à l’époque le pari était un peu fou. Proposer un hybride rechargeable sur un marché « électrique » encore timide était un gros risque. Imposant, lourd, relativement onéreux, l’Outlander PHEV était cependant en avance sur son temps. Deux moteurs électriques étaient fixés sur chaque essieu ce qui permettait d’avoir soit une traction ou quatre roues motrices. Qui aurait cru à l’époque que ce crossover allait devenir le véhicule le plus vendu en Europe depuis son apparition en 2015 ? Après un restylage en 2018, l’Outlander continue sa carrière de star. Mais alors pourquoi Mitsubishi souhaite t-il mettre sur le marché un nouveau SUV hybride rechargeable ? Pour deux raisons : tout d’abord atteindre une nouvelle clientèle pour qui l’Outlander est trop imposant et parce que l’Eclipse, plus compact, qui trône dans les vitrines des concessions depuis quatre ans a dû se mettre au goût du jour, celui des SUV. À cette occasion, l’Eclipse a subi une transformation générale et s’est offert une motorisation hybride unique éclipsant (sans jeu de mot) les motorisations 100 % thermiques. Mais pour égaler le succès de l’Outlander, le petit frère doit avoir de solides arguments. Pour faire oublier la première mouture, Mitsubishi s’est penché sur le design extérieur et intérieur de l’Eclipse. Le résultat est spectaculaire puisque l’auto n’est plus reconnaissable. Autrefois petite citadine, l’Eclipse ressuscite en SUV. Une transformation totale pour entamer une nouvelle carrière.

mitsubishi eclipse cross
© Photo Mitsubishi

Nouvelle ligne, nouvel habitacle

La ligne extérieure est résolument moderne. La face avant est travaillée, voire torturée. De chaque côté de la calandre en nid d’abeille, des optiques LED très futuristes donnent le ton. L’allure générale oscille entre le pick-up L200 et l’Outlander avec une nette différence, car, de profil, la ligne de toit plonge vers le coffre. À l’intérieur, la planche de bord inaugure un nouvel environnement. Au milieu de celle-ci, s’inscrit un écran de 8 pouces qui rassemble les principales fonctions mais qui est toutefois un peu paresseux. Pour bénéficier d’une instrumentation numérique, il faut opter pour la version haut de gamme Instyle à 47 490 euros. À l’arrière, les passagers seront confortablement assis, surplombant les passagers avant pour une meilleure vision. Il faudra partir avec un minimum de bagages, car le coffre de 328 litres ne permet pas un chargement exceptionnel.

mitsubishi eclipse cross
© Photo Mitsubishi

De la douceur au volant

Sous le capot, le moteur thermique 2,4 litres à cycle Atkinson de 98 chevaux, équipant également l’Outlander, est accompagné de deux moteurs électriques, un sur chaque essieu de 82 et 95 chevaux. L’ensemble proposant 203 chevaux permet une autonomie de 55 kilomètres en tout électrique. Derrière le volant, les sensations sont feutrées et douces. L’absence de boîte de vitesse permet d’obtenir une vitesse linéaire sans à-coup. En 100 % électrique, l’Eclipse Cross n’est pas une fusée. Il lui faut un petit temps de réflexion. Cependant, si vous roulez en mode thermique après avoir déchargé les batteries, la consommation reste raisonnable. Le véhicule dispose, comme son grand frère l’Outlander, d’un système de récupération d’énergie via des palettes au volant. En outre, le freinage demande un petit temps d’adaptation. L’Eclipse devra affronter deux concurrents de taille : le Citroën C5 Aircross et le Peugeot 3008 hybrid qui, certes, disposent d’une motorisation moins évoluée mais en contrepartie proposent un volume de coffre plus important et des équipements plus modernes. L’Eclipse hybride rechargeable quatre roues motrices reste avant tout le moins cher du marché.

Note globale : 3/5

Les plus

  • Faible consommation
  • Conduite agréable
  • Quatre roues motrices

Les moins

  • Equipement 
  • d’un autre âge
  • Coffre étriqué

Publié le

Les plus lus

Au palais Lascaris, à Nice, des œuvres Bic’onique

Le palais Lascaris, situé 15 rue Droite à Nice, accueille l’exposition Bic’onique.
Monaco Hebdo