lundi 17 mai 2021
Accueil Auto Dacia Spring L’électrique abordable

Dacia Spring
L’électrique abordable

Publié le

Dacia inaugure la première voiture électrique de la marque en lançant sur le marché la citadine Spring.

Ce crossover, le moins cher du marché, garde la tête haute, même si quelques défauts viennent entacher le tableau flatteur de la “chinoise”, proposée à partir de 16 990 euros. Monaco Hebdo a pu le tester pour vous. On vous raconte.

La marque roumaine Dacia ne compte pas se laisser distancer par les autres marques qui investissent largement dans les véhicules électriques. Dacia, sous l’impulsion de la maison-mère Renault, se lance dans le mouvement de l’électrification des véhicules. Mais, attention pas à n’importe quel prix, car Dacia respecte une règle simple : celle d’un tarif bas. En 2018, la deuxième génération de Duster rafle le prix de voiture de l’année. Renault via Dacia se sent pousser des ailes et, pour ne pas laisser le soufflé retomber, il lance la Dacia Spring. Un crossover qui ressemble étrangement au Duster avec des dimensions beaucoup plus réduites que sa grande sœur et qui a la particularité de rouler à l’électricité et d’être produit en Chine. Les terres des Carpates ont été sacrifiées en faveur de l’empire du Milieu. Pour produire une voiture électrique à moins de 17 000 euros, il faut bien faire des sacrifices sur l’autel de la rentabilité. Cela veut-il dire que les prochaines Dacia électriques seront fabriquées en Chine ? Côté design, les lignes sont fluides, dans l’air du temps ; la calandre est ancrée dans l’ADN Dacia et l’auto profite du châssis de la Renault K-ZE vendue en Chine. Pour faire court, l’esthétique est moderne. On est très loin des premières Logan qui ressemblaient plus à des R12 qu’à des voitures des années 2 000.

© Photo Dacia

Puissance faible, mais…

Dans l’habitacle, l’ambiance est moins joyeuse. La planche de bord est très sobre et accueille un écran 7 pouces un peu étriqué. Cependant, l’auto défend ses attributs. En effet, la Spring est bien équipée. On retrouve quatre vitres électriques, un système multimédia, une climatisation et, cerise sur le gâteau, une caméra de recul, (sur la finition Confort Plus). N’oublions pas les équipements de sécurité comme l’ABS, le freinage automatique d’urgence ou encore les six airbags. L’habitacle manque un peu de volume. On se sent un peu à l’étroit dans cette citadine. L’espace aux jambes pour les passagers arrière fait défaut. En outre, le coffre s’en sort plutôt bien avec 270 litres en version cinq places. Sous le capot, les chiffres s’appauvrissent. Il ne faudra pas compter sur la puissance électrique pour cette citadine qui affiche 44 chevaux et un 0 à 100 km/h en 19,1 secondes. Non, véritablement, il faudra la jouer tranquille, et se dire que l’on a du temps à passer derrière le volant. En revanche, la Spring relève le menton lorsque l’on évoque son autonomie. Elle toise sa cousine la Twingo Electric en annonçant 305 kilomètres d’autonomie en ville et 230 en mixte. La Dacia tient bien la charge qu’il faudra d’ailleurs effectuer en 14 heures sur prise secteur et en 8 h30 sur une prise renforcée. Pour les plus pressés, il existe en option un câble pour une recharge en moins de 5 heures et un chargeur qui propose un plein électrique en moins de trente minutes moyennant 600 euros.

© Photo Dacia

…loin d’être ridicule sur la route

Sur la route, l’auto est agile malgré une puissance limitée et une vitesse de pointe ne dépassant pas les 125 km/h. En ville, la Spring suit bien le rythme imposé par le trafic. Elle est vive et énergique au démarrage. Elle sort également son épingle du jeu sur les nationales en maintenant les 80 km/h autorisés. Polyvalente, autonome et agréable à conduire, la Spring est proposée en deux finitions : Confort avec la radio, les enjoliveurs Flexwheel, les feux de jour LED ou encore le câble de rechange Mode 2. La finition Confort Plus à 18 490 euros apporte en supplément la peinture métallisée, le pack techno avec l’écran multimédia de 7 pouces et la caméra de recul. Comme le disait si bien un slogan publicitaire mettant en avant à l’époque la nouvelle Clio, « elle a tout d’une grande ». Même si le client opte pour la finition Confort Plus, il sera toujours gagnant face une Renault Twingo Electric. La Spring est bien la voiture électrique la moins chère du marché.

Note globale : 4/5

Les plus

  • Tarifs très intéressants
  • Autonomie plus que convenable
  • Equipements de base présents

Les moins

  • Une puissance limitée
  • Insonorisation perfectible

Publié le

Les plus lus

Rencontres philosophiques de Monaco : la mention honorifique 2021 pour la Petite...

Les membres du jury ont attribué leur mention honorifique 2021, remise traditionnellement à un éditeur ou à une collection éditoriale de langue française, qui se sera particulièrement illustré dans la publication d’ouvrages philosophiques « importants » au cours de l’année civile précédant son attribution.
Monaco Hebdo