lundi 17 janvier 2022
AccueilAutoKia Sportage : Le nouveau SUV qui a de l’ambition

Kia Sportage :
Le nouveau SUV qui a de l’ambition

Publié le

Le Kia Sportage arrive maintenant dans sa cinquième génération. Lancé dès janvier 2022, il a beaucoup d’atouts pour conquérir le marché juteux des SUV, aidé par une gamme tentaculaire, et des tarifs oscillant entre 29 900 et 51 000 euros. Monaco Hebdo l’a essayé pour vous.

Il y a des voitures discrètes, presque anonymes. Ce fut le cas de beaucoup de modèles Kia, et notamment des deux premières générations de Sportage. Le premier modèle sorti en 1994 avait pourtant eu son petit succès, même en France où les marques coréennes étaient encore balbutiantes. Mais tout a changé lors de la 3ème génération en 2010 : le design est devenu son premier atout, au point que le nom Sportage a un peu éclipsé le patronyme du constructeur… Bien aidé par la garantie 7 ans offerte sur tous les modèles Kia, les troisième et quatrième générations ont fait de bons scores sur le marché porteur des SUV.

© Photo Kia

Un design très affirmé

En découvrant le nouveau Sportage, on est tout de suite subjugué par les lignes originales et qui tranchent avec la concurrence, pourtant bien armée et réussie, du Peugeot 3008 au Volkswagen Tiguan, en passant par les Seat Ateca et Citroën C5 Aircross. Il s’en dégage beaucoup de personnalité, et le Sportage est aguicheur : sa face avant montre le renouveau du style Kia, et notamment le « tiger nose », déjà vu sur la nouvelle EV6, cette grande voiture électrique au look de concept-car. La calandre est massive et les optiques en forme de boomerang apportent un nouveau regard. A l’arrière, le travail est tout aussi marquant : la poupe se compose de feux effilés débordant sur les côtés, et une casquette vient couvrir la lunette. La ligne générale est dynamique, un brin sportive et racée. Le Sportage mesure maintenant 4,52 mètres en longueur, 3 centimètres de plus que la précédente génération, et un peu plus aussi que les 3008 (4,45) ou Tiguan (4,50). Mais il est encore un peu plus large, à 1,87 mètre, ce qui en fait une grosse voiture dans les parkings… A l’intérieur, la planche de bord est composée d’un écran central et d’une dalle numérique. Un bandeau tactile sous l’écran central regroupe les fonctions de navigation et de climatisation. A l’arrière, la place aux genoux est appréciable et a progressé de presque trois centimètres. Le coffre est volumineux avec ses 587 litres disponibles.

Test Kia Sportage
© Photo Kia

Une gamme tentaculaire

L’étendue de la gamme Sportage est impressionnante : entre essence, diesel, trois différents degrés d’hybridation et 2 ou 4 roues motrices, ce sont sept variantes mécaniques qui sont proposées, en quatre niveaux de finition ! À l’heure où Volkswagen réduit le nombre de versions proposées, la démarche de Kia est singulière. La version hybride simple que nous avons essayée dispose d’un moteur essence de 1 600 cm3 de 180 chevaux, couplé à un moteur électrique de 60 chevaux. Celui-ci, alimenté par une batterie placée sous la banquette arrière, permet un démarrage silencieux et le moteur thermique prend rapidement le relais. Les deux motorisations peuvent aussi fonctionner de concert lors des phases d’accélération. Cette assistance limite un peu la consommation, mais le Sportage de 1 650 kg n’en devient pas sobre pour autant, avec près de 8 litres aux 100 kilomètres. La vraie version hybride rechargeable dispose, elle, d’un moteur électrique plus puissant (91 chevaux) entraînant les roues arrière (ce qui en fait un 4×4, si la batterie est chargée) et permettant une autonomie annoncée de 56 kilomètres, et la perspective de ne consommer que de l’électricité sur les parcours urbains. Cette version est facturée 5 800 euros de plus à équipement égal que la version hybride simple 4×2. Sur la route, le poids de notre modèle d’essai se fait sentir lors des enchaînements sinueux et les accélérations restent modestes. Cependant, sans être au niveau des meilleurs pour l’agrément de conduite, le compromis entre efficacité et confort est de bon aloi. Avec un style très novateur, des prestations satisfaisantes, une large gamme et des tarifs relativement compétitifs (37 490 euros pour la finition la plus haut de gamme en hybride simple, et 43 290 euros pour l’hybride rechargeable), le Kia Sportage est manifestement appelé à un certain succès.

Note globale : 4/5

Les plus

  • Design réussi
  • Equipement intéressant
  • Intérieur soigné
  • Large gamme

Les moins

  • Comportement 
  • peu dynamique
  • Consommation
  • assez élevée

Publié le

Monaco Hebdo