jeudi 15 avril 2021
Accueil Auto MC Laren GT L'art de voyager

MC Laren GT
L’art de voyager

Publié le

Moteur central V8 de 620 chevaux, ligne effilée, portes en élytre et 326 km/h en vitesse de pointe, voici les principales caractéristiques de la McLaren GT qui annonce la couleur : celle de la sportivité et de la polyvalence, à un tarif qui débute à 199 500 euros. Monaco Hebdo a pu rouler avec.

Cette auto d’exception promet de belles sensations derrière le volant. Si la GT se veut moins catégorique que ses sœurs, ses performances sont très proches de celles de son aînée, la McLaren 600LT qui, elle-même, est issue du modèle 570S. Grâce à la GT, on retrouve une certaine envie de flâner au volant entre deux pointes qui vous propulsent en 3,2 secondes de 0 à 100 km/h. N’oublions pas que nous sommes à bord d’une voiture d’exception, qui, malgré son envie de séduire une autre catégorie de clients, souhaite mettre en avant le plaisir de conduire, sans les inconvénients d’une “supercar” trop sophistiquée, voire trop radicale, du type de la Senna.

© Photo McLaren

Une histoire de prestige

Avec la GT, McLaren a voulu s’adresser à une clientèle qui rêve de posséder l’un des modèles prestigieux de cette marque britannique qui a fait ses armes sur les circuits de Formule 1 dans les années quatre-vingt-dix. Elle a gagné ainsi ses lettres de noblesse en marquant à la gomme les circuits du monde entier. Plusieurs modèles sont nés de cette école grandeur nature où la moindre négligence a des conséquences désastreuses sur les résultats d’une écurie. De cette expérience au summum de la course automobile, McLaren s’est lancé dans la production en petite série de bolides d’exception. En 2018 après avoir lancé sur le marché des modèles qui font déjà partis de la légende, McLaren dévoile la Senna du nom éponyme du pilote brésilien. Elle s’impose d’emblée comme une rivale des constructeurs les plus élitistes comme Ferrari, Porsche ou Bugatti. Sous le capot central, 800 chevaux, 2,8 secondes pour franchir les 100 km/h et 340 km/h en vitesse de pointe. La McLaren GT n’a pas ce genre de prétentions. Son but : ravir un public de passionnés qui veulent rouler dans une voiture un peu à part. La GT est un savant mélange de performances sportives, de maniabilité et de polyvalence. Ce dernier aspect se concrétise par un coffre de 420 litres, complété par un second coffre plus petit de 150 litres placé à l’avant. Mais comment faire apparaître un coffre aussi spacieux avec une auto dont l’architecture d’une stricte deux places avec un moteur en position central arrière ? Il a fallu trouver une astuce qui consiste à dégager de la place derrière les deux occupants et puis les ingénieurs ont rehaussé le hayon. Ainsi, les dimensions du coffre deviennent plus importantes.

© Photo McLaren

Urbaine à l’occasion

Une fois bien installé derrière le volant, les choses semblent faciles. Une petite virée en ville prouve bien que l’auto a été dotée d’un large spectre d’utilisations. Il ne faut pas aller bien loin pour se rendre compte que cette sportive s’est être civilisée. D’ailleurs, le franchissement d’un dos-d’âne montre bien à quel point cette Anglaise se montre douce. Les passages de rapports s’enchaînent sans que l’on soit obligé de se cramponner au volant de peur de recevoir un coup dans le dos. La visibilité est par ailleurs très bonne. La surface vitrée permet de conduire en ville sans être gêné par un montant de porte ou une lucarne trop exiguë pour apercevoir les autres automobilistes. Il faudra tout de même faire attention à l’ouverture des portes. Une fois garé, un coup d’œil averti déterminera si vous avez assez d’espace pour ouvrir les portes en élytre qui demande un certain angle. Une fois sur l’asphalte lisse des autoroutes, le V8 pousse sa chanson rauque mais demande de l’énergie. Mais la route que préfère la McLaren, c’est bien celle qui serpente langoureusement. Elle enchaîne ainsi les courbes sans difficulté et le conducteur reprend goût à des passages de plus en plus rapides et précis. Du plaisir, il y en a, bien sûr. Cette ultra-sportive se place un niveau au-dessus des pures GT du style Bentley Continental ou Aston Martin DB11 moins sportives dans l’âme. Pour parfaire la panoplie de la McLaren, vous pourrez piocher dans le configurateur et personnaliser votre Anglaise. Nous avions sur notre exemplaire, un très remarquable set de bagages et le sac de Golf adaptés aux futurs “gentlemen drivers”.

Note globale : 3/5

les plus

  • Agrément de conduite
  • Visibilité dégagée
  • Style réussi
  • Performances

Les moins

  • Insonorisation 
  • Consommation élevée
  • Tarif élitiste

Publié le

Les plus lus

Discriminations à l’embauche « Le critère de l’apparence est encore très intériorisé »

Un projet de loi va bientôt aboutir à Monaco pour tenter d’interdire les discriminations à l’embauche dans la fonction publique, notamment sur des critères physiques, ce qui manquait jusqu’alors.
Monaco Hebdo