dimanche 17 octobre 2021
AccueilAutoDacia Duster Finition en progrès

Dacia Duster
Finition en progrès

Publié le

Notoriété, qualités routières, et tarifs adéquats, le Dacia Duster fait un carton plein. Retour sur ce SUV emblématique, qui apporte à mi-parcours de sa carrière, de nouvelles évolutions techniques autour d’une gamme simplifiée, pour un tarif toujours aussi attractif de 14 490 euros. Monaco Hebdo a pu le tester pour vous.

Que faut-il retenir de ce nouveau millésime ? De l’eau a coulé sous les ponts depuis la première génération il y a plus de dix ans. Il faut dire que la marque « Low Cost » de Renault avait fait fort avec le Duster. Dès son arrivée, on ne l’achetait plus uniquement pour son tarif, contrairement à la première Logan, mais pour ce qu’elle était : une auto moderne, séduisante et pratique. Depuis 2010, les volumes sont au-delà des deux millions d’exemplaires, de quoi pousser la firme Dacia à poursuivre les évolutions. L’année 2018 est marquée par la seconde génération dont les nouveaux atouts vont accroître son succès commercial. Cette ultime génération affiche une nouvelle identité lumineuse qui offre un nouveau regard empreint de dynamisme et de modernité. Il s’émancipe à l’arrière en abandonnant le principe des feux en croix, non sans rappeler une certaine Jeep Renegade. Pour les plus proches de la marque, ils ne passeront pas à côté des subtiles évolutions, les nouvelles jantes et un becquet redessiné. Dacia en profite pour revoir à peu près tout dans la salle des machines. Proposé en deux et quatre roues motrices, essence, diesel et GPL, celui-ci est à présent disponible avec une boîte automatique EDC associée au moteur essence 1.3 TCe de 150 chevaux.

© Photo Dacia

À l’intérieur

Les changements sont plus importants au niveau de l’agencement. Toujours aussi imposante, la planche de bord est bien mieux finie. La sellerie est plus soignée et tout porte à croire que l’inspiration est empruntée à la Clio V. La partie divertissement est agrémentée aussi par un nouveau dispositif multimédia avec l’adoption d’un écran de 8 pouces. Plus rapide que l’ancien, il ne demanderait qu’à être mieux disposé pour être un complément parfait. La console centrale offre un accoudoir spacieux et mobile dont la capacité d’un litre s’avère utile et confortable. Au plan pratique, le constructeur a tout prévu pour apaiser les familles lors des longs trajets. Quatre prises USB permettront à tous les enfants de recharger console de jeux vidéo et Smartphone en tout genre ! Pour assurer une conduite en toute quiétude, le régulateur de vitesse est à présent logé sur le volant et la caméra de recul est associée à des lignes de guidage. Ce nouveau millésime est un bon partenaire pour vos besoins habituels de mobilité.

test Dacia Duster
© Photo Dacia

Aux commandes

La conduite se révèle agréable. La tenue du cap est correcte et le roulis bien maîtrisé. La direction assistée a progressé grâce aux nouveaux réglages. Le confort est palpable, même sur la version d’entrée de gamme qui n’est pas équipée de roues de grand diamètre. Moins chère que les 1.3 TCe 130 et 150, plus accessible et écolo que les versions diesel Blue dCi 115, la version GPL Eco G-100 offre un intérêt particulier. La puissance de 100 chevaux en essence, ou 90 en mode GPL est somme toute suffisante et le coût d’utilisation avantageux grâce à des consommations correctes. Notez que le prix du GPL tourne autour de 0,86 euro le litre. Cette alliance essence-GPL offre une autonomie cumulée de plus de 1 200 kilomètres, une utopie pour la plus performante des autos électriques.

Qualité/prix imbattable

C’est devenu une marque de fabrique chez Dacia, et le Duster ne déroge pas à la règle. Ce SUV, pour ne rien vous cacher, n’a pas de véritable concurrent. Avec son prix d’attaque de 14 490 euros, la version d’entrée de gamme ne séduit pas. Cela rappelle la publicité qui avait marqué les esprits sur le grand écran : « On ne va quand même pas dépenser si peu ». Eh bien, dans les faits, c’est un peu le cas, puisque les clients préfèrent à 80 % la finition « Prestige » qui offre une finition plus soignée et des équipements plus nombreux. À 18 100 euros avec la motorisation GPL, le Duster Prestige constitue l’achat le plus pertinent, loin de l’image « premier prix » des débuts de la marque. La déclinaison à quatre roues motrices du SUV Dacia n’est pas à oublier non plus. Proposée à partir de 19 290 euros en diesel, elle peut se prévaloir de véritables aptitudes en tout terrain, capable de rivaliser avec des marques prestigieuses, et assurément plus coûteuses.

Note globale : 3/5

Les plus

  • Qualité prix
  • Dotation
  • Autonomie version essence GPL

Les moins

  • Ergonomie des sièges avant

Publié le

Monaco Hebdo